Auteur : Charles Zorgbibe

(Né en 1935) Historien français. Agrégé de droit public, Docteur en droit. Professeur à l’université de Paris I Panthéon Sorbonne, doyen de la faculté de droit Paris Sud (1977-1986) et recteur de l’académie d’Aix-Marseille (1986-1990), il s’est imposé comme un spécialiste des relations internationales. Il a publié des biographies remarquées de Metternich et Kissinger. Il a dirigé la Fondation pour les études de Défense (FED) de 1994 à 1996.

18 résultats (18 articles - 0 Tribune - 0 e-Recension - 0 article cahier)

N° 758 Mars 2013 - Repères - Opinions - p. 76-79

Un nouveau système international ? - Charles Zorgbibe

C’est du paradoxe que forment un Occident déstabilisateur et un groupe d’émergents conservateurs que traite l’auteur qui nous livre ici une analyse pénétrante des tensions de la scène mondiale. Lire les premières lignes

N° 433 Juin 1983 - p. 39-54

Qu'est-ce qu'une alliance ? - Charles Zorgbibe

L'auteur reprend ici plusieurs des thèmes qui ont fait l'objet d'une conférence prononcée au Collège de France, le 17 février 1983. Il vient de publier sur le même sujet un livre : Les alliances dans le système mondial (Puf).

N° 393 Novembre 1979 - Dossier - Le conflit sino-soviétique et la déstabilisation de l'Asie - p. 79-84

En guise de conclusion - Face à la déstabilisation de l'Asie, que faire ? - Charles Zorgbibe

L'auteur, en tant qu'auditeur à l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN), vient d'effectuer un voyage de quinze jours en Chine. Il nous donne son sentiment – mais c'est aussi le nôtre – en réponse à la question : Quelle attitude adopter face à l'antagonisme sino-soviétique ?

N° 390 Juillet 1979 - Bibliographie - p. 172-174

Les droits de l’homme - Charles Zorgbibe

Le thème est prometteur, et l’auteur attachant. David Owen, ministre des Affaires étrangères de l’ancien cabinet Callaghan – le plus jeune secrétaire au Foreign Office depuis Anthony Eden – précise sa conception des relations internationales ; et il centre son exposé sur les implications d’une diplomatie des droits de l’homme. Lire la suite

N° 387 Avril 1979 - p. 23-46

La société internationale à l'horizon 2000 - Charles Zorgbibe

La prospective n’est en aucune façon un travail de divination. Le monde de l'an 2000 sera ce que nous l'aurons fait au cours des vingt années à venir. Mais d'ores et déjà il est évident qu'il forme un système clos admettant une structure qui s'articule autour de trois grands pôles et des axes qui les relient, l'Ouest, l'Est et le Sud. Réfléchir aux scénarios que nous pouvons envisager pour l'an 2000 revient donc à rechercher les limites extrêmes entre lesquelles sont susceptibles d'évoluer les trois principaux groupes de relations mondiales : les rapports Est-Ouest, Nord-Sud, et les interactions Est-Ouest-Sud. La mise en évidence de cette structure et de ces limites permet défaire ressortir les chances qui s'offrent au jeu de l'Occident et le rôle que peut y jouer notre pays en faisant prévaloir dans les rapports internationaux une vision conforme aux valeurs historiques qu'il a reçues en héritage. Ce texte est le fruit d'un travail mené dans le cadre d'un comité de la XXXIe session de l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) que suit actuellement l'auteur.

N° 379 Juillet 1978 - p. 41-53

Trilatéralisme - Charles Zorgbibe

Ce n'est pas le moindre paradoxe que ce soit à travers une critique d'inspiration marxiste, celle de M. Goldring (dans Démocratie, croissance zéro), que la connaissance de la Commission trilatérale, cette sorte de « Société de pensée » accusée d'être une émanation des multinationales, ait été répandue dans un large public français. L'auteur retrace ici les origines et les buts de la Trilatérale, en récapitule les résultats et en cherche les limites, en Europe notamment en raison de l'absence d'un centre politique européen et des problèmes que soulèvent encore les relations économiques inégales tant avec Washington qu'avec Tokyo. Il est vrai que les partisans de la Trilatérale ne manqueront pas de trouver dans de telles difficultés une incitation supplémentaire à leur action de recherche en commun de solutions permettant, malgré la crise mondiale, un développement harmonieux de l'ensemble occidental (au sens large) et un dialogue fructueux avec le Tiers-Monde.

