Auteur : Patrice Romet

8 résultats (8 articles - 0 Tribune - 0 e-Recension - 0 article cahier)

N° 382 Novembre 1978 - Bibliographie - p. 176-176

Pétain et le régime de Vichy - Patrice Romet

Ce nouveau Que sais-je ? est dû à la plume de notre meilleur spécialiste en matière d’histoire de la Seconde Guerre mondiale. Synthèse dense et complète, elle fait le point sur un certain nombre de problèmes posés par cette période sombre de l’histoire de la France. Lire la suite

N° 382 Novembre 1978 - Bibliographie - p. 176-177

La Droite révolutionnaire 1885-1914. Les origines françaises du fascisme - Patrice Romet

L’auteur est directeur du Département de Science Politique à l’Université de Jérusalem. Il nous donne ici un développement des recherches entreprises initialement à l’occasion de sa thèse sur Maurice Barrés et le nationalisme français, parue en 1973. L’intérêt pour l’histoire de la droite est original dans l’historiographie française, comme le fait remarquer l’auteur : « Plus encore peut-être que celle pratiquée outre-Rhin ou outre-Manche, l’historiographie française aime à donner raison aux vainqueurs et leur consacrer l’ensemble de ses efforts. Il n’y a, en France, aucune commune mesure entre la quantité et la qualité des travaux consacrés depuis le début du siècle à la gauche et ceux qui ont pour objet la droite ». Lire la suite

N° 381 Octobre 1978 - Bibliographie - p. 200-201

 Le Bal des Ardents, Charles VI /  Le Roi Empoisonné. La vérité sur la folie de Charles VI - Patrice Romet

Deux livres sur Charles VI (1350-1422) viennent de paraître. Le premier est de Pierre Gascar, le romancier bien connu, le second du Docteur Jean-Claude Lemaire, un passionné d’histoire aujourd’hui disparu. Lire la suite

N° 380 Août/Sept 1978 - Bibliographie - p. 202-202

La bataille de Moscou - Patrice Romet

Wolfgang Paul retrace des événements qu’il a lui-même vécus et qui furent l’un des épisodes les plus marquants de l’opération Barbarossa : la bataille de Moscou, la plus longue de la Seconde Guerre mondiale et qui devait être, dans l’esprit d’Hitler, le couronnement de la campagne contre la Russie. Lire la suite

N° 369 Août/Sept 1977 - Bibliographie - p. 171-173

Sociologie des relations internationales  - Patrice Romet

Cette nouvelle édition d’un ouvrage dont l’éloge n’est plus à faire après le succès de la première édition, est bien plus que la reproduction du texte d’origine ou qu’une simple mise à jour, car de nombreux chapitres ont été refondus, voire entièrement réécrits. Lire la suite

N° 353 Mars 1976 - Bibliographie - p. 196-196

Face au néant - Patrice Romet

L’ouvrage rassemble sous ce titre des conférences, des articles et des notes de voyages. L’éventail des sujets traités par l’auteur est assez large puisqu’il s’étend de sa captivité en Espagne en 1937 à la question de savoir si l’art peut ou non progresser à travers l’histoire, et de la tendance constante de l’humanité à s’autodétruire, aux étranges manies du Mahatma Gandhi en passant par les émerveillements de Marrakech et l’ennui de la société australienne. Lire la suite

N° 352 Février 1976 - Bibliographie - p. 200-201

La mémoire de l’éternité - Patrice Romet

Dans la collection « La vie selon… », M. Pierre Chaunu publie un livre hors du commun et qui ne peut guère laisser indifférent. L’auteur, qui est titulaire d’une chaire d’histoire à la Sorbonne et directeur du premier « Centre d’histoire quantitative » en France, expose avec vigueur, parfois avec passion, ses idées sur le sens de la vie et de la mort et sur les valeurs essentielles de nos sociétés passées et présentes : il réfléchit ainsi sur sa propre expérience et sur les événements qui l’ont marquée. Lire la suite

N° 351 Janvier 1976 - Bibliographie - p. 157-157

Les relations internationales - Patrice Romet

Il s’agit en principe d’un simple précis destiné aux étudiants et concernant ce qui, antérieurement, était appelé « Institutions internationales » – elles-mêmes branche détachée du classique « Droit international » – et qui est devenu depuis peu les « Relations internationales ». Peut-être une telle évolution explique-t-elle que ce « précis » se présente plus comme un ensemble de réflexions – de qualité d’ailleurs – que comme un instrument didactique. Mais ne serait-ce pas, plus encore, les idées de l’auteur qui seraient déterminantes pour une telle orientation ? C’est sans doute ce qui confère à cet ouvrage un intérêt presque insolite tout en suscitant quelques réserves. Lire la suite

8 résultats