Auteur : Hugues Eudeline

Capitaine de vaisseau (H), docteur en histoire, vice-président de l’Institut géopolitique et culturel Jacques Cartier, membre correspondant de l'Académie royale de marine suédoise.

8 résultats (6 articles - 2 Tribunes - 0 e-Recension - 0 article cahier)

Tribune - 02-04-2021

Objectifs politiques de la Chine et stratégie maritime (1/2) (T 1261) - Hugues Eudeline - 5 pages

Objectifs politiques de la Chine et stratégie maritime (1/2) (T 1261)

La Chine, Empire du Milieu, a connu un véritable déclassement géopolitique et économique à partir du XIXe siècle et qui va culminer jusqu’à la période de Mao. Déclassement et sentiment d’humiliation d’un pays millénaire et qui va donc s’efforcer de rattraper le retard à partir de Deng Xiao Ping, conscient du besoin de développement économique mais aussi de la nécessité d’une ouverture vers l’extérieur. Dès lors, la dimension maritime va être essentielle pour contribuer à la réussite de cette ambition inscrite dans le temps long. Une industrie maritime complète va ainsi être créée, allant des chantiers navals jusqu’au projet abouti des nouvelles « routes de la Soie » avec le contrôle économique des ports allant jusqu’au cœur de la Méditerranée.

Lire la suite

N° 829 Avril 2020 - Avenir de la guerre et ses mutations (2e partie) - Approches historiques - p. 105-116

La guerre froide gagnée sous les mers (1946-1989) - Hugues Eudeline

La guerre froide a eu une dimension sous-marine particulièrement intense, bien que peu connue. La supériorité technologique américaine a été considérable, même si l’URSS a pu bénéficier notamment de renseignements issus de ses réseaux d’espions aux États-Unis. Cet affrontement silencieux a largement affaibli Moscou. Lire les premières lignes

N° 807 Février 2018 - Réflexions stratégiques - Repères - Opinions - p. 85-94

L’extraordinaire essor de la puissance navale chinoise - Hugues Eudeline

La puissance navale chinoise connaît un essor sans équivalent pour toutes ses composantes. Plus que jamais, la dimension maritime fait l’objet d’une attention particulière de Pékin avec des projets qui doivent s’inscrire dans la durée, permettant d’envisager à terme une présence mondiale qui s’imposera aux autres. Lire les premières lignes

N° 789 Avril 2016 - Stratégie maritime, stratégie globale - p. 37-43

Stratégie maritime : évolutions et nouveaux acteurs - Hugues Eudeline

La Chine et la Russie, puissances continentales par essence, se sont engagées dans des politiques maritimes ambitieuses, en développant de nouvelles capacités, obligeant les puissances maritimes traditionnelles comme les États-Unis à revoir leur propre stratégie. Lire les premières lignes

N° 744 Novembre 2011 - Repères - Opinions - Débats - p. 71-76

Terrorisme : les mots ont un sens - Hugues Eudeline

Ce plaidoyer pour une clarification des mots employés pour qualifier des attentats commis au risque de la vie est utile pour comprendre les comportements terroristes et distinguer plus clairement les victimes de leurs bourreaux. La confusion actuelle participe de l’insécurité ambiante. Lire les premières lignes

Tribune - 25-03-2011

Le terrorisme maritime et les flux énergétiques internationaux - Hugues Eudeline - 3 pages

Alors que cela fait plus de 30 ans que des actes terroristes ont lieu en mer, ceux de piraterie semblent retenir d’avantage l’attention des médias. Ces attaques sont bien différentes : les premières cherchent des cibles à détruire, les secondes sont liées au profit.

N° 724 Novembre 2009 - Panorama stratégique - p. 40-49

Un mouvement terroriste vaincu par la mer : LTTE (1973-mai 2009) - Hugues Eudeline

De septembre 2006 à octobre 2007, la marine du Sri Lanka coule en haute mer les 8 navires-dépôts constituant la base arrière logistique du LTTE (Liberation Tigers of Tamil Eelam). Cette destruction a marqué le véritable tournant d’une guerre qui déchirait le pays depuis plus de trente ans. C’est le processus de cette défaite qui est analysé ici. Dépendant de la mer en raison de l’insularité du pays, le mouvement terroriste perd ses capacités d’approvisionnement. Cela se traduit par l’affaiblissement rapide de sa flotte armée, privée de la logistique indispensable et incapable de poursuivre une course à la supériorité technologique ; puis la prise de contrôle progressive de la mer par la marine sri lankaise ; et enfin la défaite inéluctable des forces terrestres du LTTE en raison de la pénurie en vivres, armes et munitions.

N° 717 Mars 2009 - Repères - Opinions - Débats - p. 143-151

« Terrorisme stratégique », une menace en mer - Hugues Eudeline

La menace djihadiste s’est encore peu concrétisée en mer. Pourtant, une étude approfondie des attentats et des communiqués des dirigeants d’Al-Qaïda, montre la mise en œuvre méthodique d’un véritable « terrorisme stratégique », concept inédit à ce jour. L’économie de marché, principal pilier du mode de vie occidental que l’organisation veut abattre, est directement visée. Tous les types de transports interrégionaux sont menacés. Le transport aérien a été très touché, puis sécurisé. C’est le trafic maritime et les moyens chargés de le protéger qui offrent à présent le plus d’occasions d’actions spectaculaires et coordonnées. L’effet d’aggravation sur une économie mondiale en récession pourrait être déterminant.

8 résultats