Auteur : Audrey Hérisson

Capitaine de frégate de l’aéronautique navale, issue de l’École navale, brevetée de l’École de Guerre, diplômée de Sup’Aéro et titulaire d’un master en ingénierie des affaires.

20 résultats (14 articles - 3 Tribunes - 2 e-Recensions - 1 articles cahiers)

Cahier - 18-03-2019 - Sigem 2019 - L’officier au service de la Nation dans le monde du XXIe siècle - p. 8-8

Un engagement fort de sens - Audrey Hérisson

N° 796 Janvier 2017 - L’engagement des forces sur le territoire national - Recensions - p. 127-130

Penser l’ennemi, affronter l’exception. Réflexions critiques sur l’actualité de Carl Schmitt - Audrey Hérisson

Dès l’après-11 Septembre se sont fait jour les prémisses d’un processus qui a progressivement brouillé la différence entre guerre et terrorisme, a fait passer le terroriste du « rang de figure marginale à celui de centre névralgique de l’ordre interétatique actuel » et « entraîne aujourd’hui la France dans une zone d’extrêmes turbulences politiques ». « Peut-on se contenter d’un pacifisme de principe et de la position purement autoflagellatoire qui consiste à rappeler les errances bien réelles, les dominations et les crimes passés et récents que l’Occident expierait aujourd’hui […] ? C’est une position irénique, qui revient à ne pas opposer la moindre résistance aux actions militaires et terroristes de Daech ». Lire la suite

N° 794 Novembre 2016 - De nouveaux enjeux de défense ? - Recensions - p. 130-132

La philosophie face à la violence - Audrey Hérisson

À la fin des années 1980, le ton était à la fin de l’histoire comme de celle de la philosophie. Nous pouvons dire qu’aujourd’hui, nous ne sommes plus dans cette même tonalité : l’histoire continue bien, non moins violente (!), et en appelle toujours autant à la philosophie. Il ne suffit pas, même si cela est essentiel, de mettre la philosophie à l’épreuve de la violence, pour la sortir des sentiers battus et la forcer à se confronter à la réalité du monde. Il faut aussi mettre la violence à l’épreuve de la philosophie, en acceptant de poser les problèmes fondamentaux, notamment éthiques, soulevés par les guerres qui se déroulent de nos jours. Lire la suite

N° 791 Juin 2016 - Enjeux stratégiques au Moyen-Orient - Recensions - p. 177-179

La Guerre par ceux qui la font. Stratégie et incertitude au XXIe siècle - Audrey Hérisson

La question de la guerre, celle d’aujourd’hui et de demain, suscite un débat essentiel pour notre pays et pour l’Europe. Le Centre des hautes études militaires (Chem) marque, avec cet ouvrage collectif, sa volonté d’y contribuer. Le général Benoît Durieux, directeur de cette institution qui forme les futurs hauts responsables des armées, se réfère à Clausewitz dans son introduction pour expliquer que « la réflexion sur la guerre la plus efficace, en particulier en période de transformation, n’est pas celle qui propose des recettes pour le succès, mais celle qui vise à la comprendre et à entrer dans sa logique interne ». Qui donc mieux que ces militaires qui « font » la guerre pourraient fournir cette clé d’entrée pour ce qui fait le cœur de la guerre « caméléon » ? Lire la suite

N° 789 Avril 2016 - Stratégie maritime, stratégie globale - Recensions - p. 128-130

Oublier la guerre civile ? Stasis, chronique d’une disparition - Audrey Hérisson

« Passer du bellum civil à la stasis c’est refaire le trajet inverse de l’histoire de la pensée : plutôt que d’en rester à la guerre civile selon les thématiques romaines, il faut examiner ce que les Romains ont oublié, nous entraînant dans cet oubli, laissant de côté ce que les Grecs eux-mêmes avaient de la réticence à accepter […] ». La stasis est une guerre interne à la Cité, guerre barbare entre frères ennemis ; elle est le dépassement de toute mesure, un « mouvement archaïque » du politique. Lire la suite

N° 788 Mars 2016 - Recensions - p. 130-131

Les femmes militaires - Audrey Hérisson

Il était devenu nécessaire, après l’immense débat soulevé par la parution du livre La guerre invisible en 2014, de revenir sur le thème des femmes dans les armées selon une approche scientifique et objective. Les études sociologiques sur les femmes militaires sont nombreuses, mais elles commençaient également à dater, la plupart ayant été conduites à la fin des années 1990 au moment de la professionnalisation des armées. Lire la suite

