Pour tout achat (ou abonnement) de produits numériques, pensez à vérifier vos Courriers indésirables           

Mars 1946 - n° 022

 

Aristide Briand disait de l’histoire qu’elle est un vaste cimetière. « S’il est bon d’y aller, ajoutait-il, il ne faut pas s’y attarder », et ce sceptique, même après qu’il s’était mué en un mystique, n’exagérait certes pas le nombre ou la durée de ses visites au champ du repos. Au fond, il pensait, Gomme Paul-Louis Courier, que « cet enchaînement de sottises et d’atrocités qu’on appelle histoire ne mérite guère l’attention d’un homme sensé ». Lire les premières lignes

 
 
 

Six ans de guerre sur mer permettent de reviser certaines définitions. Le navire porte-avions est un bâtiment de surface dont l’armement principal est constitué par des avions. Cette définition dérive de celle que l’on peut, par analogie, donner du cuirassé ou du croiseur, à savoir que ce sont des navires de surface dont l’armement principal est constitué par des canons. De même que le navire armé de canons s’est, au cours des trois derniers siècles, différencié en plusieurs types : vaisseaux, frégates, corvettes, au temps de la voile, puis cuirassés, croiseurs, contre-torpilleurs, escorteurs au temps de l’hélice, de même, au cours des trois dernières années, le navire armé d’avions a déjà commencé à se différencier suivant trois types : le porte-avions de combat lourd, le porte-avions de combat léger et le porte-avions d’escorteLire les premières lignes

 

Rhenus Germaniae modum faciat : « Que le Rhin marque la limite de la Germanie », écrivait Sénèque. L’idée avait dû être conçue, sinon formulée, avant les Romains par les Gaulois eux-mêmes ; ce sont les Gaulois, en effet, qui avaient imaginé d’appliquer le nom ou peut-être le sobriquet de Germain aux peuples, quelle que fût leur origine, qui demeuraient au-delà du Rhin. Elle avait été reprise avec une précision toute militaire par César qui définit la Gaule : le pays limité par les Alpes et l’Océan, les Pyrénées et le Rhin. Lire les premières lignes

 
 

Chroniques

 
 
 
 
 
 

Bibliographie

Général d’armée Aimé Doumenc : Histoire de la 9e Armée  ; Éditions Arthaud, 1945 ; 280 pages - Henry Freydenberg

Le général d’armée Doumenc vient de consacrer un livre de 280 pages à l’histoire de la 9e Armée. Ce sont ses forces qui reçurent les premières le choc des divisions blindées allemandes, furent bousculées et finalement anéanties malgré les prodiges de valeur de maints exécutants. Lire la suite

 

Pierre Lyautey : Carnets d’un goumier (Campagne d’Allemagne 1945)
Carnets d’un goumier (Campagne d’Italie 1944)
 ; Éditions Julliard Séquana, 1945 ; 155 pages/Éditions Plon, 1945 ; 174 pages - Henry Freydenberg

Les deux petits livres que Pierre Lyautey a consacrés à La Campagne d’Italie et à La Campagne d’Allemagne évoquent, d’une façon très pittoresque, deux des étapes essentielles de la victoire. Le capitaine de réserve Lyautey, Marocain de la première heure, a pris part à toutes ces actions, tantôt comme commandant de troupe, tantôt comme officier de liaison. Ce sont ses notes journalières qu’il présente très simplement, mais avec un réel talent et une grande force d’évocation. Lire la suite

 

Général Maurice Gamelin : Servir. Les armées françaises de 1940  ; Éditions Plon, 1946 ; 380 pages - Edmond Delage

Le général Gamelin a publié sous le titre Servir, le premier tome d’une série de Souvenirs qui constituera un document important pour l’histoire de la seconde guerre mondiale. Le premier livre de 380 pages comporte, outre une introduction, quatre parties. La première réservée à des questions d’ordre général – l’instruction d’opération du 19 mai 1940, matin, – le soi-disant « procès-verbal » de la réunion du 23 août 1939, – la réorganisation du commandement en décembre 1939, – janvier 1940, – les raisons de notre mouvement en avant en Belgique (mai 1940). Lire la suite

