Semaine 42/2019 : Fin de la guerre civile grecque le 16 octobre 1949

Le 16 octobre 1949, la guerre civile grecque prenait fin avec la défaite de la guérilla marxiste soutenue par l’URSS et ses pays satellites. Il s’agissait de fait d’un conflit issu de la Seconde Guerre mondiale et des conséquences de Yalta avec le partage de l’Europe en zone d’influence. Le soutien britannique puis américain a permis à Athènes de renforcer ses forces armées et de s’adapter au combat contre-insurrectionnel face à un adversaire très mobile et fortement idéologisé.

Semaine 41/2019 : Début de la célébration du 2 500e anniversaire de la fondation de l’Empire perse le 12 octobre 1971

En octobre 1971, les fêtes grandioses de Persepolis voulues par le Chah d’Iran devaient célébrer les 2 500 ans de la fondation de l’empire perse. Ces cérémonies fastueuses ont été l’apogée sans que personne ne le perçoive du règne du dernier souverain iranien, qui 7 ans plus tard, allait être balayé par la révolution islamiste conduite par l’Ayatollah Khomeiny. En 1961, l’Iran faisait 20 millions d’habitants. En 2019, ce sont 82 millions d’Iraniens qui constituent cet État théocratique.

Semaine 40/2019 : Indépendance de la Guinée le 2 octobre 1958

En octobre 1958, la Guinée devient indépendante sous la direction brutale de Sékou Touré (1922-1984) avec une hostilité croissante à l’égard de l’ancienne puissance coloniale et un alignement politique clairement soutenu par l’URSS et ses satellites. La dégradation des relations franco-guinéennes a été rapide d’autant plus que le régime de Sékou Touré s’est engagé alors dans une fuite en avant et une répression de l’opposition de l’époque. De plus, les pays voisins comme le Sénégal et la Côte d’Ivoire s’inquiétaient de ce voisin encombrant et agité.

Semaine 39/2019 : Avènement de la République arabe du Yémen le 27 septembre 1962

Alors que le Yémen est en proie à un conflit majeur voyant s’opposer des clans adverses et soutenus par des puissances extérieures, il importe de regarder dans l’histoire pour comprendre la complexité originelle de ce pays sans État réel. Si l’indépendance fut prononcée le 27 septembre 1962, c’est bien la question de l’Arabie du Sud qui est posée, comme le soulignait cet article très complet rédigé en 1966 par le général Pierre Rondot (1904-2000), un des meilleurs connaisseurs français de cette péninsule arabique si fragmentée et si fragile.

Semaine 38/2019 : Début de la bataille d’Arnhem le 17 septembre 1944

En septembre 1944, la bataille d’Arnhem (Pays-Bas) fut un échec pour les Alliés, car les forces aéroportées, lorsqu’elles touchèrent le sol, se trouvèrent dans la situation d’une cavalerie brusquement démontée, ne pouvant tenir précairement les positions face à l’ennemi ; le gros des forces n’avait pas pu rejoindre assez tôt les commandos parachutés. Avec cette leçon par voie aérienne, et celle d’un débarquement de forces par la mer, l’auteur démontre que la puissance maritime est la condition indispensable de la mobilité stratégique.

Semaine 37/2019 : Coup d’État au Chili le 11 septembre 1973

Le 11 septembre 1973, le coup d’État fomenté par le général Pinochet mettait fin au régime de Salvador Allende. Icône martyre pour les uns, idéologue entraînant la ruine de son pays pour les autres, Allende appartient aux mythes politiques de l’Amérique latine. Et de fait, la question chilienne a été dès lors une affaire passionnelle, au risque d’analyses trop rapides et trop superficielles. Il n’en demeure pas moins que cette page sombre pour le Chili a laissé des traces non seulement pour les Chiliens eux-mêmes mais aussi pour tout le continent comme le montrent les déclarations récentes de certains leaders sud-américains.

