Auteur : François Lafargue

Docteur en Géopolitique ; Docteur en Science politique ; Professeur à Paris School of Business.

11 résultats (9 articles - 2 Tribunes - 0 e-Recension - 0 articles cahiers)

N° 833 Octobre 2020 - Covid-19 : résilience et rebond - Approches régionales - p. 105-109

Éthiopie : un scrutin à haut risque - François Lafargue

L’Éthiopie a su conduire ces dernières années une profonde transformation économique, mais le pays reste une fédération fragile dont les acquis récents pourraient être remis en cause. Les prochaines élections seront donc un test majeur qui pourrait avoir des répercussions dans tout l’Est africain, en quête de stabilité. Lire les premières lignes

Tribune - 17-10-2012

Les enjeux politiques de l’épidémie de Sida en Afrique du Sud (T 273) - François Lafargue

L’Afrique du Sud détient le triste record mondial du nombre de malades infectés par le virus du Sida. Cette situation s’avère paradoxale car première économie du continent noir, ses infrastructures médicales sont considérées parmi les plus performantes d’Afrique. De plus, le pays n’a pas subi de longs conflits civils qui auraient facilité la propagation du Sida comme en Éthiopie ou au Mozambique. L’ampleur de l’épidémie de Sida en Afrique du Sud s’explique aussi par des raisons politiques.

N° 745 Décembre 2011 - Repères - Opinions - Débats - p. 115-120

Le Tibet : quels enjeux pour la Chine ? - François Lafargue

Le Tibet est aujourd’hui pour la Chine un espace autonome qui compte à la fois tant pour des raisons géostratégiques, comme château d’eau et gisement minier de l’Asie du Sud, que symboliques car inclu dans l’aire chinoise depuis toujours, il ne peut s’en différencier sans provoquer d’autres fissures dans l’édifice. Ainsi l’auteur explique l’intransigeance chinoise à l’égard de toute forme de sécession.

N° 735 Décembre 2010 - Repères - Opinions - Débats - p. 107-113

Afrique du Sud : et après ? - François Lafargue

Au-delà des querelles personnelles et des tensions idéologiques qui continuent de la fragiliser, l’auteur s’interroge sur l’évolution à venir de l’Afrique du Sud. Entre perspectives autocratiques et guerre civile larvée, il esquisse un scénario de réconciliation-association capable de mobiliser toutes les forces du pays.

Tribune - 06-11-2010

Afrique du Sud : et après ? (T 20) - François Lafargue

Alors que la situation en Afrique du Sud n’est guère enviable, les divisions et frustrations sont telles que le déclenchement d’une guerre civile semble plus que probable. Avec les prochaines élections, le pays prendra une direction décisive : l’affrontement ou la réconciliation.

N° 723 Octobre 2009 - Afghanistan - p. 70-77

Pourquoi la Chine n'intervient-elle pas en Afghanistan ? - François Lafargue

La situation politique en Afghanistan s’est fortement détériorée ces trois dernières années. Les armées occidentales présentes dans le pays sont confrontées à des attaques de plus en plus meurtrières, menées par les mouvements islamistes. Des forces américaines supplémentaires ont été déployées au début de cette année. Jusqu’à présent la Chine, pourtant préoccupée par l’instabilité de l’Afghanistan, a refusé de participer à cet effort de stabilisation.

N° 715 Janvier 2009 - Repères - Opinions - Débats - p. 140-147

La France et l'Afrique du Sud - François Lafargue

Quinze ans après les premières élections démocratiques (avril 1994), l’Afrique du Sud s’est imposée sur la scène internationale. La France qui a longtemps manifesté une certaine bienveillance à l’égard du régime d’apartheid, entretient aujourd’hui des relations complexes avec l’Afrique du Sud, perçue autant comme un partenaire naturel pour construire un monde multipolaire que comme un rival sur le continent noir. La visite du président Sarkozy en février 2008 dans ce pays a-t-elle permis de dissiper les malentendus ?

N° 707 Avril 2008 - Chine et Inde - p. 89-95

Crise pétrolière : la Chine, coupable idéal - François Lafargue

Depuis cinq ans, les économies occidentales sont confrontées à une augmentation des cours du pétrole. L’instabilité politique au Moyen-Orient, les mouvements sociaux au Nigeria, ou les nationalisations entreprises par Hugo Chavez alimentent la crainte d’une pénurie. Cette crise pétrolière est fréquemment présentée comme la conséquence du décollage industriel de la Chine et de l’Inde. Comme souvent en Europe, pour expliquer nos propres difficultés économiques, la Chine et dans une moindre mesure l’Inde font figure de « coupable idéal »; mais qu’en est-il réellement ?

N° 699 Juillet 2007 - p. 33-40

La France devant la présence chinoise en Afrique - François Lafargue

L’Afrique vit désormais à l’heure chinoise, puisque depuis une dizaine d’années, la République populaire de Chine (RPC) multiplie les investissements sur le continent noir où elle occupe désormais une place de premier plan. Cette influence de Pékin, qui fragilise les intérêts économiques et le rôle politique de la France, est souvent perçue à Paris avec résignation. Pourtant le président Jacques Chirac lors du dernier sommet Afrique-France en février 2007, qualifiait de positif l’engagement de la Chine en Afrique. Alors la Chine doit-elle vraiment être considérée comme une menace pour nos intérêts ? Lire les premières lignes

N° 693 Janvier 2007 - Stratégies africaines - p. 111-117

L'Inde : une puissance africaine - François Lafargue

Si la présence de la Chine en Afrique fait désormais l’objet de fréquentes publications, le rôle de l’Inde sur le continent noir ne suscite pas pour le moment autant d’intérêt. Pourtant, la diplomatie de New Delhi se montre également particulièrement active sur le continent noir depuis quelques années. Cette stratégie d’influence répond à deux objectifs, énergétique et diplomatique.

N° 682 Janvier 2006 - Théâtre asiatique - p. 84-93

Stratégies chinoises en Amérique latine - François Lafargue

La vulnérabilité énergétique de la Chine est devenue l’une des préoccupations principales des dirigeants de ce pays qui tente de diversifier ses sources d’approvisionnement en hydrocarbures, en investissant en Afrique, en Asie centrale, ainsi qu’en Amérique latine. Toutefois, cette présence économique et politique de Pékin sur le continent latino-américain, jugée comme une véritable intrusion, suscite une vive inquiétude aux États-Unis.

11 résultats