Pour tout achat (ou abonnement) de produits numériques, pensez à vérifier vos Courriers indésirables           

Janvier 2017 - n° 796

L’engagement des forces sur le territoire national

« L’État est une institution pour la préservation des relations pacifiques entre les hommes, néanmoins pour préserver la paix il doit être en mesure d’écraser les assauts des briseurs de paix »

Ludwig von Mises

9 novembre 1989 -19 décembre 2016 : de la chute du Mur au retour sanglant de l’Histoire. Berlin, touché par une attaque revendiquée par le groupe terroriste islamiste Daech, illustre hélas la fin d’une époque commencée il y a un quart de siècle. L’année écoulée l’a dramatiquement démontré avec la succession de crises et de conflits qui déstabilisent profondément le monde. Proche et Moyen-Orient avec l’Irak et la Syrie, Afrique avec la bande sahélo-saharienne, mer de Chine, Est de l’Ukraine… Et les attaques directes contre l’Europe par le terrorisme. Lire la suite

 

Chères lectrices et chers lecteurs de la Revue Défense Nationale, français et étrangers, l’équipe « RDN » vous souhaite une bonne année 2017. Lire la suite

 

2017 sera une année incertaine avec des enjeux stratégiques majeurs. Notre pays, à l’heure d’importantes échéances électorales, doit impérativement reprendre son effort de défense en poursuivant l’augmentation de son budget, pour répondre aux menaces et conserver son autonomie stratégique.

 

La France est redevenue un acteur majeur au sein de l’Otan, reconnue par ses partenaires. Ses atouts, dont la dissuasion nucléaire, et son expérience opérationnelle lui confèrent un rôle essentiel alors même que l’environnement de l’Alliance est de plus en plus incertain et dangereux.

 

L'engagement des forces sur le territoire national

La sécurité de la France exige un accroissement rapide de l’effort budgétaire consacré à la défense. Dans un contexte de déstabilisation et d’incertitude stratégique, il importe de conduire un effort important et durable de consolidation dans un cadre national et européen au service de la paix.

 

La Marine est un acteur majeur de notre défense ; chaque jour, l’éventail des activités conduites – de la dissuasion à la protection de nos espaces maritimes – démontre le retour du rapport de force entre puissances, entités terroristes et autres acteurs. Plus que jamais, les capacités navales françaises constitue un atout de sécurité qu’il convient d’accroître sans tarder.

 

Le territoire national est redevenu une priorité opérationnelle suite aux attentats de 2015. L’Armée de terre, massivement engagée avec l’opération Sentinelle, a créé le COMTN, installé à l’École militaire dans le cadre de sa nouvelle organisation « Au contact » afin de répondre aux défis de sécurité posés par le terrorisme.

 

Les Armées et la Gendarmerie agissent désormais en complémentarité sur le territoire national. Les armées apportent ainsi des capacités et des compétences utiles, permettant d’optimiser les moyens déployés, tout en respectant les spécificités entre forces au profit de la protection des citoyens et du pays.

 

La menace terroriste est depuis des années une réalité concrète et oblige à une adaptation permanente de la lutte antiterroriste. La Gendarmerie, par son organisation et ses capacités, participe directement à contrer le terrorisme islamiste dont l’objectif vise désormais des « cibles molles ».

 

Le Groupement d'intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN) constitue l’unité militaire des forces spéciales du ministère de l’Intérieur et peut intervenir dans la résolution des crises avec des savoir-faire reconnus. Le GIGN est un outil avec une culture militaire résolument entretenue, donnant aux autorités une capacité d’agir face à une situation exceptionnelle.

 

La Gendarmerie poursuit une politique ambitieuse d’emploi des réserves, s’appuyant sur un modèle éprouvé et en évolution, capable de répondre dans des délais brefs aux nouveaux enjeux de sécurité induits par une menace terroriste sans précédent.

 

L’Armée de l’air assure au quotidien la sûreté aérienne au-dessus de notre territoire et s’adapte en permanence aux nouvelles menaces dont les mini-drones. La panoplie de ses moyens et les compétences de son personnel lui permettent de répondre à ces nouveaux défis sécuritaires.

