Pour tout achat (ou abonnement) de produits numériques, pensez à vérifier vos Courriers indésirables           

Janvier 1995 - n° 560

La gestion des personnels militaires a toujours été une affaire délicate, car elle doit concilier le « bien du service », c'est-à-dire le fonctionnement harmonieux de l'institution, avec le « bien des individus », donc leur satisfaction. L'auteur expose ainsi les règles qu'il lui semble indispensable de respecter dans le recrutement et la gestion des officiers, en particulier de ceux destinés à occuper les fonctions de haute responsabilité.

L'objet de ce texte très approfondi est de mettre en évidence le rôle majeur des contraintes budgétaires dans l'évolution des crédits affectés à la défense en France depuis 1971. On peut aussi constater que les mesures d'économies pèsent plus fortement sur les dépenses de fonctionnement que sur celles d'investissement.

La Finlande a voté : elle entrera dans l'Union européenne en 1995. Ainsi deviendra-t-elle effectivement un pont — nordique — entre l'Ouest et l'Est. L'auteur avait déjà écrit un texte sur la Finlande dans notre livraison de juin 1990 : il s'agissait d'une interview fort instructive du ministre des Affaires étrangères, M. Pertti Paasio. Les lecteurs apprécieront l'évolution des faits et surtout des opinions !

À l'occasion du processus de paix qui s'est engagé — à la satisfaction de la communauté internationale — entre Israéliens et Arabes, dont au premier chef les Palestiniens, l'auteur traite d'une des questions les plus délicates : le statut de Jérusalem, la ville sainte pour trois religions monothéistes.

Au cours de son voyage aux marches de la Chine, dans quatre républiques musulmanes (Ouzbékistan, Turkménistan, Kirghizistan et Kazakhstan) de l'ex-empire soviétique, le Premier ministre chinois Li Peng a voulu rappeler aux gouvernements de celles-ci l'intérêt que portait son pays, en pleine croissance économique, à cette région encore sous-développée malgré de grandes ressources. L'auteure nous présente une synthèse de ce que sont et peuvent devenir les relations entre la Chine et les républiques d'Asie centrale.

Cet article original se concentre sur le Mékong, ce fleuve de plus de 4 000 kilomètres qui naît au Tibet et finit par un immense delta nourricier en mer de Chine du Sud. À cette occasion, l'auteur nous rappelle fort opportunément que nous devrions montrer plus d'intérêt à cette région qui a pourtant beaucoup compté pour la France.

Dans la catégorie des gyromètres à haute performance, en particulier pour l'application en navigation inertielle, le gyromètre à laser a pu, en un peu plus de 20 ans, supplanter la totalité des gyromètres électromécaniques, dont les derniers modèles utilisés étaient l'aboutissement d'un siècle d'études, de recherches et d'améliorations. Cet article analyse les causes et les conditions de cette révolution technologique, où Sextant Avionique est un acteur majeur.

Chroniques

L’élargissement du Conseil de sécurité de l’ONU est d’actualité. En 1994, le Japon comme l’Allemagne, deux États désignés encore à ce jour comme « ennemis » (1) par la Charte des Nations unies, postulent à devenir membres permanents du Conseil de sécurité. Cette volonté de participer à la gestion des affaires mondiales correspond à la puissance de ces États, mais soulève le problème de l’étendue de leur engagement par rapport à la place tenue, notamment en comparaison des autres membres permanents. Lire les premières lignes

p. 145-148

« La Bulgarie » a bien du mal à passer de l’économie socialiste à l’économie de marché. Pierre Tailbot, directeur de l’Europe centrale et orientale à la BNP, lui consacre un article intitulé « Les difficultés de la transition bulgare 1991-1994 », publié dans le Courrier des pays de l’Est du mois de septembre. Lire la suite

p. 149-157

Une fois le conflit du Golfe passé à l’histoire, on peut continuer à s’intéresser à cette région et se demander si d’autres conflits peuvent y éclater et, pour aller plus loin qu’une simple prospective géopolitique, se poser la question : peut-on encore éviter, ou du moins rendre moins probable l’éclatement de conflits de grande ampleur dans la zone, en mettant dès maintenant en marche une politique et une diplomatie adaptées aux particularismes de la région ? Lire les premières lignes

p. 158-162

Le budget de la défense a été adopté par l’Assemblée nationale le 3 novembre 1994. Rédigée avant la discussion au Sénat, cette chronique s’appuie sur les textes de la loi de finances, de la conférence de presse de M. Léotard, des rapports parlementaires (en particulier, celui de M. Arthur Paecht, rapporteur de la commission des Finances) et des débats à l’Assemblée. Dans l’ensemble, ce budget a paru aux députés aussi satisfaisant que possible malgré les quelques réserves émises à propos de sa construction. Il est conforme aux objectifs fixés par la loi de programmation militaire 1995-2000 et il s’inscrit dans la logique du Livre blanc. Lire les premières lignes

