Auteur : Jean-Laurens Delpech

Délégué Ministériel pour l'Armement

4 résultats (4 articles - 0 Tribune - 0 e-Recension - 0 article cahier)

N° 355 Mai 1976 - p. 19-35

La standardisation des armements - Jean-Laurens Delpech

Le mot « standardisation » est employé de plus en plus fréquemment dans les débats relatifs aux problèmes d’armement et, comme cela advient souvent, un examen attentif révèle que ce néologisme n’a pas la même signification pour tous ceux qui l’utilisent. Dans l’acception française du vocable, il s’agit de l’ensemble des règles et des procédés qui permettent la production d’éléments unifiés et interchangeables. Le concept est donc objectif, exempt de tout jugement de valeur. Le glossaire de l’OTAN (AAP-6 (L) 1975) donne, par contre, une définition tout à fait subjective et orientée. Selon ce document, en effet, la standardisation est « le procédé par lequel les nations membres réalisent la coopération la plus étroite possible des ressources fournies par la recherche, les études et la production, et conviennent d’adopter, sur la base la plus large possible, l’utilisation de : Lire la suite

N° 345 Juin 1975 - p. 15-37

Entretien à l'IHEDN avec le Délégué ministériel pour l'armement - Jean-Laurens Delpech

Reproduction de l'exposé fait par M. Jean-Laurent Delpech devant les auditeurs de l'Institut des hautes études de défense nationales (IHEDN) le 3 mai 1975. Lire les premières lignes

N° 337 Octobre 1974 - p. 17-40

Entretien avec le Délégué ministériel pour l'armement - Jean-Laurens Delpech

Allocution du Délégué ministériel pour l'armement à l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) le 29 avril 1974. Lire les premières lignes

N° 325 Août/Sept 1973 - p. 101-115

La compétition entre l'industrie européenne et le reste du monde - Jean-Laurens Delpech

L’âpreté de la compétition entre pays industrialisés donne l’image d’une guerre avec ses stratégies propres à chaque adversaire, États-Unis, Japon, Europe, celle-ci combattant encore, malheureusement, en ordre dispersé. L’un de ses champs de bataille essentiel est celui de l’industrie automobile qui concerne en France, ne l’oublions pas, un million de salariés. Cet article est extrait d’un exposé que l’auteur a fait à l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) dans le cadre d’un cycle d’études qui a porté, durant tout le premier trimestre 1973, sur les conséquences, pour notre pays et pour sa défense, de la formation d’une Europe élargie et sur le rôle qu’il peut y jouer. Son propos est d’attirer l’attention sur l’attention sur l’un des aspects importants, mais bien entendu non exclusif, de cet ensemble de problèmes. Lire les premières lignes

4 résultats