Auteur : Élisabeth Fouquoire-Brillet

Docteur en histoire du XXe siècle (thèse sur la politique de défense de la Chine), spécialiste de la Chine et de langue chinoise, elle est chargée de recherches au Crest-École polytechnique.

12 résultats (12 articles - 0 Tribune - 0 e-Recension - 0 articles cahiers)

N° 568 Octobre 1995 - p. 101-112

Chine : droits de l'homme et démocratie - Élisabeth Fouquoire-Brillet

Ainsi que nous l'avions fait remarquer précédemment, les « références » des Asiatiques, en particulier des Chinois, n'ont rien à voir avec celles des Occidentaux : leur conception des droits de l'homme n'est pas du tout la même que la nôtre ; quant à la démocratie, elle pourrait bien être considérée par eux comme un système, sinon décadent, tout au moins inefficace. L'auteur nous présente parfaitement la position de ce pays sur ces délicates questions. Lire les premières lignes

N° 548 Décembre 1993 - Repères - Opinions - Débats - p. 143-153

La Chine et le GATT (General Agreement on Tariffs and Trade) - Élisabeth Fouquoire-Brillet

N° 546 Octobre 1993 - Repères - Opinions - Débats - p. 111-126

L'armée chinoise : un acteur clé de la vie politique - Élisabeth Fouquoire-Brillet

N° 512 Août/Sept 1990 - Repères - Opinions - Débats - p. 117-129

Les relations stratégiques sino-soviétiques - Élisabeth Fouquoire-Brillet

Diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris et de l’Institut des langues et civilisations orientales, maintenant docteur en histoire du XXe siècle, spécialiste de la Chine tout particulièrement dans les domaines de la stratégie et de la défense, l'auteure fait le point des relations et négociations sino-soviétiques après les événements qui se sont produits dans presque tous les pays communistes. Elle nous montre quels sont actuellement les craintes mais aussi les atouts de la Chine face à un empire soviétique en voie d’éclatement. Lire les premières lignes

N° 481 Novembre 1987 - p. 135-146

La Chine et l'Initiative de défense stratégique (IDS) - Élisabeth Fouquoire-Brillet

Diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris et de l'Institut des langues et civilisations orientales, spécialiste de toutes les questions se rapportant à la défense chinoise, l'auteur nous informe régulièrement sur ce vaste sujet. Ici, elle nous explique la façon dont les Chinois perçoivent l'Initiative de défense stratégique (IDS) et nous montre à cette occasion leur habileté dans la « diplomatie verbale ».

N° 476 Mai 1987 - p. 133-141

Chine : la réorganisation du système de défense - Élisabeth Fouquoire-Brillet

Cet article constitue la suite de celui paru dans notre précédente livraison : « L'armée chinoise : une nouvelle gestion des ressources humaines ». On y voit comment, sans totalement abandonner le concept de « guerre populaire », cette armée cherche à s'adapter aux technologies modernes.

N° 475 Avril 1987 - p. 105-114

L'armée chinoise : une nouvelle gestion des ressources humaines - Élisabeth Fouquoire-Brillet

Spécialiste de la politique de défense de la Chine, l'auteure ne manque pas d'en suivre l'évolution grâce à des études approfondies mais aussi à de nombreux séjours dans ce pays. En 1985, elle nous avait permis de publier un article très complet sur le professionnalisme dans l'armée chinoise. Ici, elle nous apporte des précisions sur les récentes réformes mises en place dans cette armée en ce qui concerne le « système d'hommes ». Ultérieurement, elle nous décrira la réorganisation de la défense même.

N° 470 Novembre 1986 - Bibliographie - p. 197-197

China’s Political-Military Evolution, The party and the military in the PRC, 1960-1984 - Élisabeth Fouquoire-Brillet

Attaché des Forces armées américaines en Chine au début des années 1980, le colonel Monte R. Bullard fut témoin des premiers changements qui allaient progressivement conduire l’Armée populaire de libération (APL) à abandonner son pouvoir politique aux civils pour se consacrer à des tâches plus spécifiquement militaires. Ce passage d’une armée qui, l’on s’en souvient, participa activement à la révolution culturelle et porta Hua Guofeng au pouvoir après la mort de Mao Zedong, vers une armée régulière constituée d’experts des affaires militaires et de loyaux serviteurs de l’État, est un pas important vers la modernisation de la défense en Chine. Lire la suite

N° 458 Octobre 1985 - p. 105-118

Professionnalisme dans l'armée chinoise - Élisabeth Fouquoire-Brillet

Diplômée de l'Institut des langues orientales, l'auteure prépare actuellement à l'Institut des sciences politiques de Paris une thèse d'histoire contemporaine sur la politique de défense de la Chine. Elle montre une véritable passion pour ce pays où elle se rend plusieurs fois par an, et ne manque pas d'en étudier les transformations. Elle nous expose ici les orientations de la politique de défense chinoise, l'évolution des institutions et des mentalités au sein de l'Armée populaire de libération (APL), conséquences de la volonté de modernisation de Deng Xiaoping.

N° 453 Avril 1985 - Bibliographie - p. 184-185

« La modernisation de la défense chinoise et ses principales limites, 1977-1983 » - Élisabeth Fouquoire-Brillet

La politique de défense chinoise a fait l’objet en 1984 d’une étude sérieuse, tel le travail de Georges Tan Eng Bokn, attaché de recherche au CNRS et affecté au Centre de sociologie de la défense nationale, qui est actuellement chargé d’études à l’Institut Atlantique des affaires internationales. Après un rappel du système des forces armées en Chine populaire, l’auteur analyse dans cet ouvrage, les inadaptations de la politique chinoise de défense dans le contexte stratégique actuel, les mesures prises depuis 1977 pour tenter d’y remédier, et les limites à une réelle modernisation de la défense en Chine. Lire la suite

N° 434 Juillet 1983 - Bibliographie - p. 185-187

China, the Soviet union, and the West-strategic and political dimensions in the 1980’s - Élisabeth Fouquoire-Brillet

Fruit de la conférence sur l’aspect militaire des relations sino-soviétiques, tenue en mai 1980 à Garmish (RFA), cet ouvrage tente de répondre à une question que William T. Tow pose ainsi dans sa préface : après dix années d’alignement sur le modèle soviétique, en 1960 la Chine rompt avec Moscou pour échapper à son contrôle ; en 1969 elle sort de son isolement international et renoue avec les États-Unis d’Amérique en réponse à la menace soviétique. Elle fera de Moscou, son pire ennemi, pendant toutes les années 1970. Quel sera le jeu politique chinois dans les années 1980 ? Lire la suite

N° 428 Janvier 1983 - p. 89-96

Désarmement et sécurité dans la politique extérieure chinoise. « Ni carte soviétique, ni carte américaine » - Élisabeth Fouquoire-Brillet

L'attitude actuelle de la Chine vis-à-vis de l'URSS paraît marquer un certain revirement qui n'est pas sans laisser perplexe l'observateur occidental. L'auteur, jeune spécialiste de la langue chinoise, cherche à voir clair dans le problème compliqué des relations entre Chinois, Soviétiques et Américains.

12 résultats