p. 163-169

L’École supérieure et d’application des transmissions de l’Armée de terre (Esat) a été créée le 30 septembre 1994. Elle regroupe sur le double site de Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine) et de Laval (Mayenne) les trois écoles des transmissions d’origine : École d’application des transmissions de Montargis, École des sous-officiers d’active des transmissions d’Agen, École supérieure de l’électronique de l’Armée de terre de Rennes. Lire les premières lignes

p. 170-171

En 1995, la Marine disposera de 38 544 millions de francs (MF) de crédits disponibles, montant comparable à celui de 1994 en francs courants et représentant 19,1 % des crédits de la défense. Lire les premières lignes

p. 172-174

Dès la guerre de Corée et peu après pendant la guerre du Vietnam, la capture des pilotes américains fut exploitée par les forces adverses. Vingt ans plus tard, ce sont les images de pilotes britanniques filmés par la télévision irakienne que l’on diffuse. Plus récents encore sont les films de CNN où des pilotes d’hélicoptère américains sont exhibés par les soldats du général Aïdid. Lire les premières lignes

p. 175-179

Depuis la fin de la guerre froide on constate que les grandes puissances ont gardé, dans le domaine militaire, leurs distances vis-à-vis du continent africain. Déjà, dès le milieu des années 1980, l’ex-Union soviétique avait amorcé un mouvement de retrait de ses conseillers et commencé à réduire notablement ses fournitures de matériels militaires. Les autres pays de l’Est ont suivi. Depuis, le désengagement s’est généralisé et est devenu presque total. Lire les premières lignes

p. 180-182

La fin tragique de notre compatriote Jean-Marc Braquet (otage kidnappé et assassiné) a attiré l’attention sur l’extrême dégradation de la situation du Cambodge depuis un an. L’âge et la maladie ont écarté Norodom Sihanouk dont le comportement théâtral n’empêchait pas l’efficacité d’un paternalisme fédérateur certain. Il n’est pratiquement plus suivi. Les luttes entre les deux partis qui se partagent le pouvoir se doublent de celles au sein de chacun d’eux, et les rivalités entre les membres de la famille royale ajoutent à la confusion. Lire les premières lignes

p. 183-186

Bibliographie

Thierry de Montbrial et Pierre Jacquet (dir.) : Ramses 95 : synthèse annuelle de l’actualité mondiale  ; Ifri, Éditions Dunod, 1994 ; 411 pages - Marcel Duval

Il nous revient donc, pour la douzième fois, l’honneur de présenter aux lecteurs de Défense Nationale le Rapport annuel sur le système économique et les stratégies de l’Institut français des relations internationales (Ifri), universellement connu sous son appellation abrégée, le Ramses. Alors que, jusqu’à présent, cette synthèse de l’actualité mondiale était diffusée en même temps que le beaujolais nouveau, elle a été publiée cette année au début du mois de septembre, ce qui lui conserve toute son actualité, puisqu’il s’est écoulé moins de deux mois entre la fin de sa rédaction et sa parution. Lire la suite

p. 187-189

Charles Zorgbibe : Les relations internationales  ; Puf, Thémis science politiques, 1994 ; 617 pages - Robert Carmona

Agrégé de droit public, professeur à l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne, ancien recteur des universités d’Aix-Marseille, l’auteur signe la 5e édition, mise à jour, d’un remarquable ouvrage paru en 1975. Sur une scène caractérisée par « l’aspiration à un nouvel ordre mondial », l’auteur campe les différents « acteurs », avant de nous livrer le fruit de ses réflexions, ses certitudes mais aussi ses incertitudes sur leur « jeu ». Plan classique, certes, mais développé d’une manière rigoureuse et brillante. Lire la suite

p. 189-192

Frédéric Forsyth : Le poing de Dieu  ; Éditions Albin Michel, 1994 ; 560 pages - Claude Le Borgne

Un « thriller » sur la guerre du Golfe ? Pas sérieux, dira-t-on, et l’on se trompera. Frederick Forsyth, maître britannique du roman d’espionnage, est un vrai professionnel. Sa documentation est irréprochable et tout juste prolongée par ce qu’il faut de fiction, et qui est très reconnaissable. Le livre s’ouvre sur l’assassinat véridique, à Bruxelles le 22 mars 1990, de Gerry Bull, concepteur du projet Babylone, supercanon de Saddam Hussein ; mais, et voici la fiction, lorsque la guerre se déclenche, le supercanon, tapi dans un repaire indétectable, est prêt à lancer l’unique arme nucléaire irakienne, baptisée « Poing de Dieu ». Lire la suite

p. 192-193

François Joyaux : La politique extérieure du Japon  ; Puf, 1993 ; 127 pages - Pierre Morisot