Semaine 36/2019 : Début de la Seconde Guerre mondiale le 1er septembre 1939

En décembre 1946, les cendres du IIIe Reich sont à peine éteintes et la France puissance occupante d’une Allemagne ayant perdu sa souveraineté réfléchissait à sa protection, ayant été envahie trois fois en l’espace de 70 ans. La nouvelle architecture de sécurité à construire devait donc empêcher toute nouvelle invasion potentielle. L’amiral Barjot, une des figures majeures de la Marine, proposait sa vision en considérant que la France devait asseoir sa défense sur un espace allant jusqu’à Cologne. Tels étaient les enseignements de la campagne de 1944-1945 pour la saisie du fleuve et son franchissement.

Semaine 35/2019 : Signature du Pacte Briand-Kellogg le 27 août 1928

La signature, le 27 août 1928, du Pacte Briand Kellog était censée construire une nouvelle architecture de sécurité pour l’Europe. Cet article de 1962 a été écrit à l’occasion du centenaire de la naissance d’Aristide Briand (1862-1932) qui fut Président du Conseil et plusieurs fois ministre des Affaires étrangères. Personnalité centrale de la Troisième République de l’entre-deux-guerres, son influence a été décisive avec une ambition : établir un système garantissant la Paix en Europe. Hélas, la montée des nationalismes et des totalitarismes brisa cette perspective. Il fallut attendre le début des années 1950 pour qu’une nouvelle génération de dirigeants européens issus des rangs de la Démocratie chrétienne relève le flambeau.

Semaine 34/2019 : Signature du Pacte germano-soviétique le 23 août 1949

Il y a juste 30 ans, la Hongrie laissait passer vers l’Autriche des Allemands de l’Est désireux de fuir leur pays. C’était le début de la fin de l’aire soviétique et le prélude à la chute du Mur. 25 ans auparavant, en 1964, la question se posait du devenir de la RFA et de son rôle dans la construction européenne. De fait, Bonn a été le bon élève du « vieux continent » en soutenant indéfectiblement l’Otan qui garantissait sa sécurité face à l’URSS et, en s’appuyant sur la réconciliation franco-allemande, à consolider l’Europe des « Six » construite par le Traité de Rome en 1957.

Semaine 33/2019 : Partition des Indes le 15 août 1947

La partition de l’Empire des Indes à l’été 1947 a entraîné des conséquences géopolitiques majeures pour le sous-continent. En 1982, alors que la guerre froide régissait les relations internationales, l’Inde se voulait non-alignée. Aujourd’hui, New Delhi exprime des ambitions stratégiques fortes en tension avec ses principaux voisins.

Semaine 32/2019 : Signature du Traité de Sèvres le 10 août 1920

La signature du Traité de Sèvres en août 1920 rappelle que tout le Levant a été recomposé plusieurs fois depuis un siècle avec la création ex nihilo d’États sur les cendres de l’Empire ottoman trop grand et trop complexe pour se maintenir dans la durée. À cette mosaïque de nouveaux États s’est ajoutée, depuis le début du XXe siècle, la question hautement sensible d’un foyer juif en Palestine qui de facto obligeait Musulmans et Juifs à partager un territoire dont les racines s’inscrivaient dans l’Histoire de l’Humanité, au risque d’un conflit de légitimité.

Semaine 31 : Incident du Golfe du Tonkin le 2 août 1964

Les États-Unis ont toujours regardé l’Asie du Sud-Est avec le plus grand intérêt. Après le retrait de la France de l’Indochine après les Accords de Genève en 1954, Washington a soutenu le Vietnam du Sud tout en menant une politique de « containment » face au communisme et de ce fait, les Américains ont dû s’engager militairement sans pour autant être en mesure de définir une véritable politique à l’égard d’Hanoï. En 1964, toutes les options étaient encore possibles.

