Semaine du 19-10-2020 au 25-10-2020

Quelle place pour la stratégie de dissuasion en Méditerranée ? (3/3) (T 1209) - François-Xavier Poisson

Date de publication : 22 octobre 2020

Quelle place pour la stratégie de dissuasion en Méditerranée ? (2/3) (T 1208) - François-Xavier Poisson

Date de publication : 21 octobre 2020

Quelle place pour la stratégie de dissuasion en Méditerranée ? (1/3) (T 1207) - François-Xavier Poisson

Cette tribune en trois temps ne se veut pas dramatique, ni catastrophiste mais elle souhaite appeler l’attention du lecteur sur un thème trop souvent considéré comme déconnecté de la réalité ou tellement insupportable à l’imagination que ses hypothétiques réalisations sont aussitôt éludées et abandonnées au plus haut niveau décisionnaire. Il semble pourtant nécessaire aujourd’hui d’entrer au moins un peu dans la réalité de la dissuasion en observant, par exemple, la place qu’elle peut tenir dans un environnement régional comme celui du bassin méditerranéen. Pour ce faire, il sera d’abord utile de s’interroger aujourd’hui sur la forme concrète que peut prendre la dissuasion dans les rapports de puissance.

Date de publication : 20 octobre 2020

Semaine du 12-10-2020 au 18-10-2020

Annulations, boycotts, suspension et report dans l’organisation des Jeux olympiques
(3/3) Crises sanitaires et Olympiades (T 1206)
- Éric Monnin

Le report des Jeux olympiques de Tokyo de 2020 à 2021 pour cause de pandémie du coronavirus est le dernier avatar des crises touchant l'olympisme depuis les premiers jeux à Athènes en 1896. Les guerres mondiales mais aussi la guerre froide ont bouleversé le rythme olympique mais le CIO a su rebondir à l’issue. Ce report historique introduit une rupture profonde dans l’économie du sport désormais mondialisé.

Date de publication : 16 octobre 2020

Annulations, boycotts, suspension et report dans l’organisation des Jeux olympiques
(2/3) Crises d’ordre politique (T 1205)
- Éric Monnin

Depuis leur recréation, les Jeux olympiques sont devenus un enjeu sportif mais également géopolitique majeur au fil des olympiades. Entre le processus de sélection et de désignation des villes candidates, les États ont pris conscience de l’importance de l’événement capable de stimuler la nation elle-même mais aussi de construire son image sur la scène internationale. La problématique des boycotts est intervenue à plusieurs reprises, notamment pendant la guerre froide, mais en 1972 à Munich, c'est une attaque terroriste qui a mis en péril le déroulement des Jeux.

Date de publication : 15 octobre 2020

Annulations, boycotts, suspension et report dans l’organisation des Jeux olympiques
(1/3) Non-respect de la trêve olympique (T 1204)
- Éric Monnin

Le 24 mars 2020, le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, prend une décision historique : le report des Jeux de la XXXIIe Olympiade à Tokyo. Depuis le rétablissement des JO en 1894, le CIO a déjà dû résoudre de nombreuses crises politiques et sanitaires, à commencer par le non-respect de la trève olympique lors des deux conflits mondiaux.

Date de publication : 14 octobre 2020

Semaine du 05-10-2020 au 11-10-2020

Les protagonistes dans le conflit du Haut-Karabagh (T 1203) - Michael Éric Lambert

Le conflit autour du Haut-Karabagh a rallumé les tensions entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan autour d’un territoire peuplé à 95 % d’une population arménienne mais situé territorialement en Azerbaïdjan. Cette confrontation est le résultat d’une histoire chaotique et d’un processus non résolu lors de l’éclatement de l’ex-URSS. De fait, il n’y a pas de vraie solution viable si les deux camps concernés ne font pas un minimum de concessions réciproques. De plus, cette crise s’inscrit dans une zone crisogène, le Caucase, avec des acteurs voisins aux ambitions clairement affichées comme la Turquie. Les deux articles (voir Tribune n° 1202) présentent plusieurs aspects de cette guerre éloignée mais aux conséquences dramatiques notamment pour les populations civiles.