Dans la « montée en puissance » d’une durée relativement courte de la politique extérieure du Japon d’après-guerre, François Joyaux, qui n’en est pas à son premier livre sur l’Extrême-Orient, distingue quatre étapes d’environ dix ans. Il en résulte quatre parties de trois chapitres chacune, une structure qui fait penser à l’organigramme d’un régiment, nippon ou autre. Lire la suite

p. 193-194

Bernard Poli : Histoire des doctrines politiques aux États-Unis  ; Puf, 1994 ; 127 pages - Pierre Morisot

Ce petit livre dense, publié après la campagne « sans éclat » qui vit l’élection de Clinton, fait bien apparaître la continuité idéologique qui domine la vie politique américaine. Le premier cliché qui a cours chez nous, à savoir la fidélité à des « principes radicaux, voire utopiques », empreints de « sérieux et de rigueur », incluant l’« apport doctrinal de la philosophie des Lumières » et véhiculés au cours des ans par d’austères barbus descendants des puritains du Mayflower, se trouve pleinement confirmé ; la vertu se porte toujours en bandoulière. Lire la suite

p. 194-195

Jean Compagnon : Leclerc, maréchal de France  ; Éditions Flammarion, 1994 ; 630 pages - Michel Klen

La biographie qui nous est proposée arrive à un moment opportun : le 50e anniversaire de la libération de notre territoire fournit en effet l’occasion de rappeler aux jeunes générations les événements qui ont marqué la fin d’une période d’asservissement et de souffrances du peuple français, grâce au courage et au génie de grands chefs militaires. Parmi ceux-ci, le maréchal Leclerc reste toujours l’un des plus prestigieux modèles d’entraîneur d’hommes dont notre pays est fier. Lire la suite

p. 195-196

Margaret Thatcher : 10, Downing Street – Mémoires  ; Éditions Albin Michel, 1993 ; 778 pages - Michel Klen

La publication des mémoires de Margaret Thatcher constitue un événement politique en raison des nombreuses révélations intéressantes, voire percutantes, qui permettent au lecteur d’élargir son champ de réflexion sur les principaux problèmes internationaux de ces dernières années. Comme on pouvait s’y attendre, l’ancien Premier ministre britannique s’exprime avec une très grande franchise sur des sujets majeurs de politique et de société. Elle dresse des portraits sans concession des chefs d’État et des responsables étrangers qu’elle a côtoyés, ainsi que de ses anciens ministres. Toutefois, elle n’hésite pas à faire des descriptions élogieuses de certains hommes qu’elle a admirés. C’est notamment le cas de Ronald Reagan, dont l’élection fut « un tournant capital dans les affaires américaines ». Lire la suite

p. 196-197

Gérard Chaliand, Michel Jan et Jean-Pierre Rageau : Atlas historique des migrations  ; Éditions du Seuil, 1994 ; 140 pages - Michel Klen

La connaissance des grandes migrations permet d’expliquer la configuration du monde d’hier et d’aujourd’hui, et souvent de prévoir, sous certains aspects, celui de demain. L’atlas historique qui nous est présenté revêt donc un intérêt particulier à une époque où ce sujet crucial fait l’objet de nombreuses controverses. Dans cet ouvrage très documenté, les auteurs ont le mérite d’aborder toutes les périodes de l’histoire, depuis l’ère de la haute antiquité à celle des importants mouvements migratoires contemporains. Ce phénomène ne se limite pas seulement à des actions individuelles menées par des émigrants fuyant leur pays, soit pour échapper à une menace ou à une persécution, soit pour trouver un espace de liberté ou des moyens de subsistance plus généreusement distribués sur une terre d’accueil. Les flux migratoires résultent également d’une œuvre collective (migration de masse par conquête, migration de fuite) qui se traduit généralement par des actions violentes, parfois pathétiques. Lire la suite

p. 197-198

Revue Défense Nationale - Janvier 1995 - n° 560

Revue Défense Nationale - Janvier 1995 - n° 560

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Été 2019
n° 822

La Méditerranée stratégique – Laboratoire de la mondialisation

Actualités

16-09-2019

Un dernier hommage aux marins de la Minerve – Minerve : Families bid last farewell to sailors

12-09-2019

Pour ses dix ans, l’IRSEM célèbre ses acquis et évoque les défis à venir – Ten years later, IRSEM celebrates steps forward and faces challenges

06-09-2019

Premier commandant du Redoutable, l’amiral Bernard Louzeau est mort – French admiral Bernard Louzeau is dead

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...