Auteur : René Bouscat

(1891-1970) Général français. Saint-cyrien. Ayant choisi l’infanterie, il opte pour l’Aéronautique durant la Grande Guerre. Après l’École de Guerre, il commande l’aéronautique en Afrique occidentale française (AOF) en 1928, avant de rejoindre le tout jeune ministère de l’Air, dès 1930. En 1940, il commande la Zone d’opérations aériennes Est (ZOAE) adaptée au Groupe d’armées n° 2 (GA2) commandé par le général Prételat. En 1942, il rallie le réseau Alliance en Algérie. Chef d’état-major de l’Armée de l’air de juillet 1943 à octobre 1944, c’est à lui que revient la fusion entre les Forces aériennes françaises libres (FAFL) et l’Armée de l’air de Vichy, déployée en Afrique française du nord (AFN). Il est à nouveau CEMAA en 1946, comme général d’armée aérienne puis est versé en congé du personnel navigant.

4 résultats (4 articles - 0 Tribune - 0 e-Recension - 0 article cahier)

N° 159 Juin 1958 - Bibliographie - p. 1068-1069

Le général Raymond Duval : 1894-1955, par un témoin de sa vie - René Bouscat

Le 22 août 1955, le général Duval, commandant supérieur des troupes du Maroc se tue, aux commandes de son avion de liaison. Nous sommes au surlendemain de la tragédie d’Oued-Zem et de Kourigba. Il venait prendre contact avec ses troupes et avec la population, profondément troublée et inquiète. Ainsi disparaît, dès l’origine d’une période décisive pour le Maroc sous mandat français, un de ceux dont les hautes qualités humaines pouvaient peut-être infléchir le proche avenir. Lire la suite

N° 119 Novembre 1954 - p. 381-395

Lyautey et l'Histoire - René Bouscat

L'auteur retrace les faits essentiels de la carrière du Maréchal et les heures décisives qui ont donné le Maroc à la France. Lire les premières lignes

N° 114 Mai 1954 - Bibliographie - p. 640-640

Le deuxième bureau au travail - René Bouscat

Il y a peu d’ouvrages de cette nature. Lire la suite

N° 021 Février 1946 - p. 233-237

L'Armée de l'air française dans la campagne d'Italie - René Bouscat

Dans sa magistrale étude, intitulée « Le Corps expéditionnaire français en Italie » (octobre et novembre 1945), le général Carpentier ne semble pas avoir disposé de la place nécessaire pour évoquer le rôle de l’Armée de l’Air française. Aussi paraît-il juste de déterminer la part qui revient à celle-ci dans la victoire.

4 résultats