 

L’engagement de l’Armée de l’air sur le territoire national se décline selon plusieurs approches complémentaires, couvrant un éventail très large d’actions animées par une volonté d’innovation et de réponses efficaces aux attentes de nos concitoyens, tout en assurant ses missions opérationnelles.

 

La Marine est un acteur majeur de la protection du territoire national, non seulement en métropole mais aussi avec l’Outre-mer. Toutes ses composantes participent à cette mission et s’adaptent à ces exigences nouvelles, même si les moyens restent comptés.

 

La Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) contribue à la sécurité des personnes dans nos approches maritimes. Avec un modèle original basé sur le bénévolat, elle participe à sécuriser les activités nautiques en croissance permanente mais doit trouver de nouvelles sources de financement pour répondre à ses missions de sauvetage devenues plus complexes.

 

Défense et entreprises

Le lien établi entre la Défense, les grands groupes industriels et les PME-ETI est indispensable pour préparer l’avenir en valorisant les initiatives et les innovations proposées par tous les acteurs étatiques et privés. Le Pacte Défense-PME s’inscrit dans cette logique gagnante.

 

Le Gican contribue à soutenir les PME/ETI (Petites et moyennes entreprises/Établissements de taille intermédiaire) dans leurs efforts pour conquérir des marchés à l’exportation avec plusieurs approches cohérentes ayant comme objectif de faire l’Équipe France du Naval.

 

Une ETI comme RTD a besoin de l’exportation pour vivre et doit donc s’adapter en permanence pour répondre aux besoins de ses clients « Export », tout en s’appuyant sur l’expérience opérationnelle apportée par les forces terrestres françaises et sur la synergie des différents acteurs dont le Gicat.

 

Les exportations jouent un rôle vital pour les PME du secteur de la défense, à condition de proposer une offre globale s’appuyant, outre les équipements, sur les services et l’expérience acquise par les armées françaises, notamment pour l’externalisation.

 

Repères - Opinions

La déstabilisation latente du Sahel oblige à revoir les dispositifs d’aide pour la sécurité des pays de la région. Financer les appareils régaliens, avec un contrôle effectif, serait plus opportun et permettrait – dans une approche globale – de contribuer à stabiliser la zone face aux menaces, dont le djihadisme et les trafics en tout genre.

 

Le maintien de l’ordre constitue un enjeu essentiel lors de manifestations surtout lorsque celles-ci dégénèrent en émeutes. Le développement de l’usage des réseaux sociaux doit amener à une réflexion sur l’emploi des forces de l’ordre, aujourd’hui basé sur des procédés linéaires.

 

Chroniques

 
 

Recensions

Hubert Védrine : Le monde au défi  ; Fayard, 2016 ; 120 pages - Jérôme Pellistrandi

L’observateur lucide qu’est Hubert Védrine ne peut pas laisser indifférent tant ses analyses s’appuient sur une lecture sans concession de notre monde actuel. Sa longue expérience à l’Élysée, comme secrétaire général de François Mitterrand et également comme ministre des Affaires étrangères, lui permet de dresser un constat inquiétant de l’état de notre planète. Lire la suite

 

Guillaume Serina : Reagan-Gorbatchev (Reykjavik, 1986 : le Sommet de tous les espoirs)  ; Éditions L’Archipel, 2016 ; 240 pages - Bernard Norlain

Il y a trente ans, exactement les 11 et 12 octobre 1986, se tenait à Reykjavik la deuxième rencontre, entre Ronald Reagan, réélu triomphalement deux années auparavant, et Mikhaïl Gorbatchev, nouveau Secrétaire général du Parti communiste de l’Union soviétique (PCUS). Ce Sommet restera gravé dans l’Histoire car, en pleine guerre froide, les leaders des deux plus grandes puissances nucléaires ont été tout près de signer un accord portant sur un plan d’élimination totale de leurs armes nucléaires. Lire la suite