Semaine 30/2019 : Déclaration du général de Gaulle « Vive le Québec libre ! » le 24 juillet 1967

Le 24 juillet 1967, le général de Gaulle prononçait lors d’un voyage officiel au Canada cette célèbre phrase « Vive le Québec libre » suscitant une vive émotion politique et médiatique, braquant les projecteurs sur le Canada en soulignant de ce fait ce double héritage et cette culture duale mêlant francophonie et monde anglo-saxon. Cette réalité reste d’actualité, le Canada est riche de cette diversité essentielle pour son identité.

Semaine 29/2019 : Signature du traité de Küçük Kaynarca le 21 juillet 1774

Au printemps 1939, Berlin signait un accord avec la Roumanie à des fins commerciales mais aussi stratégiques ; il s’agissait pour Hitler de s’assurer de ressources naturelles abondantes et de consolider son influence vers la mer Noire, menaçant de ce fait la route des Indes si chère aux Britanniques. Une Europe danubienne sous contrôle nazi s’était constituée peu à peu sans que Londres et Paris ne réagissent vraiment, préparant ainsi un Reich impérial que la guerre planifiée devait faire durer mille ans.

Semaine 28/2019 : Fondation du parti Jeune Turc le 14 juillet 1889

La Turquie a été et reste un pays complexe à comprendre car héritier de plusieurs héritages souvent contradictoires entre Occident et Orient, entre Christianisme et Islam, entre modernité et archaïsmes. Marqué par le Kémalisme se voulant réformateur et faisant table rase des restes de l’Empire ottoman, la Turquie est parcourue de multiples fractures qui ont freiné son développement et reste coincée entre plusieurs options géopolitiques avec lesquelles il faut composer.

Semaine 27/2019 : Fondation du Parti communiste chinois le 1er juillet 1921

La Chine dans les années 1960 reste un univers très fermé totalement contrôlé par le Parti communiste chinois sous la férule de Mao Tsé Toung. Le PCC avait été créé le 1er juillet 1921 dans un pays en pleine ébullition politique soumis à l’influence de puissances étrangères dont le Japon dont l’impérialisme ne cessait de croître. Le pays du milieu allait s’enfoncer dans une crise profonde marquée par la guerre civile et l’occupation nippone.

Semaine 26/2019 : Discours de Kennedy « Ich bin ein Berliner » le 26 juin 1963

Le 26 juin 1963, John Kennedy prononçait son célèbre discours à Berlin avec cette fameuse phrase : « Ich bin ein Berliner ». Berlin, symbole du « vieux continent » divisé en deux par le rideau de fer avec les États-Unis en puissance protectrice, voire tutélaire de l’Europe de l’Ouest. Alors même que le général de Gaulle, enfin débarrassé du fardeau de l’Algérie, avait un seul objectif : construire les fondements d’une politique extérieure souveraine et capable de parler à tous. La première difficulté en cette année 1963 était les discussions avec la République fédérale d’Allemagne (RFA), premier partenaire de la France mais dont la politique étrangère était totalement alignée sur Washington.

Semaine 25/2019 : Proclamation de la République italienne le 18 juin 1946

Le 18 juin 1946, la République italienne était proclamée après la faillite de la monarchie qui s’était trop compromise avec le fascisme mussolinien. En 1962, la Démocratie chrétienne constituait le parti le plus important avec le soutien ferme du Vatican, tandis que le Parti communiste italien (PCI) fédérait une classe ouvrière dans le Nord avec le soutien de Moscou. C’était le temps de Don Camillo et Peppone.

Semaine 24/2019 : Mandela condamné à la prison à vie le 12 juin 1964

Le 12 juin 1964, Nelson Mandela était condamné à la prison à vie dans un pays dont le système politique reposait sur l’Apartheid. En 1987, ce régime était secoué par des protestations de plus en plus vives de la majorité noire revendiquant un minimum de droits, soutenue par l’opinion publique internationale. Le contexte était aggravé par la guerre froide, l’ANC s’appuyant sur des militants formés au marxisme. Dès lors, se posait la question inéluctable de l’évolution politique de l’Afrique du Sud.

