Auteur : Jacques Allard

(1903-1995) Général français. Saint-Cyrien. Combattant de la guerre du Rif (1925-1926), il oriente sa carrière vers l’armée d’Afrique. Sorti de l’École de Guerre en 1937, il rejoint l’état-major des troupes du Maroc. Chargé du camouflage de la mobilisation, il commande un bataillon de tirailleurs en Italie puis devient chef du 4e Bureau de la 1re Armée. Promu colonel en 1946, il commande le 7e Régiment de tirailleurs algériens (RTA) en occupation en Allemagne. Fin 1950, de Lattre le réclame pour être son chef d’état-major en Indochine, poste qu’il conserve avec Salan, comme brigadier. Il retournera en Indochine comme adjoint du général Ély. Promu divisionnaire, il commande la division de Constantine, puis le corps d’armée d’Alger comme général de corps d’armée. Promu général d’armée, adjoint de Salan, puis de Challe, il achève sa carrière, comme commandant les Forces françaises en Allemagne (FFA).

3 résultats (3 articles - 0 Tribune - 0 e-Recension - 0 articles cahiers)

N° 183 Août/Sept 1960 - p. 1357-1378

Le bouclier de l’Otan dans le cadre de la politique du deterrent - Jacques Allard

« Méfiez-vous des faux prophètes qui viennent à vous déguisés en brebis, mais sont au dedans des loups rapaces. » (Mathieu — V 15 - Ev.) Lire la suite

N° 159 Juin 1958 - p. 907-911

L’Otan et l’Afrique du Nord - Jacques Allard

N° 154 Janvier 1958 - p. 5-41

Vérités sur l'Affaire Algérienne - Jacques Allard

3 résultats

Novembre 2020
n° 834

La relation de défense franco-britannique au temps du Brexit

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...