Résultats de votre recherche sur 'Jean-François Bureau'

3 résultats

N° 653 Mai 2003 - Repères - Opinions - Débats - p. 156-167

Communiquer la défense - Jean-François Bureau

La communication, dont les armées et la Défense ont été les précurseurs au sein de l'État, a profondément évolué dans le contexte de la professionnalisation et de la réforme de la défense décidée en 1996. Instrument indispensable de la « consolidation de la professionnalisation », la communication de défense vise à établir avec les citoyens un rapport permanent d'échanges et de connaissances qui doit nourrir « l'esprit de défense » tout en contribuant à la réalisation des missions de l'institution. Avec la réforme des lois de finances, les actions de communication s'appuieront également sur la mesure de la performance, tout en faisant elles-mêmes l'objet d'une évaluation continue.

N° 636 Novembre 2001 - Sigem - p. 139-144

L'opinion publique, les médias et la défense - Jean-François Bureau, Nathalie La-Balme, Jacques Isnard, Pierre Babey, Antoine Perruchot

La connaissance de l'opinion est devenue essentielle, au même titre que l'information de l'opinion, pour toute politique publique. C'est le cas pour la politique de défense qui tient compte désormais de l'opinion publique à son égard. La place de celle-ci dans les processus de décision est croissante, et tandis qu'elle est difficile à identifier avec précision, elle est néanmoins omniprésente, comme l'a souligné la sociologue Nathalie La Balme, au point de la qualifier de « contrainte permissive ». Le rôle des médias, dans la relation entre l'opinion publique et la défense, est à ce titre très important. Des spécialistes de la presse écrite (Jacques Isnard), de la télévision (Pierre Babey) et de la radio (Antoine Perruchot) ont mis en évidence ce qui caractérise les relations entre les médias et l'opinion publique, et leurs exigences de professionnels à l'égard de la défense. Les questions de l'opinion publique sont pertinentes et légitimes, elle demande une clarté de l'information lors de la conduite d'opérations extérieures. Cette évolution de l'opinion publique entraîne alors de nouvelles perspectives pour la communication de la défense, exposées par Jean-François Bureau.

N° 636 Novembre 2001 - Sigem - p. 41-51

Quelle défense et quelle sécurité pour demain ? - Jean-Claude Mallet, Bruno Racine, Jean-François Bureau, Jean-Pierre Kelche, Nicole Gnesotto, François Heisbourg

La fin de la guerre froide et la disparition brutale d'un monde bipolaire ont constitué une rupture géostratégique majeure. Ce bouleversement a entraîné une réorientation des politiques de défense dans les pays occidentaux, en particulier en Europe. En France, la refondation a surtout été caractérisée par l'abandon de la conscription et l'adoption, par le président de la République, de la professionnalisation des unités militaires. Ces nouveaux paramètres ont été analysés par Jean-Claude Mallet, Bruno Racine, Jean-François Bureau et François Heisbourg. Ce dernier a présenté les grands défis en matière de défense au tournant du siècle. L'évolution des concepts a ainsi abouti au projet Armées 2015 qu'a présenté le général Kelche, avant que Nicole Gnesotto ne traite de la mise sur pied du processus de défense européenne.

3 résultats