Date de publication : 08 octobre 2020

Arménie et Azerbaïdjan sur le pied de guerre (T 1202) - Georges Estievenart

Le conflit autour du Haut-Karabagh a rallumé les tensions entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan autour d’un territoire peuplé à 95 % d’une population arménienne mais situé territorialement en Azerbaïdjan. Cette confrontation est le résultat d’une histoire chaotique et d’un processus non résolu lors de l’éclatement de l’ex-URSS. De fait, il n’y a pas de vraie solution viable si les deux camps concernés ne font pas un minimum de concessions réciproques. De plus, cette crise s’inscrit dans une zone crisogène, le Caucase, avec des acteurs voisins aux ambitions clairement affichées comme la Turquie. Les deux articles (voir Tribune n° 1203) présentent plusieurs aspects de cette guerre éloignée mais aux conséquences dramatiques notamment pour les populations civiles.

Date de publication : 07 octobre 2020

Barelvi pakistanais et attaque rue Nicolas Appert (T 1201) - Gabriel Romanche

L’attaque sanglante contre les anciens locaux de Charlie Hebdo par un Pakistanais, outre le caractère révoltant, témoigne aussi d’une violence intrinsèque au Pakistan. L’auteur des faits reflète cette brutalité de la société pakistanaise à l’intolérance croissante et à son incapacité à la réguler, amenant des individus à exporter cette folie meurtrière comme ce fut le cas rue Appert.

Date de publication : 06 octobre 2020

Semaine du 21-09-2020 au 27-09-2020

Beyrouth ou le drame des navires abandonnés (T 1200) - Quentin Nougué

La dramatique explosion du port de Beyrouth a entraîné, outre les pertes humaines importantes, de nombreuses destructions de bâtiments. Cette explosion est liée à la cargaison d’un navire abandonné. Cas fréquents, ces navires abandonnés posent de très nombreuses questions et de problèmes avec des équipages souvent livrés à eux-mêmes et non payés, des bateaux dont la propriété est mal définie en raison des pavillons de complaisance et faisant « ventouse » dans des ports durant des années, avant un éventuel démantèlement. Certes, les règles internationales se sont améliorées mais il reste encore beaucoup trop de navires en fin de vie et dont personne ne veut. À cela se rajoute la phase de démantèlement où, là encore, la préoccupation environnementale n’est pas une priorité.

Date de publication : 25 septembre 2020

Parmi les revues - Dollar et Iran, problématiques actuelles (T 1199) - Eugène Berg

Entre « Le règne du dollar », que la revue Questions internationales décrypte (n° 102 juillet-août 2020) et « L’Iran en quête d’équilibre », un copieux dossier de la revue Confluences Méditerranée (n° 113, été 2020), le lien est évident : c’est celui de l’application extraterritoriale des lois américaines qui permettent aux États-Unis de menacer de sanctions toute entreprise menant des activités en Iran. Une pratique désormais bien connue et terriblement efficace qui a conduit la quasi-totalité des entreprises françaises à se retirer du pays des mollahs.

En fait, comme l’indique Serge Sur dans sa préface de Questions internationales, l’extraterritorialité est en l’occurrence une idée fausse. Si les entreprises doivent se soumettre à la loi américaine, c’est parce qu’elles sont actives aux États-Unis et risquent de se voir interdire d’y exercer, ce qui est pour elles un inconvénient majeur. Il y a nulle extraterritorialité, parce que normes et sanctions ne s’appliquent qu’aux États-Unis, à partir de décisions prises sur leur territoire.

Date de publication : 24 septembre 2020

Semaine du 14-09-2020 au 20-09-2020

Tupolev Tu-95 : l’ours russe n’a pas dit son dernier mot (T 1198) - François Brévot

Depuis 2007, à l'instigation de Vladimir Poutine, les bombardiers stratégiques Tu-95 Bear se font de plus en plus remarquer par de longs vols aux abords des frontières des pays européens et notamment de la Grande-Bretagne à la France. Un demi-siècle après leur développement, ces appareils occupent toujours une place centrale au sein des Forces aérospatiales russes.

Date de publication : 16 septembre 2020

Semaine du 31-08-2020 au 06-09-2020

Les accords de pêche Iran-Chine : des liaisons dangereuses (T 1197) - Quentin Nougué

La Chine affiche ses ambitions géopolitiques désormais sans la moindre ambiguïté et se crée un réseau d’États affidés d’autant plus que Pékin leur apporte une aide financière et politique non dénuée d’intérêts. C’est ainsi que la Chine s’est rapprochée de l’Iran, très isolé face au monde arabo-sunnite. De plus, Pékin veille à préserver ses propres ressources et donc exploite de manière intensive de nombreux champs dont la pêche, au détriment des populations locales souvent laissées pour compte par leur propre gouvernement.