 

Adam Baczko, Gilles Dorronsoro et Arthur Quesnay : Syrie, anatomie d’une guerre civile  ; CNRS Éditions, 2016 ; 412 pages - Michel Klen

Ce document très fouillé constitue l’une des toutes premières études sur la guerre civile en Syrie. Il repose sur une série d’enquêtes de terrain. Pour les auteurs, les recherches ont consisté à voyager dans les régions hors de contrôle du régime de Damas. Les analystes y ont mené des entretiens, individuellement ou en groupe, ainsi qu’une observation minutieuse des pratiques : organisation des lignes de front, fonctionnement des institutions civiles, interactions sociales, vie économique. Lire la suite

 

Jean-Claude Monod : Penser l’ennemi, affronter l’exception. Réflexions critiques sur l’actualité de Carl Schmitt  ; Éditions La Découverte/Poche, 2016 ; 192 pages - Audrey Hérisson

Dès l’après-11 Septembre se sont fait jour les prémisses d’un processus qui a progressivement brouillé la différence entre guerre et terrorisme, a fait passer le terroriste du « rang de figure marginale à celui de centre névralgique de l’ordre interétatique actuel » et « entraîne aujourd’hui la France dans une zone d’extrêmes turbulences politiques ». « Peut-on se contenter d’un pacifisme de principe et de la position purement autoflagellatoire qui consiste à rappeler les errances bien réelles, les dominations et les crimes passés et récents que l’Occident expierait aujourd’hui […] ? C’est une position irénique, qui revient à ne pas opposer la moindre résistance aux actions militaires et terroristes de Daech ». Lire la suite

 

Jean-Pierre Filiu : Les Arabes, leur destin et le nôtre  ; 2015, La Découverte ; 262 pages - Jean-Daniel Fischer

Les Lumières arabes (qui sont l’objet de ce livre et dont l’auteur qui a d’abord été diplomate, notamment en poste en Syrie, avant de devenir enseignant), sont les courants modernisateurs et parfois même démocratiques qui parcourent les pays arabes et qui, malgré les islamistes de toutes obédiences et les dictatures, survivent encore aujourd’hui parmi les intelligentsias arabes – quelle que soit la confession desdits Arabes. Lire la suite

 

Jean-José Ségéric : Churchill et la guerre navale  ; L’Harmattan, 2016 ; 435 pages - Emmanuel Desclèves

Capitaine au long cours, officier de marine de réserve, Jean-José Ségéric a produit plusieurs ouvrages de grande qualité qui doivent leur intérêt particulier au fait qu’il s’exprime avec une véritable expérience de la mer et des réalités maritimes en général. On rappellera notamment L’Amiral Mahan et la puissance impériale américaine (2010, prix de l’Acoram) et Histoire du point astronomique en mer (2006 puis 2013). Lire la suite

 

Revue Défense Nationale - Janvier 2017 - n° 796

L’engagement des forces sur le territoire national

2017 will be a year of uncertainties and major strategic issues. At the time of important election days, our country should put its effort in defense again while continuing the augmentation of its budget, to respond to threats and to preserve its strategic autonomy.

France has become again a major actor within the NATO, recognized by its partners. Its assets, the nuclear dissuasion and its operation experience, gives it an essential role even when the context of the Alliance is getting uncertain and dangerous continuously.

The Engagement of the Forces on the National Territory

The security of France demands a rapid increase of budgetary effort dedicated to defense. In the context of destabilization and strategic uncertainties, it is important to put in a significant and long-term effort to consolidation of the national and European region in service of peace.

The Navy is a major actor of our defense; every day, the range of conducted activities—from dissuasion to protection of our maritime spaces—demonstrates the return of balance of power between powers, terrorist entities and other actors. More than ever, the French naval capacities constitute an asset of security that should be improved without delay.

The national territory has become again an operational priority following the attacks of 2015. The Land Army, largely engaged with Operation Sentinelle, created by the COMTN, was installed in the Ecole Militaire (Military School) in the frame of its new organization “Au contact” to respond to security challenges posed by terrorism.

