Auteur : 'Serge Gadal'

34 résultats (12 articles - 0 tribune - 22 recensions)

Recension - 04-12-2018

Chars d’assaut. Un siècle d’imposture - Serge Gadal

Chars d’assaut. Un siècle d’imposture

Jean-Claude Delhez n’aime pas les chars. C’est le moins que l’on puisse dire. Dans un livre-réquisitoire, cet historien et journaliste belge, auteur de plusieurs ouvrages portant sur les deux guerres mondiales (cf. La bataille des frontières, Joffre attaque au centre 22-26 août 1914, Paris, Économica, 2013), s’efforce ici de nous démonter que les chars d’assaut, qu’il assimile à des canons roulants dont le seul objet serait de détruire d’autres chars, n’ont strictement aucune utilité sur le plan militaire. Lire la suite

N° 815 Décembre 2018 - Armement et économie de défense

L’Ami américain, Washington contre de Gaulle, 1940-1969 - Serge Gadal

Recension - 12-11-2018

1914-1918 - La grande guerre des classes - Serge Gadal

1914-1918 - La grande guerre des classes

L’historiographie de la Première Guerre mondiale s’intéresse généralement aux aspects militaires ou politiques du conflit. L’angle social est souvent négligé. L’ouvrage de Jacques R. Pauwels, historien belge néerlandophone, publié par les éditions Delga, répare opportunément cet oubli. Lire la suite

Recension - 07-11-2018

La Guerre de 1914-1918 sur le front russe - Serge Gadal

La Guerre de 1914-1918 sur le front russe

Le général Serge Andolenko (1907-1973) est le fils d’un officier de l’armée impériale russe tué pendant la Première Guerre mondiale. Arrivé en France en 1921, il entre à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr en 1924, en sort sous-lieutenant en 1926 et sert dans la Légion étrangère où il fera toute sa carrière, avant de se consacrer à l’histoire militaire (les Éditions des Syrtes ont publié l’an dernier sa biographie de Souvorov). Lire la suite

N° 814 Novembre 2018 - Centenaire de la Grande Guerre

1918 - L’étrange victoire - Serge Gadal

Recension - 30-07-2018

La Guerre par ceux qui la font - Stratégie et incertitude - Serge Gadal

La Guerre par ceux qui la font - Stratégie et incertitude

Dirigé jusqu’en 2017 par le général Benoît Durieux, l’un des rares spécialistes français de Clausewitz, le CHEM (Centre des hautes études militaires) prépare à leurs futures responsabilités les généraux de demain. La guerre par ceux qui la font rassemble un certain nombre de travaux de son avant-dernière promotion sous la forme de courts essais sur des thèmes qui répondent à l’actualité stratégique. Ces contributions font souvent référence aux opérations récentes des armées françaises où leurs auteurs, alors colonels ou capitaines de vaisseau, ont souvent joué un rôle de premier plan et se sont trouvés précisément à la confluence entre la sphère militaire et la sphère politique. C’est précisément cette expérience qui fait tout l’intérêt de l’ouvrage, mais qui en constitue aussi les limites. Moins théorique qu’un travail universitaire, cet ensemble s’attache plutôt aux possibilités réelles des armées françaises et de leurs adversaires, au risque quelquefois d’un certain conformisme par rapport aux modes intellectuelles dominantes. Lire la suite

Recension - 17-07-2018

La guerre sous-marine allemande (1914-1945) - Serge Gadal

La guerre sous-marine allemande (1914-1945)

Par deux fois, l’Allemagne, puissance continentale confrontée à une puissance maritime dominante, l’Angleterre, réagit de la même manière en s’attaquant au commerce ennemi, choisissant ainsi une approche asymétrique du faible au fort, approche déjà théorisée par le stratégiste naval britannique Julian Corbett sous le nom de « guerre de course » (par opposition à la « guerre d’escadres »). Dans les deux cas, cette stratégie échoue et se termine par la défaite de l’Allemagne. L’ambition affichée dans son dernier livre par François-Emmanuel Brézet, spécialiste reconnu de la marine allemande, est de nous montrer qu’en dépit d’un objectif stratégique commun ces deux guerres sous-marines allemandes aux communications maritimes partagent paradoxalement peu de points communs. Lire la suite

Recension - 05-07-2018

Heurs et malheurs des grands argentiers - Serge Gadal

Heurs et malheurs des grands argentiers

L’expression de « grand argentier » désigne traditionnellement le « ministre des Finances » sous l’Ancien Régime. L’image de Nicolas Fouquet vient immédiatement à l’esprit, puis celle d’Enguerrand de Marigny (en particulier pour ceux qui ont lu Les rois maudits de Maurice Druon), mais aussi celles de Jacques Cœur, de John Law et de Necker. L’ouvrage de Françoise Kermina nous relate évidemment la vie et le destin tragique de ces financiers célèbres, mais nous fait aussi découvrir d’autres figures moins connues, mais non moins pittoresques. Ainsi la figure de Sébastien Zamet (1547-1614), banquier italien d’Henri IV, et dont, selon la rumeur publique, il partageait les maîtresses ; celle de Laborde (1724-1794), exécuté pendant la Terreur, en tant qu’ancien fermier général ; celle du munitionnaire Ouvrard (1770-1846) qui bâtit une scandaleuse fortune sur les fournitures des armées françaises de la Révolution et de l’Empire. Lire la suite

