Auteur : Charles Ailleret

 

 

(1907-1968) général français et frère de Pierre Ailleret. Chef d'état-major des armées de 1962 à 1968. 

Polytechnicien, il choisit l’artillerie. Délégué du général Revers commandant l’Organisation de Résistance de l’Armée, pour la zone Nord, il est arrêté et déporté à Buchenwald. En 1952, il prend le commandement des Armes spéciales, puis est chargé en 1958 de la direction des essais devant aboutir à la première explosion nucléaire française au Sahara en 1960. Commandant de zone en Algérie, il s’oppose au putsch des généraux et succède au général Gambiez dans les fonctions de commandant en chef en Algérie où il lutte avec succès contre le terrorisme de l’OAS. Premier chef d’état-major des armées à la création de la fonction en 1962, il met sur pied la force nucléaire de dissuasion où il se montre un adepte des théories de Gallois, plus que de celles de Beaufre. il meurt dans le crash de son avion en 1968. 

 

23 résultats (23 articles - 0 Tribune - 0 e-Recension - 0 articles cahiers)

N° 805 Décembre 2017 - Les enjeux de la Revue stratégique - p. 39-46

Défense « dirigée » ou défense « tous azimuts » (décembre 1967) - Charles Ailleret

À l’heure de la Revue stratégique, la relecture du texte du Général d’Armée Ailleret, CEMA de 1962 à 1968 (il meurt en fonction dans un accident d’avion) est essentielle pour comprendre la politique de défense voulue et mise en place par le général de Gaulle et qui reste, encore aujourd’hui, le pilier conceptuel de notre défense. Ce texte est la Revue stratégique de 1967.

N° 273 Décembre 1968 - p. 1895-1906

À travers les livres - L'aventure atomique française (extraits) - Charles Ailleret

Le général Charles Ailleret est mort dans l'accident aérien du 9 mars 1968 à La Réunion. L'ancien chef d'état-major des Armées qui collabora souvent par ses articles à notre revue avait entrepris, peu de temps avant sa mort, de rassembler les souvenirs d'une carrière particulièrement variée, en un ensemble de notes et de réflexions. Le destin ne lui a pas laissé le temps de donner une forme définitive à ce travail. Néanmoins une partie de ces notes qui concerne essentiellement l'engagement nucléaire de la France, vient d'être publiée par la maison Grasset. Lire la suite

N° 265 Février 1968 - Chroniques - p. 351-356

Interarmées - À propos de la défense « tous azimuts » - La Rédaction, Charles Ailleret

L’article du général Ailleret, Chef d’état-major des armées (Céma), paru dans notre livraison de décembre (« Défense ''dirigée'' ou Défense ''tous azimuts'' »), a été l’objet d’analyses très diverses. Or, au cours d’une récente conférence à l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN), après avoir rappelé la thèse que nous connaissons, il a répondu aux questions qui lui ont été posées et, indirectement, aux critiques parues dans la presse française et étrangère. Nous donnons ci-dessous un résumé des réponses du général. Lire la suite

N° 263 Décembre 1967 - p. 1923-1932

Défense « dirigée » ou Défense « tous azimuts » - Charles Ailleret

Depuis longtemps nous avons, en France, pris l’habitude d’avoir un ennemi éventuel préférentiel et même parfois tellement préférentiel qu’il en devenait, en fait, unique. Lire la suite

N° 236 Juin 1965 - p. 947-955

Évolution nécessaire de nos structures militaires - Charles Ailleret

L’organisation, les structures, l’importance des Armées n’ont cessé, tout au long de l’Histoire, de s’adapter, ainsi d’ailleurs que leurs tactiques et leurs stratégies, à l’évolution des moyens de combat et à celle des artisanats d’abord puis des industries capables de les produire. Lire la suite

N° 232 Février 1965 - p. 193-207

Les études stratégiques au Centre des hautes études militaires (Chem) - Charles Ailleret

Conférence inaugurale de la 14e session du Centre des hautes études militaires (Chem), prononcée le 4 novembre 1964.

N° 227 Août/Sept 1964 - p. 1323-1340

Opinion sur la théorie stratégique de la « flexible response » - Charles Ailleret

Conférence prononcée le 26 juin 1965 devant l'Assemblée annuelle des anciens auditeurs du Collège de l'Otan au cours de laquelle l'auteur expose sa conception de la défense de l'Europe et de l'emploi des armes nucléaires.

N° 149 Juillet 1957 - p. 1067-1081

Illusion ou réalité de l'arme absolue - Charles Ailleret

N° 141 Novembre 1956 - p. 1319-1327

De l'Euratom au programme atomique national - Charles Ailleret

N° 132 Janvier 1956 - La France devant l'échange atomique - p. 3-9

Complexe atomique du Français - Charles Ailleret

N° 128 Août/Sept 1955 - p. 144-155

Arme biologique et désarmement - Charles Ailleret

N° 121 Janvier 1955 - p. 34-41

L'Arme atomique, facteur de Paix ? - Charles Ailleret

N° 120 Décembre 1954 - p. 553-563

L'Arme atomique : Ultima ratio des peuples - Charles Ailleret

Il n’est évidemment pas possible de prévoir, dans une anticipation précise, les formes des opérations et des combats d’une grande guerre future, s’il devait encore s’en produire. La manière exacte dont se feraient les combinaisons des énormes masses de feux atomiques, peu onéreux, d’une extrême souplesse d’emploi et d’une soudaineté quasi instantanée de mise en œuvre, avec les moyens classiques, chers, pesants et lents à entrer en action, ne pourrait être connue avec certitude qu’après des essais en vraie grandeur que l’on peut espérer, heureusement, ne pas voir se réaliser (1)Lire la suite

N° 119 Novembre 1954 - p. 421-432

Applications « pacifiques » et « militaires » de l'énergie atomique - Charles Ailleret

La France devant l’énergie nucléaire Lire la suite

N° 118 Octobre 1954 - p. 315-324

L'arme atomique : arme à bon marché - Charles Ailleret

Cette étude est la première d’une série qui comprendra : applications militaires et civiles de l’énergie nucléaire ; conséquences tactiques et stratégiques du développement des armements atomiques ; l’arme atomique facteur de paix ?

N° 115 Juin 1954 - p. 694-705

Toxiques modernes - Charles Ailleret

Ce n’est évidemment que si l’on connaît bien la technique d’une arme que l’on peut en envisager les possibilités au combat et en mettre au point la tactique d’emploi. Lire la suite

N° 097 Novembre 1952 - p. 460-468

Le problème du char : le char et les conditions nouvelles de la bataille - Charles Ailleret

Dans son numéro d’avril 1952, la Revue de Défense Nationale a publié deux études sur le problème du char. Dans ces deux articles s’opposent les partisans des chars légers ou mieux « allégés » représentés par le commandant Argoud et ceux des chars moyens ou lourds représentés par un auteur anonyme qui invoque à son appui l’autorité du général Estienne. Lire la suite

N° 043 Décembre 1947 - p. 818-821

Correspondance - Armes tactiques et stratégiques - Charles Ailleret

La littérature militaire actuelle emploie couramment, pour qualifier certaines armes, les termes de « tactiques » et « stratégiques ». Les armes qualifiées de « stratégiques » sont généralement celles qui agissent à grande distance, les armes « tactiques » étant, par opposition, celles dont le rayon d’action limité restreint le domaine au champ de bataille proprement dit des unités terrestres. Lire la suite

23 résultats