N° 786 Janvier 2016 - Défendre le territoire national - Recensions - p. 128-130

Pourquoi la guerre aujourd’hui ? - Audrey Hérisson

Pourquoi la guerre aujourd’hui ? est une « controverse » entre deux philosophes français, Jean Baudrillard et Jacques Derrida, qui s’est déroulée le 19 février 2003, à la veille du déclenchement de la guerre en Irak. Organisé par l’Institut des hautes études en psychanalyse, avec le concours du Monde diplomatique, ce débat portait sur l’actualité de la guerre qui se préparait et qui semblait inévitable. Le titre reprend celui d’une autre controverse, célèbre, entre Einstein et Freud en 1932 : « Pourquoi la guerre ? ». Aujourd’hui, en 2015, avec la montée en puissance de Daesh, les questions abordées lors de ces échanges se révèlent être d’une actualité troublante. Lire la suite

N° 785 Décembre 2015 - Recherche stratégique pour la France - Recensions - p. 128-129

Guerre et stratégie : approches, concepts - Audrey Hérisson

Guerre et stratégie est un ouvrage fondateur pour deux raisons principales : il rassemble les meilleures contributions en français d’un champ d’études – les War Studies – aujourd’hui dominé par les publications en langue anglaise ; il constitue également un des actes de lancement de l’association pour les études sur la guerre et la stratégie (AEGES) créée cette année (www.guerre-strategie.com). Lire la suite

Tribune - 05-11-2015

René Girard : une vie à penser « autrement » la guerre entre les hommes (T 703) - Audrey Hérisson

René Girard : une vie à penser « autrement » la guerre entre les hommes (T 703)

René Girard vient de disparaître à l’âge de 91 ans. Ce philosophe trop méconnu en France a construit une oeuvre fondamentale avec une réflexion centrale sur la violence au coeur de la relation humaine. Ses travaux restent essentiels pour celui qui s’intéresse au phénomène « guerre » comme régulateur social. Ce n’est pas un hasard si nombre de ses thèses ont servi pour mieux comprendre les déchaînements de barbarie que seul l’Homme est hélas capable de réaliser.

N° 784 Novembre 2015 - Cyberdéfense et cyberguerre - Recensions - p. 127-129

La Guerre civile. Pour une théorie politique de la stasis - Audrey Hérisson

Le titre original de ce livre est : Stasis. La guerra civile come paradigma politico. Paru cette année, il a immédiatement été traduit de l’italien par Joël Gayraud. Reprenant deux conférences prononcées à l’université de Princeton en octobre 2001 – quelques jours donc après les attentats du 11 septembre –, l’auteur pose un défi aux lecteurs et par là même justifie la publication, aujourd’hui, de ces textes. Lire la suite

Recension - 22-09-2015

The Direction of War: Contemporary Strategy in Historical Perspective - Audrey Hérisson

The Direction of War: Contemporary Strategy in Historical Perspective

« A very thoughtful, enormously stimulating and hugely thought-provoking examination of the strategies, concepts and civil-military relationships that have influenced the character of war in the twenty-first century ». C’est en ces termes que le général David H. Petraeus rend hommage au dernier ouvrage d’un des penseurs de la guerre des plus influents aujourd’hui. Lire la suite

N° 780 Mai 2015 - Armée de terre : « Au contact » - Recensions - p. 126-128

Les sciences sociales, la guerre et l’armée : objets, approches, perspectives - Audrey Hérisson

« Le chercheur persuadé de la spécificité du phénomène de la guerre et de sa centralité dans le règne humain incline plutôt à s’étonner que la guerre ne soit pas déjà un sujet et un objet reconnus des sciences humaines et sociales. Elles ont jusqu’ici préféré en confier le soin aux idéologues ou à des intérêts partagés en niches intellectuelles communicant peu entre elles. C’est le constat établi par M. Bernard Boëne ». En concluant ainsi la préface de cet ouvrage, Jean Baechler donne le ton de ce qui suit : la complexité fascinante de la guerre comme objet de science doit être enfin dévoilée ! Lire la suite

N° 779 Avril 2015 - Criminalité et terrorisme : une menace militaire ? - Recensions - p. 129-130

Les Drones aériens - Audrey Hérisson

Les Drones aériens est un ouvrage-outil qui fait un point de situation approfondi sur la question des Unmanned Aircraft (UA), c’est-à-dire des « aéronefs inhabités télépilotés capables d’emporter différentes charges utiles pour effectuer des tâches spécifiques ». Le monde des drones est vaste et complexe ; même restreint aux drones aériens, l’ouvrage doit concentrer et restituer une masse d’information très importante. Sa présentation en chapitres thématiques, ses nombreuses illustrations, ses encarts récapitulatifs, sa classification des drones et son glossaire en facilitent fort heureusement et bien habilement l’accès. Lire la suite