 

Joseph-Fortuné Revol : Chroniques de guerre (1939-1945)  ; Éditions Charles-Lavauzelle et Cie, 1945 ; 261 pages - Edmond Delage

Le général Revol est connu pour les travaux qu’au lendemain de la guerre 1914-18, il consacra au « Plan XVII », à « Foch », à « l’Effort militaire des Alliés », à « Ce que nous apprit la guerre », à « La victoire de Macédoine ». Il publie aujourd’hui une série de « Chroniques de guerre » où la vigueur de la pensée et de l’expression ne paraît point le moins du monde ralentie par l’âge, et où un grand public, aussi bien civil que militaire, trouvera traitées de fort intéressantes questions, telles que la « drôle de guerre » – la stratégie hitlérienne, – la « péripétie », – Hitler et Napoléon, – Hitler et la tâche impossible, – le second front, – le dénouement. Lire la suite

 

Edmond Roux : Énergie électrique et Civilisation  ; Éditions Flammarion, 1945 ; 266 pages - Edmond Delage

Ce livre, publié dans la Bibliothèque de Philosophie scientifique, vient à son heure puisque le Gouvernement provisoire de la IVe République a inscrit la nationalisation de l’électricité parmi les premières réformes qu’il se propose de réaliser. L’industrie électrique se trouve, ainsi, à un tournant de son histoire et l’instant était donc particulièrement bien choisi, moins pour retracer les étapes de l’évolution de cette industrie qui compte maintenant soixante ans d’âge environ, que pour mesurer les progrès accomplis et les résultats obtenus dans ce domaine très important de l’économie. Lire la suite

 

Joseph Émile Dresch : De la Révolution française à la révolution hitlérienne  ; Puf, 1945 ; 106 pages - Edmond Delage

M. Joseph Émile Dresch, qui, pendant de longues années, se distingua dans l’enseignement germanique de notre Université, et termina sa carrière au poste éminent de Recteur de l’Université de Strasbourg, a condensé, en une élégante et substantielle brochure, d’une centaine de pages, tout le mouvement, psychologique et politique, qui fit glisser l’Allemagne de la révolution française à la révolution hitlérienne. La première faisait appel à la vertu ; selon la parole même d’Hitler, « Mieux vaut que nous fassions le contraire. » Cette parole cynique explique la tendance profonde du national-socialisme, inspiré par la doctrine pessimiste du mal et par la méchanceté de son fondateur et grand chef. M. Dresch a fort bien mis en lumière les différentes étapes de l’évolution allemande. Partie de l’humanisme cosmopolite du XVIIIe siècle, l’Allemagne passa par le romantisme et le pangermanisme pour aboutir au mythe national-socialiste et à sa mystique de rapine.

 

Charles Bettelheim : La planification soviétique  ; Librairie des Sciences politiques, économiques et sociales, 1945 ; 360 pages - Henry Freydenberg

M. Bettelheim étudie, avec beaucoup de détails et en s’appuyant sur de nombreux textes, l’histoire de la « Planification soviétique ». Il donne des renseignements fort intéressants sur l’organisation, les cadres et les exécutants de cette planification ; il insiste, du reste, sur le nombre élevé des fonctionnaires utilisés pour mettre au point, réaliser et contrôler. Pour lui, le contrôle est déficient et il signale, d’autre part, les faiblesses de l’exécution. Lire la suite

 

Jean Allary : Un petit-fils de Marlborough : Winston Churchill  ; Éditions Hachette, 1945 ; 252 pages - Edmond Delage

