Juin 2017 - n° 801

L’enjeu stratégique russe

« La Russie est un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme »

Winston Churchill

Éditorial - Jérôme Pellistrandi

La France a choisi début mai une voie clairement tournée vers l’ouverture et l’Europe. Une voie résolue où le président de la République a très vite et très clairement démontré qu’il endossait la tenue de chef des Armées. Avec gravité et responsabilité, alors même que les menaces se sont encore accrues avec les récents attentats, notamment à Manchester. Lire la suite

Pour changer de page, vous pouvez utiliser les boutons en fin de liste, votre souris (clic gauche et déplacement sur l'écran) ou un stylet si vous disposez d'un écran tactile.

Revue Défense Nationale - Juin 2017 - n° 801

L’enjeu stratégique russe

La France a choisi début mai une voie clairement tournée vers l’ouverture et l’Europe. Une voie résolue où le président de la République a très vite et très clairement démontré qu’il endossait la tenue de chef des Armées. Avec gravité et responsabilité, alors même que les menaces se sont encore accrues avec les récents attentats, notamment à Manchester.

La multipolarité agressive qui règle désormais les affaires mondiales est en effet une réalité qui n’accorde aucun délai, aucun état de grâce aux nouveaux élus. En quelques jours, notre partenaire allemand, nos forces engagées au Sahel, le Sommet de l’Otan, celui du G7 et enfin la rencontre à Versailles avec Vladimir Poutine, ont montré que la dimension internationale est bien du ressort du chef de l’État.

Si le terrorisme islamiste reste au cœur de l’agenda avec ses attaques où l’ubiquité est jumelée à la barbarie, il ne faut pas pour autant négliger d’autres questions stratégiques. La Chaire des Grands enjeux stratégiques de Paris Panthéon-Sorbonne a choisi pour sa quatrième saison de traiter principalement de la Russie, en évitant de tomber dans la passion et la « propagande ». La Russie est-elle une puissance européenne qui veut s’ignorer ? Y a-t-il un retour à la guerre froide que les plus jeunes n’ont désormais pas réellement connue ? Moscou est-il un acteur bienveillant ou mal intentionné en pratiquant une ingérence tous azimuts ? Le mérite des contributions ici rassemblées est de représenter des approches polymorphes y compris russes, permettant dès lors une meilleure compréhension des enjeux. Il en ressort notamment plusieurs enseignements : le besoin de dialoguer, le besoin de connaître et enfin, le besoin d’être vigilant, en n’oubliant jamais que le rapport de forces a toujours été une des clés du fonctionnement de la politique étrangère russe, des Tsars, en passant par l’URSS et jusqu’à Poutine inclus. Dès lors, les discussions peuvent commencer…

Le second sujet de la Chaire porte sur les espaces sous-marins. Ceux-ci font l’objet d’une compétition féroce et très silencieuse, loin des préoccupations quotidiennes. Or, une partie de notre avenir s’y joue, en tout cas de notre souveraineté. La France, avec la deuxième zone économique exclusive, ne peut l’oublier et la surveillance de ces espaces est plus que jamais indispensable, alors même que la concurrence s’accroît pour contrôler une partie du Globe encore très mal connue.

Ce numéro de juin, en attendant le numéro triple de l’été, clôture ainsi le cycle 2016- 2017, marqué par une accélération des incertitudes stratégiques (Brexit, élections américaines, intransigeance russe, expansionnisme naval chinois, terrorisme islamiste…) auxquelles notre pays est confronté. Ce fut aussi le temps d’une élection présidentielle avec des projets très divergents tant dans le fond que la forme. Le choix fait le 7 mai est clair et démontre une volonté de renouvellement et d’ouverture. La défense n’a pas été absente du débat électoral, heureusement ! Mais il appartient maintenant de concrétiser le projet et de donner une perspective et des moyens pour que les missions à venir puissent être assumées avec succès par nos Armées.

Tribune

23 Juin 2017

La guerre civile russe parmi les livres (T 906)

Eugène Berg

La guerre civile russe est rarement traitée intégralement dans les ouvrages historiques. Elle est pourtant devenue, sous une forme atténuée, une guerre civile européenne sinon mondiale tant elle a opposé deux conceptions fondamentalement différentes de la politique, du monde, de ses valeurs, de la place de l’homme et de ses convictions politiques, religieuses ou éthiques.

Lire la suite
Article gratuit jusqu'au 23 Juillet 2017

Florilège historique

Semaine 25

Page d'Histoire - Un exemple de communauté de défense : l'Armée fédérale de l'Allemagne du Nord (1866-1871) (oct 1953) par Édouard Even

En 1953, la question du réarmement allemand se posait alors même que progressait l’idée de constituer une Communauté européenne de défense (CED) qui aurait pu fédérer les efforts et intégrer la nouvelle force allemande. Il s’agissait d’une approche politique audacieuse qui fut cependant rejetée par la France en 1954. Toutefois ce texte apportait un exemple de fédéralisation d’armées sous la conduite de la Prusse qui venait de gagner contre l’Empire austro-hongrois et qui allait prendre le leadership sur Vienne. Lire la suite

e-Recensions

Pierre Vermeren : Le choc des décolonisations : de la guerre d’Algérie aux printemps arabes  ; Odile Jacob, 2015

L’auteur a fait ses preuves d’historien, sa bibliographie en atteste, elle est pour l’essentiel consacrée au Maghreb, plus particulièrement au Maroc. Mais l’ouvrage dont il est ici question n’est pas un livre d’histoire. L’auteur le reconnaît lui-même puisque dans son introduction il le baptise « essai », destiné à « interroger le moment de la « décolonisation », ses acteurs et sa réalité. ». Lire la suite

J. Nemo

Les cahiers de la RDN

Salon du Bourget 2017 (FR) - 06/2017

International Paris Air Show – Le Bourget 2017 - 06/2017

Mai 2017 - 73 pages

Les Repères de la RDN

Lettre mensuelle d'informations tirées de sources ouvertes, réservée aux membres cotisants du CEDN

Repères

 

Brèves

19-06-2017

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...