Recension - 27-06-2018

Le Vrai visage du Moyen Âge - Au-delà des idées reçues - Serge Gadal

Le Vrai visage du Moyen Âge - Au-delà des idées reçues

Nos représentations du Moyen Âge sont pétries de lieux communs : violence omniprésente, cruauté des puissants et des juges, hygiène approximative, religion fanatique, médecine balbutiante… Comme le relève l’un des auteurs de ce qui est certainement l’étude la plus stimulante parue sur le Moyen Âge depuis des années, il n’y a aucune période que l’on juge aussi mal. Le XVIe siècle est « protégé par la Renaissance », malgré l’extrême violence des guerres de religion, le « Grand siècle » est traversé pourtant de guerres sans fin pour des enjeux territoriaux limités, du XVIIIe, on ne voit que les Lumières, etc. « En somme, pour trouver une figure aussi négative que celle du Moyen Âge, il faut remonter à Cro-Magnon ! » (Boris Bove). Lire la suite

Recension - 22-06-2018

Suicide - Serge Gadal

Suicide

Le romancier russe Mark Aldanov (1886-1957) est bien oublié aujourd’hui dans notre pays. Dans l’entre-deux-guerres, il fut pourtant l’un des écrivains préférés de l’émigration russe, alors qu’à l’époque ses livres étaient interdits de publication en Russie. Lire la suite

Recension - 07-06-2018

Histoire des guerres romaines, Milieu du VIIe siècle avant J.-C. - 410 après J.-C. - Serge Gadal

Histoire des guerres romaines, Milieu du VIIe siècle avant J.-C. - 410 après J.-C.

« Et c’est ainsi qu’un peuple pacifique a conquis le monde, en partie grâce à l’excellence de sa stratégie et de sa tactique. Et qu’il l’a perdu. » Dans son dernier livre, Yann Le Bohec, professeur émérite à l’université Paris IV Sorbonne, nous explique le pourquoi et le comment de la conquête romaine en faisant la synthèse de quarante années de recherches sur l’armée de Rome. Lire la suite

Recension - 07-06-2018

La tête et le cou - Histoires de femmes russes - Serge Gadal

La tête et le cou - Histoires de femmes russes

Tous les observateurs attentifs de la société russe ont été frappés par une sorte de paradoxe : sous une apparence formellement féminine, les femmes russes montrent ouvertement de fortes tendances directives, voire dominatrices à l’égard des hommes, lesquels se retrouvent souvent de ce fait infantilisés au niveau familial alors qu’ils dominent officiellement la vie politique et la direction des entreprises, domaines où toute idée de parité est exclue. Déjà au XIXe siècle, Anatole Leroy-Beaulieu, remarquait entre les deux sexes « une sorte d’inversion de qualités ou de facultés… Si l’on pouvait reprocher parfois aux hommes quelque chose de féminin, les femmes, en compensation, avaient dans le caractère et dans l’esprit quelque chose d’énergique et de viril. » Lire la suite

N° 811 Juin 2018 - L’Empire du Milieu au cœur du monde

Conversations avec Poutine (traduction d’Aurélien Blanchard) - Serge Gadal

Recension - 07-05-2018

1917 à Petrograd, la chute de la monarchie russe - Serge Gadal

1917 à Petrograd, la chute de la monarchie russe

Le 2 mars 1917, Nicolas II abdique en faveur de son frère, le grand-duc Michel. Le lendemain celui-ci renonce au trône en attendant qu’une éventuelle assemblée constituante se prononce sur la forme de l’État. Si c’est donc bien le 3 mars 1917 que le régime monarchique prit juridiquement fin en Russie, François Antoniazzi considère que c’est le dimanche 26 février que le tsar perdit définitivement la partie contre le peuple insurgé de Petrograd. Lire la suite

Recension - 07-05-2018

S.P.Q.R. - Histoire de l’ancienne Rome  - Serge Gadal

S.P.Q.R. - Histoire de l’ancienne Rome 

S.P.Q.R.Senatus Populusque Romanus (« le Sénat et le peuple romain ») – est l’abréviation qu’utilisaient les Romains pour désigner leur État. Plus de quinze siècles après son effondrement, l’ancienne Rome continue de soutenir l’édifice de la culture occidentale, de façonner notre vision du monde. Comment et pourquoi ce qui n’était apparemment qu’un village insignifiant de l’Italie centrale a-t-il pu devenir une puissance à ce point dominante, exerçant son autorité sur un vaste territoire déployé à travers trois continents et façonnant nombre de nos concepts fondamentaux sur le pouvoir, la citoyenneté, la guerre, l’empire, etc. ? Lire la suite

