Auteur : Gérard Vaillant

Pseudonyme du général Gérard Vincent.

75 résultats (75 articles - 0 Tribune - 0 e-Recension)

N° 413 Août/Sept 1981

Henri Amouroux : Le peuple réveillé. Juin 1940-Avril 1942 ; Éditions Robert Laffont, 1979 ; 548 pages - Gérard Vaillant

Ce livre est le quatrième de la série que l’auteur consacre à « la grande histoire des Français sous l’occupation ». Son propos est de nous expliquer la genèse de la Résistance et de nous faire revivre les conditions difficiles de cette naissance. Lire la suite

N° 410 Mai 1981

René Laure : De Salan… à Boumediène ; Éditions Odil, 1979 ; 340 pages - Gérard Vaillant

L’intégration était possible et l’Algérie serait restée française si le général de Gaulle n’avait pas ouvert l’option de l’autodétermination, désignant ainsi le FLN (Front de libération nationale) comme le futur vainqueur alors qu’en fait la victoire lui était déniée par nos armes, telle est la thèse que soutient ce saint-cyrien de la promotion 1931-1933, aujourd’hui gérant de L’Équipe. Lire la suite

N° 408 Mars 1981

Georges Blond : La Grande Armée ; Éditions Robert Laffont, 1979 ; 612 pages - Gérard Vaillant

Encore que la littérature et l’iconographie consacrées à l’Empire soient considérables, ces trois mots : « La Grande Armée » demeurent trop souvent, dans nos manuels scolaires, une entité abstraite. Tout au plus ceux-ci s’ornent-ils parfois de quelques gravures d’époque ou de la reproduction de quelques tableaux célèbres d’Horace Vernet, qui sont d’ailleurs plus propres à illustrer les épisodes glorieux des campagnes napoléoniennes qu’à dépeindre les misères et les souffrances dont elles furent payées. Les témoignages ne manquent pas cependant qui permettent d’avoir de cette Grande Armée une vision plus fidèle, mais il fallait toute la patience et le talent d’un écrivain comme Georges Blond pour les exploiter et en tirer, à sa manière habituelle de traiter l’histoire, une sorte de grand reportage qui nous fait revivre l’histoire pathétique de cet immense rassemblement d’hommes tantôt sublimes et tantôt pitoyables. La bibliographie utilisée par l’auteur pour brosser cette vaste fresque est immense ; elle va des mémoires connus, comme ceux de Caulaincourt, de Marbot, de Marmont, à ceux du capitaine Coignet et du sergent Bourgogne, mais elle fait aussi appel à des écrits d’hommes dont le témoignage s’élève à plus de hauteur et dont l’objectivité ne peut être mise en doute, ainsi les Mémoires de chirurgie militaire du baron Dominique Larrey ou le Journal de campagne du baron Percy, chirurgien en chef de la Grande Aimée, ou encore le Tableau de la campagne de Moscou en 1812 du chirurgien-major René Bourgeois. Surtout ceux de Larrey qui fut un homme admirable et qui opéra sur tous les champs de bataille dans des conditions presque toujours effroyables. Georges Blond rapporte que Wellington, le voyant agir sur le terrain à Waterloo, souleva son chapeau en disant : « Je salue l’honneur et la loyauté qui passent ». Lire la suite

75 résultats

Avril 2019
n° 819

Relancer la défense de l’Europe

Actualités

16-04-2019

Le triste incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris ce 15 avril nous rappelle la vulnérabilité de ces édifices, et c'est pourquoi en janvier 1940, la RDN s'intéressait à « La protection des monuments historiques en temps de guerre ».

10-04-2019

Expositions Yom de Saint Phalle, artiste et ancien légionnaire, à Aubagne

03-04-2019

In memoriam : décès du médecin Marc Laycuras

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...