N° 348 Octobre 1975 - p. 55-63

Le triangle Est-Ouest-Sud - Charles Zorgbibe

N° 332 Avril 1974 - p. 45-56

L'ONU de Trygve Lie à Kurt Waldheim - Charles Zorgbibe

N° 329 Janvier 1974 - p. 47-61

Un stratège civil : Henry Kissinger - Charles Zorgbibe

N° 327 Novembre 1973 - p. 59-73

Doctrines américaines de politique étrangère - Charles Zorgbibe

Conscients des charges et des risques impliqués par leur rôle de superpuissance intervenant providentiellement dans tous les problèmes du monde, les États-Unis sont à la recherche d'une nouvelle politique étrangère. Deux modèles peuvent les inspirer : celui défini par Stanley Hoffmann, préconisant une politique relativiste dans ses fins et modérée dans ses moyens, consentant à un partage des responsabilités mondiales, et celui de Robert Tucker que tente un nouvel isolationnisme, inscrit selon lui dans la logique de l'ère nucléaire, répudiant toute alliance et n'intervenant que pour la défense des intérêts vitaux des États-Unis. L'auteur, professeur agrégé de droit, analyse ces deux doctrines et les confronte à la pensée et à l'action diplomatiques américaines.

N° 324 Juillet 1973 - p. 35-50

L'Allemagne, laboratoire de la sécurité européenne - Charles Zorgbibe

Sans vouloir faire de Berlin le foyer vers lequel convergent tous les rayons de la scène politique européenne, on doit convenir que l'ex-capitale du Reich joue le rôle d'une sorte de creuset où se fondent les efforts des anciens occupants pour tenter de mettre en pratique la détente au cœur de l'Europe. Dans cette optique, l'auteur, qui dirigeait jusqu'à la fin de cette année universitaire le Centre d’études juridiques français de l'Université de Sarre, analyse l'accord quadripartite sur Berlin de 1971 et les traités allemands avec l'Est, ratifiés par le Bundestag en 1972. Lire la suite

N° 314 Août/Sept 1972 - p. 1299-1311

Libre opinion - Aspects juridiques de la sécurité européenne - Charles Zorgbibe

Si l'Est et l'Ouest sont aujourd'hui bien d'accord pour ne plus faire reposer la sécurité en Europe sur le seul équilibre des appareils militaires et la terreur nucléaire, en fait deux conceptions de l'ordre européen s'affrontent : celle du statu quo et celle du mouvement, celle du renforcement de l'hégémonie des supergrands et celle du libre épanouissement de tous les États européens. L'institution d'un organisme régional de sécurité permettrait de progresser vers la réalisation d'une Europe libre du choix de son destin. L'auteur, professeur agrégé de Droit et directeur du Centre d’études juridiques de Sarrebrück, esquisse ici les perspectives qu'offrirait une telle institution en vue de surmonter les obstacles qui jalonnent encore le chemin vers la sécurité et la coopération en Europe.

N° 306 Décembre 1971 - p. 1810-1824

La résistance à l’occupant et le droit international - Charles Zorgbibe

L’auteur dresse (en l’espèce) les contradictions du statut international des résistants. Les mouvements de résistance organisés bénéficient parfois, en vertu de l’article 4 A 2 de la 3e Convention de Genève, d’un statut privilégié, celui de combattant régulier. Cependant, devant les obstacles auxquels va se heurter l’application concrète de l’article 4 A 2 précité, les membres des mouvements de résistance ne pourront qu’espérer être placés sous le régime humanitaire minimum de l’article 3 commun aux Conventions de Genève. Lire les premières lignes

18 résultats