M. Jean Allary, un de nos meilleurs spécialistes des questions anglaises, nous donne une biographie vivante, pénétrante, et fort bien écrite, du grand homme d’État anglais. Elle est, semble-t-il, fondée sur l’étude minutieuse des œuvres mêmes du ministre britannique, et de deux biographies importantes parues en Angleterre à son sujet, celle de M. Philip Guedalla et celle de M. Lewis Broad. Grâce à M. Jean Allary, le public français pourra goûter le véritable roman d’aventures que fut la jeunesse de Winston Churchill à Cuba, aux Indes, au Soudan, en Afrique, où prisonnier des Boërs, il s’évada. Lire la suite

 

Jules Blache : Le Grand Refus  ; Éditions Berger-Levrault, 1945 ; 247 pages - Edmond Delage

Sous le titre un peu énigmatique Le Grand Refus, M. Jules Blache a écrit un livre fort intéressant qu’il qualifie lui-même de pamphlet pour notre rééducation civique. C’est une sorte de journal composé de chapitres sans liens apparents, écrit pendant l’occupation allemande et terminé le 14 juillet 1943. Lire la suite

 

Ragnar Svanstrom et Carl-Frédéric Palmstierna : Histoire de la Suède  ; Éditions Stock, 1944 ; 384 pages - Edmond Delage

La bibliothèque Scandinave des Éditions Stock vient de s’enrichir d’un livre fort utile qui est une histoire abrégée de la Suède, pays au grand passé, pays trop mal connu en France, qui a pourtant inspiré à Voltaire un Charles XII resté classique ; peuple qui, établi sur son sol depuis les plus anciennes origines, offre le spectacle, presque unique dans le monde, d’un développement original, quasi insulaire, de ses institutions et de ses mœurs. Lire la suite

 

Alden Hatch : Eisenhower, « Le Général Ike »  ; Éditions Hachette, 1945 ; 254 pages - Edmond Delage

La Librairie Hachette, à laquelle nous devions, récemment, un excellent livre sur Winston Churchill, a eu l’heureuse idée de consacrer un ouvrage destiné, apparemment, au même succès, qui a pour sujet la carrière du général Eisenhower, le « Général Ike ». Cette biographie n’a rien d’une vie romancée, elle se lit pourtant comme un véritable roman ; elle est fondée sur la documentation la plus solide ; l’auteur, M. Alden Hatch, a consulté pour toute la vie intime et familiale de son héros, les parents, les amis, les camarades du général. Lire la suite

 

Revue Défense Nationale - Mars 1946 - n° 022

Revue Défense Nationale - Mars 1946 - n° 022

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Juin 2019
n° 821

L’affirmation stratégique des Européens

Actualités

17-06-2019

Discours de Florence Parly, ministre des Armées, 53e Salon international de l'aéronautique et de l'Espace

17-06-2019

Baptême du Patrouilleur Antilles Guyane (PAG) La Combattante à Saint-Malo

16-06-2019

Par décret du président de la République du 14 juin 2019, le remplacement en 1re section de l'amiral Bernard Rogel est prorogé jusqu'au 1er mai 2020 avec maintien dans ses fonctions de chef de l'état-major particulier du président de la République.

10-06-2019

« Cette disparition tragique provoque une immense émotion dans la famille des Sauveteurs en Mer et nous rappelle les risques que prennent chaque jour nos bénévoles, pour secourir les personnes en difficulté en mer. Je pars retrouver les membres de la station des Sables-d'Olonne pour les entourer dans cette terrible épreuve. » Xavier de la Gorce, président de la SNSM.

06-06-2019

Moins connus que les 177 commandos Kieffer, des marins et des bâtiments de la France libre ont également participé au débarquement de Normandie le 6 juin 1944 à l'instigation du contre-amiral Lemonnier, Chef d'état-major général de la Marine de 1943 à 1950. À cette occasion, nous vous proposons son article d'août 1946 intitulé « Débarquements et défense des côtes ».

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...