N° 809 Avril 2018 - Préparer demain : innover et anticiper

Les 7 péchés capitaux du chef militaire - Serge Gadal

N° 808 Mars 2018 - La condition militaire

La Puissance moderne - Serge Gadal

N° 807 Février 2018 - Réflexions stratégiques

De l’Orient à l’Occident - Orthodoxie et catholicisme - Serge Gadal

N° 806 Janvier 2018 - 2018 : l’innovation en marche

Raspoutine - Serge Gadal

N° 805 Décembre 2017 - Les enjeux de la Revue stratégique

La pensée et la guerre - Serge Gadal

Recension - 16-11-2017

1917 à Petrograd, la chute de la monarchie russe  - Serge Gadal

1917 à Petrograd, la chute de la monarchie russe 

Le 2 mars 1917, Nicolas II abdique en faveur de son frère, le grand-duc Michel. Le lendemain celui-ci renonce au trône en attendant qu’une éventuelle assemblée constituante se prononce sur la forme de l’État. Si c’est donc bien le 3 mars 1917 que le régime monarchique prit juridiquement fin en Russie, François Antoniazzi considère que c’est le dimanche 26 février que le tsar perdit définitivement la partie contre le peuple insurgé de Petrograd. Lire la suite

Recension - 17-10-2017

La ruse et la force - Une autre histoire de la stratégie  - Serge Gadal

La ruse et la force - Une autre histoire de la stratégie 

L’approche archétypale de la guerre nous est donnée par Homère à travers les deux personnages principaux de l’Iliade : Achille qui symbolise à la fois la force physique et les vertus morales (le sens de l’honneur) et Ulysse, polytropos (« l’homme aux mille ruses ») qui nous fournit le modèle du premier stratège, celui qui ne recherche pas la mort mais la victoire. Ce casting originel met en place les deux données essentielles de la démarche stratégique, la ruse et la force constituant les deux qualités du chef de guerre, reliées entre elles par la belle formule de Jean-François Lyotard : « la ruse est le point faible des forts ». Lire la suite

Recension - 13-10-2017

Béni soit l’exil ! - Propos d’un éditeur engagé (Entretiens avec Gérard Conio)  - Serge Gadal

Béni soit l’exil ! - Propos d’un éditeur engagé (Entretiens avec Gérard Conio) 

Fuyant la Yougoslavie communiste, Vladimir Dimitrijevic (1934-2011) est arrivé en Suisse en 1954. Après avoir travaillé comme ouvrier, puis footballeur professionnel (!), il ouvrit une petite librairie à Lausanne. Il fonda ensuite les éditions L’Âge d’Homme en 1966. Lors de sa mort accidentelle en 2011, au volant d’une camionnette chargée de livres, son catalogue comportait 4 500 titres. Lire la suite

Recension - 12-09-2017

Que faire ? - Les hommes nouveaux (traduit du russe par Dimitri Sesemann, préface de Yolaine Dilas-Rocherieux) - Serge Gadal

Que faire ? - Les hommes nouveaux (traduit du russe par Dimitri Sesemann, préface de Yolaine Dilas-Rocherieux)

Dans les années 1850-1860 émerge en Russie un nouveau groupe social, l’intelligentsia, ouvert à la pensée politique occidentale tout en conservant les réserves exprimées par les slavophiles envers la culture libérale-bourgeoise européenne. Publié en 1863, Que faire ?, le roman initiatique de Tchernychevski influencera des générations entières de révolutionnaires russes, et sera déterminant sur le parcours politique du jeune Lénine, qui le lit pour la première fois à quatorze ans. Le révolutionnaire bolchévik considérait d’ailleurs son auteur comme « le plus grand et le plus doué des représentants du socialisme avant Marx », au point de donner à l’un de ses textes politiques emblématiques ce même titre de Que faire ? Lire la suite

Recension - 29-08-2017

Une histoire du vin - Serge Gadal

Une histoire du vin

C’est en Arménie que l’on trouve les plus anciennes traces d’activité viticole, elles remonteraient à 6 000 ans. On trouve ensuite la vigne au Moyen-Orient et en Égypte, puis en Grèce (Alexandre le Grand serait d’ailleurs mort d’un excès de boisson) et en Italie. C’est dire si l’histoire du vin que nous relate Didier Nourisson est intimement liée à l’histoire de l’Europe et de la France en particulier. La tradition européenne du « porter de santé » proviendrait ainsi des libations faites aux dieux par les Grecs. Lire la suite

34 résultats

Janvier 2019
n° 816

Devoir de mémoire et repères stratégiques

Actualités

15-01-2019

Le point sur les commandes de Rafale – Rafale orders update

12-01-2019

Décès de 2 sapeurs-pompiers de Paris en intervention - Communiqué de presse conjoint

10-01-2019

Crash du Mirage 2000D - Communiqué de Florence Parly, ministre des Armées

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...