The army and the National Gendarmerie take actions complementary to each other on the national territory from then on. The armies have useful capacities and competencies, allow them to optimize the deployed resources, while respecting the specificities among the forces for the benefit of the protection of the citizens and the country.

The terrorist threat has been a concrete reality since years and requires a permanent adaptation in the anti-terrorist fight. The National Gendarmerie, by its organization and capacities, participates directly in the fight against the Islamic terrorism whose objective is to aim at the “soft targets”.

The GIGN constitutes a military unity of the special forces of the Minister of the Interior and can interfere the resolution of crises with the recognized know-hows. The GIGN, preserved firmly its military culture, is a tool that gives the authorities a capacity to react facing an exceptional situation.

The National Gendarmerie continues an ambitious policy of use of the reserves, building on a tested and evolving model. It is now capable of responding to new security issues induced by a unprecedented terrorist threat within short delays.

The Air Force ensures the aerial safety above our territory on a daily basis and adapts to new threats which are the mini-drones. The range of its staff’s resources and competencies enables it to respond to these new security challenges.

The engagement of the Air Force on the national territory declines according to several complementary approaches, covering a very large range of animated actions by a will of innovation and efficient responses to attacks to our fellow citizens, while ensuring its operational missions.

The Navy is a major actor in the protection of the national territory, not only in the mainland France, but also in the overseas departments. All its components participate in this mission and adapt to the new demands, even if the resources remain limited.

The SNSM contributes to the security of the people in our maritime approach. With an original model based on voluntary service, it participates to assure the permanently increasing nautical activities. However, it should find new financial resources in response of its rescue missions that are becoming more complex.

Defense and Business

The established link between the Ministry of Defense, the big industrial groups and the small, medium-size and intermediate-size enterprises is indispensable to preparation in the future, while valuing the initiatives and innovations proposed by all the state and private actors. The Defense-PME pact incorporates this win-win logic.

The GICAN contributes to supporting of the SMEs and the middle-market companies’ effort of conquering the export markets, with several coherent approaches and an objective of making the Naval Team of France.

A middle-market company like RTD needs exportation to survive and thus should adapt itself permanently to respond to the needs of its “export” clients, building on the operational experience brought by the French terrestrial forces and the synergy of different actors like the GICAT.

The exportations play a vital role for the SMEs in the defense sector, as long as they propose a global offer, besides the equipments, that is based on the services and the gained experience from the French armies, notably for outsourcing.

Opinions and Viewpoints

The latent destabilization of Sahel requires to review the aid facilities for the security of the countries in the region. Financing the regal device, with an effective control, would be more convenient and allow—in an overall approach—to contribute to the stabilization of the area in face of the threats such as the jihadism and trafficking of all kinds.

The maintenance of order is an essential issue during the protests especially those turn into riots. The development of social networks’ usage should bring a reflection on the use of law enforcement, based on the linear procedures today.

Chronicles

Book reviews

Hubert Védrine : Le monde au défi  ; Fayard, 2016 ; 120 pages - Jérôme Pellistrandi

Guillaume Serina : Reagan-Gorbatchev (Reykjavik, 1986 : le Sommet de tous les espoirs)  ; Éditions L’Archipel, 2016 ; 240 pages - Bernard Norlain

Adam Baczko, Gilles Dorronsoro et Arthur Quesnay : Syrie, anatomie d’une guerre civile  ; CNRS Éditions, 2016 ; 412 pages - Michel Klen

Jean-Claude Monod : Penser l’ennemi, affronter l’exception. Réflexions critiques sur l’actualité de Carl Schmitt  ; Éditions La Découverte/Poche, 2016 ; 192 pages - Audrey Hérisson

Jean-Pierre Filiu : Les Arabes, leur destin et le nôtre  ; 2015, La Découverte ; 262 pages - Jean-Daniel Fischer

Jean-José Ségéric : Churchill et la guerre navale  ; L’Harmattan, 2016 ; 435 pages - Emmanuel Desclèves