Semaine 23/2019 : massacre de Tian’anmen le 4 juin 1989

Le trentième anniversaire des événements de Tiananmen ne laisse pas indifférent et interroge toujours sur la conception des droits de l’Homme vue par Pékin. Si l’enrichissement capitalistique pouvait faire croire à une lente évolution politique vers plus d’ouverture démocratique, il n’en est rien et les ambitions géopolitiques chinoises s’affirment désormais très clairement avec une remise en cause des principes véhiculés par l’Occident au profit d’une « vision asiatique » fondamentalement différente.

Semaine 22/2019 : Mort du shogun Tokugawa Ieyasu le 1er juin 1616

Ce 30 avril, l’empereur du Japon Akihito abdiquait après plus de trente années passées sur le trône au profit de son fils Naruhito. Bien que dépossédé de tout pouvoir politique depuis 1945, l’empereur du pays du Soleil levant doit s’inscrire dans une tradition séculaire avec un rite immuable et le respect absolu des règles au sein d’une société au final très hiérarchisée dans laquelle les oligarchies jouent un rôle central trop souvent ignoré des observateurs étrangers.

Semaine 21/2019 : Révolution de Mai en Argentine du 18 au 25 mai 1810

En mars 1986, la RDN regardait du côté de l’Argentine. Ce pays éloigné reste une terre de contraste avec une sympathie traditionnelle de la France vers ces lointains cousins latins mais aussi une inquiétude sur sa stabilité politique. Entre le péronisme et la démocratie, les choix ont souvent été malheureux comme le coup d’État de mars 1976 où les militaires finiront par échouer tant par la violence du régime que par l’aventure militaire des Malouines en 1982 qui permit le retour à la démocratie. Cependant, il reste une constante hélas inquiétante : la fragilité économique du pays.

Semaine 20/2019 : Démission de Necker le 19 mai 1781

En démissionnant le 19 mai 1791, Necker a cédé sa place à l’incompétent Calonne, prélude sans le savoir à la crise qui allait amener la révolution en 1789. Financer la guerre avec un déficit toujours croissant et une Cour hostile à toute réforme qui aurait rogné ses privilèges. L’aveuglement des uns a précipité les autres dans la révolte. De fait, affronter la réalité budgétaire a toujours été une bataille rarement gagnée.

Semaine 19/2019 : Fin de la drôle de guerre le 9 mai 1940

Le général Rivet revient sur le fonctionnement du commandement allemand durant la « drôle de guerre ». Le 2e Bureau français, qu'il dirige de 1936 à 1939, avait acquis une bonne connaissance du dispositif de la Wehrmacht : il considérait que le commandement allemand était sans cesse bousculé par l’impétuosité d’Hitler qui imposait ses vues à des généraux plutôt enclins à une certaine prudence. De fait, l’immobilisme allié a permis aux Nazis de conforter leurs préparatifs avant le 10 mai.

Semaine 2019/18 : Naissance de Vauban le 1er mai 1633

Le 1er mai 1633 naissait un de nos plus grands ingénieurs militaires, Vauban, dont l’œuvre a modifié la géographie de la France et a contribué à conforter l’autorité politique du Roi Soleil. Vauban a su valoriser l’héritage de l’architecture bastionnée issue de la Renaissance italienne en l’amenant à un très haut degré d’efficacité. Il a également conforté l’art de la poliorcétique avec de nombreux sièges conduits jusqu’à la victoire mais il a été aussi un aménageur et un visionnaire lucide de la réalité de nos territoires et des clivages sociaux qui y existaient.

Octobre 2019
n° 823

L'importance stratégique des Outre-mer

Actualités

01-10-2019

Découvrez les grandes lignes du budget 2020 du ministère des Armées

27-09-2019

La Chine lance son premier porte-hélicoptères – China launches first
amphibious assault ship

26-09-2019

Jacques Chirac dans la RDN : les discours de l’ancien président

25-09-2019

A400M et KC-130J : enfin des solutions pour le ravitaillement des hélicoptères français –
French Army solves the refuelling

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...