Auteur : Patrick Le Roy

Officier de cavalerie (colonel), diplômé de l’École de guerre, ingénieur de l’ENST de Paris, inséré au sein de l’état-major espagnol des armées.

2 résultats (1 article - 1 Tribune - 0 e-Recension - 0 articles cahiers)

Tribune - 09-02-2011

Sans une Coopération structurée permanente (CSP) immédiate pas d’avenir à la Politique de sécurité et de défense commune (PSDC) (T 49) - Patrick Le Roy - 6 pages

Pour assurer sa défense l’Union européenne a besoin de mettre en œuvre la Coopération structurée permanente (CSP) conçue dans le traité de Lisbonne pour que les capacités militaires des pays européens soient adaptées à son principe de défense commune. La CSP est une nécessité pour la survie de la Politique de sécurité et de défense commune (PSDC).

N° 722 Août/Sept 2009 - Repères - Opinions - Débats - p. 157-164

Avenir de la PESD : laisser la place aux seules forces de l'UE - Patrick Le Roy

Les forces multinationales européennes (FME) ne sont pas des forces de l’Union européenne (UE) et ne peuvent donc servir ou défendre les intérêts de l’UE qu’après le double agrément des États qui les constituent et celui du Conseil européen qui peut les employer. L’objectif de convaincre du bien fondé de ces FME a été atteint et nombre de réussites concrètes sont à enregistrer. Cependant, avec le développement constant de la Politique européenne de sécurité et de défense (PESD), le contexte économique et politique est propice à une réflexion sur la pérennité de ces FME. Deux choix s’offrent à elles : se transformer en réelles forces de l’UE ou disparaître. Mais on ne peut que constater la difficulté d’obtention d’un consensus politique pour intégrer ces FME dans le cadre de la PESD. Il serait donc préférable de les dissoudre, puis de consacrer plus de ressources au développement des Battle Group.

2 résultats