Date de publication : 04 septembre 2020

Semaine du 24-08-2020 au 30-08-2020

Unité 684 : il faut tuer Kim Il-sung (T 1196) - Quentin Nougué

La guerre de Corée amena à la coexistence conflictuelle de deux régimes totalement opposés avec au nord, la dictature de Kim Il-sung soutenue par la Chine de Mao et l’URSS, et au sud du 38e parallèle, la République de Corée du Sud, au fonctionnement démocratique appuyé par la présence militaire américaine. L’antagonisme a été tel que Séoul a essayé à plusieurs reprises d’éliminer sans succès Kim Il-sung en utilisant de nombreux stratagèmes coûteux en vies humaines. Au final, Pyongyang a réussi à préserver son indépendance, à développer son arme nucléaire et à devenir la première dynastie communiste, Kim Jong-un étant actuellement au pouvoir et s’appuyant sur la légitimité historique de son grand-père Kim.

Date de publication : 28 août 2020

Semaine du 27-07-2020 au 02-08-2020

2 août 1990, il y a trente ans, la guerre du Golfe (T 1195) - Philippe Wodka-Gallien

Le 2 août 1990 est une journée particulière. Au petit matin, Saddam Hussein commet l’irréparable. Il lance ses armées sur le Koweït. Les vacances sont gâchées, et le monde repart en vrille avec son cortège de souffrances. Riche d’un sous-sol gorgé de pétrole, le petit État est occupé et annexé en quelques heures. Le dictateur irakien vient ce jour-là de doucher définitivement les espoirs de paix de l’après-guerre froide. Retour sur un séisme planétaire…

Date de publication : 02 août 2020

2015-2025 : décennie de la modernité pour l’appareil de défense tchèque (T 1194) - Aloÿse Dorignac

Ayant délaissé le secteur pendant près de 60 ans, la République tchèque commence à se pencher sur son appareil de défense depuis les années 2000. Il aura fallu attendre 2015, la parution de documents d'orientation stratégique et une série d'appels d'offres du ministère de la Défense, pour constater une ambition qui s'inscrit désormais sur le long terme. Dès lors, une transformation ambitieuse est lancée, reposant sur deux piliers : une « désoviétisation » du matériel et un rapprochement manifeste avec l'Occident dans le domaine.

Date de publication : 30 juillet 2020

La Russie contemporaine : un objet réaliste des relations internationales ? (T 1193) - Malcolm Pinel

Comprendre l’identité de la Russie, unique et multiple à la fois, permet de mieux saisir la perception qu’elle se fait de son environnement stratégique et la manière par laquelle elle souhaite exister sur la scène internationale. La nature eurasiatique de Moscou la fait osciller entre deux continents mais aussi deux systèmes de pensée, tandis que les nouveaux enjeux mondiaux la poussent de surcroît à placer ses pions dans des régions plus lointaines. Au regard du tournant stratégique engagé il y a quelques années déjà, visible à travers des événements aussi marquants que la Crimée ou le Donbass, nous pouvons mieux distinguer l’origine et la nature des ambitions russes aujourd’hui. 

Date de publication : 28 juillet 2020

Semaine du 20-07-2020 au 26-07-2020

À propos de combat naval : relire en 2020 Ordeal by Exocet de Ian Inskip (T 1192) - Thibault Lavernhe

À travers une méthode historique à la manière de Foch, l’auteur nous invite à se replonger dans les spécificités du combat naval de haute intensité. Le conflit des Malouines en 1982 a marqué les esprits, et c’est justement l’un de ces épisodes, conté par Ian Inskip (officier navigateur du destroyer HMS Glamorgan) dans son journal Ordeal by Exocet, qui est analysé ici afin de distinguer les similitudes et évolutions du combat naval – et ainsi se préparer au mieux aux combats maritimes de demain.

Date de publication : 24 juillet 2020

L’approche de la Central Intelligence Agency (CIA) dans l’oblast autonome du Haut-Karabagh (T 1191) - Michael Éric Lambert

En 1988, la CIA publie un rapport portant sur les tensions entre Arméniens et Azéris dans l’Oblast du Haut-Karabagh, qui s’est avéré pertinent pour guider la diplomatie américaine dans la région. L’élection présidentielle du Haut-Karabagh en avril 2020 s’est soldée par une victoire de Arayik Haroutiounian, laissant présager une reprise des tensions avec l’Azerbaïdjan. Il semble alors intéressant de se repencher sur les origines et les trajectoires du conflit à travers le rapport de la CIA, étonnamment d’actualité, pour décrypter les enjeux diplomatiques et militaires de la région et particulièrement au regard de la Russie dont l’implication reste ambigüe.  