Revue Défense Nationale - Janvier 2017 - n° 796

L’engagement des forces sur le territoire national

9 novembre 1989 -19 décembre 2016 : de la chute du Mur au retour sanglant de l’Histoire. Berlin, touché par une attaque revendiquée par le groupe terroriste islamiste Daech, illustre hélas la fin d’une époque commencée il y a un quart de siècle. L’année écoulée l’a dramatiquement démontré avec la succession de crises et de conflits qui déstabilisent profondément le monde. Proche et Moyen-Orient avec l’Irak et la Syrie, Afrique avec la bande sahélo-saharienne, mer de Chine, Est de l’Ukraine… Et les attaques directes contre l’Europe par le terrorisme.

La France est en première ligne depuis plusieurs années et agit avec efficacité. À l’extérieur, avec les opérations Chammal et Barkhane principalement, mais aussi sur le territoire national tant en métropole qu’outre-mer. Jamais les armées, directions et services n’ont été autant sollicités depuis la guerre d’Algérie. Il en est de même pour les forces de sécurité intérieure dont la Gendarmerie. Pour répondre à ce très large éventail de menaces, l’effort d’adaptation est permanent et soutenu, notamment dans les conditions d’emploi des armées en France. Il était donc nécessaire de revenir sur cet engagement dont la manifestation la plus visible est l’opération Sentinelle. Mais il ressort bien que la défense dans sa totalité est bien engagée dans la sécurité de nos concitoyens avec des actions souvent peu visibles mais indispensables comme le démontre ce dossier.

En ce début d’année, la récente signature du contrat interétatique entre la France et l’Australie pour la construction de 12 sous-marins rappelle combien le lien entre souveraineté et industries de défense reste essentiel, voire vital. Nos PME-ETI contribuent également à notre sécurité et l’exportation y joue un rôle essentiel, d’autant plus qu’au-delà de la simple vente, c’est aussi la construction d’un lien stratégique avec des pays partenaires, permettant une relation de confiance indispensable sur le plan géopolitique.

Il faut cependant rester lucide face aux multiples défis qui nous attendent en 2017. Cette année sera marquée par l’incertitude stratégique, d’autant plus que la nouvelle administration Trump va prendre les commandes aux États-Unis. La seule certitude est que la violence des conflits en cours n’est pas près de diminuer, à commencer par la confrontation sanglante entre Chiites et Sunnites dont les impacts se répercutent en Europe, champ de bataille à part entière, n’en déplaise à ceux qui croyaient être à l’abri derrière leur bonne conscience. Cette guerre sur fond de rivalité religieuse va durer et ne peut pas se résumer uniquement à un problème d’ordre social. Dans l’idéologie de Daech, il n’y a pas de compromis. Malheur aux vaincus !

Alors que la campagne présidentielle française débute, il est donc indispensable et urgent de rappeler que le premier devoir régalien d’un État est d’assurer la sécurité de ses citoyens. Il faut pour cela accroître de manière sensible et rapide notre effort de défense avec son budget notamment. Il faudra des engagements résolus mais qui soient tenus, une fois les échéances électorales passées. La RDN s’engage résolument dans ce débat et contribuera à souligner la gravité de la situation géostratégique mondiale.

La guerre est une réalité, non seulement pour nos soldats, aviateurs, marins, gendarmes et policiers mais aussi pour nos concitoyens et nos partenaires et alliés européens.

 

Jérôme Pellistrandi

Été 2019
n° 822

La Méditerranée stratégique – Laboratoire de la mondialisation

Actualités

18-07-2019

Décès accidentel du SCH Roellinger, CC1 Guyot, CCH Vandeville engagés dans l'opération Harpie en Guyane.

11-07-2019

Public Sénat - Fidélisation des militaires : « Nous avons fait de gros efforts » estime le général Jérôme Pellistrandi.

11-07-2019

Échec du tir de la fusée Vega - Vega launch fails

09-07-2019

Le résistant Georges Ménage est mort - French resistant Georges Ménage dies

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...