N° 778 Mars 2015 - Balard 2015 : la Défense ensemble - Recensions - p. 129-131

Intégration et déviance au sein du système international - Audrey Hérisson

Intégration et déviance au sein du système international est le premier ouvrage de la nouvelle collection « Relations internationales » des Presses de SciencesPo dirigée par Guillaume Devin et consacrée à des travaux originaux dans ce domaine en pleine réflexion sur lui-même. Dès la préface, Bertrand Badie donne le ton : « [on] a tellement tendance à regarder les relations internationales comme un effet de puissance que d’autres entrées, plus sociologiques et souvent plus parlantes, ont été jusqu’ici négligées ». Lire la suite

Recension - 29-01-2015

Renseignement et éthique : le moindre mal nécessaire - Audrey Hérisson

Renseignement et éthique : le moindre mal nécessaire

C’est le premier ouvrage publié en langue française consacré aux réflexions sur les relations entre éthique et renseignement. Le Gerer (Groupe européen de recherches en éthique et renseignement) est issu d’une initiative conjointe des Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan et de l’École royale militaire de Belgique. Lire la suite

N° 773 Octobre 2014 - Recensions - p. 130-131

Les ressorts de la violence. Peur de l’autre ou peur du semblable ? [Bloodlust. On the Roots of Violence from Cain and Abel to the Present] - Audrey Hérisson

Bloodlust, ou « désir mortel de sang », revisite l’histoire de la guerre sous l’angle de la violence fratricide. Professeur d’histoire à l’université de Californie, Russell Jacoby s’inscrit dans la lignée du philosophe français René Girard pour porter la thèse de cet essai : « la guerre naît de la peur du semblable ». L’idée que la violence et la haine sont basées sur le sentiment de l’étranger est trompeuse ; nous sommes élevés dans la peur de l’autre, alors que les pires atrocités viennent de nos semblables. Pour Girard, en effet, « ce ne sont pas les différences, mais leur perte qui entraîne la rivalité démente, la lutte à outrance entre les hommes d’une même famille ou d’une même société ». Lire la suite

N° 766 Janvier 2014 - Essais sur l’incertitude - p. 65-74

Le marin et le paysan : approches croisées de l’anticipation - Audrey Hérisson

Avec cette approche érudite qui empreinte à la philosophie, on mesure la dimension culturelle qui détermine les postures d’anticipation destinées à réduire le champ des incertitudes et à ouvrir celui des futurs favorables. Les connaître, les comparer, les combiner, c’est se mettre en situation de disposer d’une vaste gamme allant du jeu d’échec au jeu de go, de la prescience à l’ingérence discrète pour atteindre les buts assignés à la stratégie.

N° 764 Novembre 2013 - Recensions - p. 128-129

Théorie du drone - Audrey Hérisson

Théorie du drone est la théorie critique d’un « œil devenu arme ». Chercheur en philosophie au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Grégoire Chamayou a pour objectif, dans cet ouvrage, de fournir des outils discursifs « à ceux et à celles qui voudront s’opposer à la politique dont le drone est l’instrument ». Ce faisant, il est loin de se contenter d’un décryptage uniquement à charge. Ses apports analytiques sont d’une très grande richesse : il parcourt tour à tour les domaines de la tactique, de la psychologie, de l’éthique, du droit et de la philosophie politique, afin d’y mettre en balance les différentes thèses se rapportant à ces questions polémiques de la « dronisation » et de la guerre à distance. Lire la suite

Tribune - 16-10-2012

Le hérisson et le renard (2/2) Connaissance et anticipation : vers une vision globale (T 272) - Audrey Hérisson

Une vision globale de la fonction « connaissance et anticipation » demande de revoir notre mode de pensée. C’est d’abord la crise de notre culture qu’il faut résoudre en apprivoisant la pensée complexe et la dynamique des systèmes ; elles posent la question essentielle du temps : connaître le passé et agir sur le futur (1/2). C’est aussi aborder la stratégie de l’aléa (2/2).

Tribune - 12-10-2012

Le hérisson et le renard (1/2) Connaissance et anticipation : vers une vision globale (T 271) - Audrey Hérisson

Une vision globale de la fonction « connaissance et anticipation » demande de revoir notre mode de pensée. C’est d’abord la crise de notre culture qu’il faut résoudre en apprivoisant la pensée complexe et la dynamique des systèmes ; elles posent la question essentielle du temps : connaître le passé et agir sur le futur (1/2). C’est aussi aborder la stratégie de l’aléa (2/2).

20 résultats