Date de publication : 22 juillet 2020

Que fait la France – trop souvent et encore seule – au Sahel ? (T 1190) - Emmanuel Dupuy

Depuis 2013, avec l’opération Serval au Mali puis Barkhane pour l’ensemble du Sahel, la France est un acteur majeur de la région, en soutien des États de la zone confrontés à une crise sans précédent et dont les conséquences sont déstabilisantes pour l’Afrique de l’Ouest, mais aussi pour l’Europe. La tâche est difficile car elle n’est pas exclusivement militaire et implique de stimuler tous les acteurs pour qu’ils prennent conscience des enjeux. Cela nécessite du temps, mais aussi des moyens qui restent cependant comptés. La difficulté est accrue par l’immensité de l’espace à contrôler avec des adversaires mobiles, déterminés et peu enclins à la négociation.

Date de publication : 21 juillet 2020

Semaine du 13-07-2020 au 19-07-2020

Équipements militaires, chronique d’un trimestre – été 2020 (T 1189) - Jérôme Pellistrandi

Date de publication : 17 juillet 2020

Les métamorphoses de l'hybridité (T 1188) - Nicolas Farce

Contrairement aux États-Unis ou à la France, l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (Otan) et l’Union européenne (UE) ont largement développé dans leurs corpus stratégiques la notion d’hybridité, sous la forme de « guerre » ou de « menaces hybrides ». Cela s’explique par le fait que l’« hybridité » est en réalité une ressource politique au moins autant qu’un concept opérationnel. Elle crée un continuum entre emploi des moyens non militaires et militaires qui permet à l’Otan de remettre la force militaire en première ligne face à des menaces qui, en atténuant la limite entre la guerre et la paix, risquent de ne pas déclencher les mécanismes de défense collective. L’UE quant à elle utilise la notion d’hybridité pour réunir les préoccupations sécuritaires de ses membres au sein d’un seul et même concept, mais aussi pour s’inscrire dans la grille de lecture de l’Otan afin de compenser la faiblesse structurelle de sa défense. 

Date de publication : 15 juillet 2020

Semaine du 06-07-2020 au 12-07-2020

Les îles du Pacifique, nouvelle plaque tournante du trafic de drogue (T 1187) - Quentin Nougué

La zone indo-pacifique est aussi de plus en plus touchée par le trafic de drogue, dont la consommation augmente notamment en Australie et en Nouvelle-Zélande. Les cartels d’Amérique du Sud y voient une opportunité et utilisent les îles de l’océan Pacifique comme des « hubs », permettant le transit et le développement de routes d’approvisionnement. Les États de la région ont commencé à prendre la mesure de ce phénomène criminel et tentent de s’organiser pour mieux lutter contre cette criminalité.

Date de publication : 09 juillet 2020

Comment les Émirats arabes unis sont devenus, curieusement, le partenaire privilégié de Damas (T 1186) - Sébastien Boussois

Engagée dans un conflit meurtrier depuis 2011, la Syrie s’efforce de trouver des alliés dans la région ou du moins de raviver des liens permettant une sortie de crise à terme. C’est ainsi que Damas a retrouvé le chemin des Émirats arabes unis, partenaires commerciaux de premier plan et abritant une diaspora importante. C’est aussi une opportunité pour les EAU de s’affirmer dans une région complexe où tous les acteurs ont des intérêts divergents sur certains sujets, mais aussi convergents sur d’autres.

Date de publication : 07 juillet 2020

Semaine du 29-06-2020 au 05-07-2020

Il y a 80 ans, le drame de Mers el-Kébir (T 1185) - Claude Franc

Le 3 juillet 1940, la flotte britannique, après un ultimatum dans le cadre de l’opération Catapult visant à éviter que la flotte de Vichy soit capturée par le IIIe Reich, attaquait l’escadre française au mouillage à Mers el-Kébir. 1 295 marins français périrent lors de cette frappe, provoquant un violent sentiment anti-anglais en France. L’objectif de Catapult, voulu par Churchill, obéissait à une approche stratégique visant à éviter un rapport de force défavorable en Méditerranée, d’autant plus que l’Italie était alliée à Berlin et disposait d’une flotte moderne.

Date de publication : 03 juillet 2020