Pour profiter de leurs numéros numériques, les abonnés doivent avoir un compte en ligne            

Juin 1950 - n° 071

  p. 619-635

I. — Ce qui se passait dans le camp allemand Lire les premières lignes

  p. 636-648
  p. 649-661
  p. 662-674
  p. 675-685
  p. 696-698

Chroniques

  p. 699-703
  p. 703-707
  p. 707-711
  p. 711-715
  p. 714-720

La réforme sur plan interne et la réforme sur le plan extérieur.

  p. 720-723

Bibliographie

Patrick Heidsieck : Rayonnement de Lyautey  ; Librairie Gallimard, 1947 ; 280 pages - Henry Freydenberg

On ne saurait mieux présenter une analyse du livre de M. Patrick Heidsièck qu’en se reportant à la préface de M. Wladimir d’Ormesson, lui aussi de l’équipe du maréchal Lvautey. Ce chef prestigieux eut un rayonnement inégalé, aussi bien dans le domaine militaire spécial aux colonies et en Afrique du Nord que dans les questions de politique. Chef d’État, il sut organiser le Maroc après l’avoir conquis. Son œuvre reste, son impulsion continue après sa mort et, dans les milieux européens et indigènes du Maroc, le nom de Lyautey est vénéré. Lire la suite

  p. 724-724

Robert Leprêtre : La Radionavigation aérienne  ; Éditions Charles-Lavauzelle, 1949 ; 176 pages - Edmond Delage

M. Leprêtre, ancien élève de l’École Polytechnique et diplômé de l’École supérieure d’Électricité, nous fait faire dans ce petit livre fort documenté et clairement présenté, un vaste tour d’horizon sur la situation présente et l’avenir des transports aériens en matière de radionavigation, après les toutes dernières conférences internationales et les essais des plus récents prototypes. Lire la suite

  p. 724-725

G. Buhlmann : Die Versorgung fremder Herre  ; Verlag Hubert et Cie Frauenfeld, 1949 ; 384 pages - Edmond Delage

C’est un livre qui ne manquera certainement pas d’intérêt pour les intendants. Le capitaine G. Buhlmann, de l’armée helvétique, a rassemblé, en ce volume, tout ce qui concerne l’administration, le ravitaillement, l’habillement, le casernement, etc., des armées allemandes, françaises, italiennes, britanniques, russes, américaines, japonaises, voire chinoises, au cours des deux guerres mondiales. Les spécialistes y trouveront une documentation abondante et très précieuse qu’il doit être difficile de trouver ainsi réunie. C’est une véritable somme, d’un sujet immense. Lire la suite

  p. 725-725

Georges Mongrédien : La vie quotidienne sous Louis XIV  ; Librairie Hachette, 1948 ; 250 pages - Edmond Delage

Cette intéressante collection s’est enrichie d’un joli livre qui complète le tableau, déjà esquissé par d’autres auteurs, de la vie intime des Français dans les siècles passés. Il ne fait pas double emploi avec l’ouvrage déjà consacré par Georges Mongrédien à la vie privée de Louis XIV. Il est fondé sur une étude approfondie de sources sérieuses et de monographies excellentes, notamment sur la vie dans les différentes régions du Royaume. Lire la suite

  p. 725-725

Pierre Nord : Mes camarades sont morts. T. III. La préparation du débarquement  ; Librairie des Champs Élysées, 1947 ; 286 pages - R. J.

Pierre Nord (colonel Brouillard) a entrepris de nous montrer par les faits l’œuvre positive accomplie par les réseaux de renseignements de la Résistance. Il entend démontrer que celle-ci n’a pas été seulement une magnifique attitude d’esprit, une révolte du patriotisme humilié, mais qu’elle a bâti une œuvre puissante, qu’elle a, matériellement, et considérablement, contribué à la victoire remportée par les Alliés. Ne voulant parler que de ce qu’il connaît, il nous expose les résultats obtenus par son réseau de renseignements. Sa démonstration est probante ; elle ne s’appuie que sur du concret et paraît irréfutable. Lire la suite

  p. 726-726

Commandant X : Trois leçons de l’Histoire, 1870, 1914, 1940  ; Éditions Durassié et Cie, 1949 ; 200 pages - Edmond Delage

En moins d’un siècle la France a été envahie trois fois et trois fois elle a perdu la bataille des frontières. Deux fois ce premier choc fut décisif. Il ne le fut pas, en 1914, à cause de ce qu’on a pu appeler le « miracle de la Marne » et il a fallu improviser en pleine bataille, au prix d’efforts gigantesques et sanglants, les armes et la technique qui permirent, enfin, de vaincre après avoir mis le pays au bord de l’abîme. Une répétition aussi constante du même fait a bien évidemment des raisons profondes. L’auteur les voit dans l’insouciance du peuple, dans l’imprévision des gouvernants en matière de Défense nationale, qui nous ont engagés à la légère dans la terrible aventure. Il expose ses idées personnelles sur les problèmes de la défense du pays et définit dans ses grandes lignes la voie qui lui paraît la meilleure pour rompre enfin la continuité de la fatalité. Lire la suite

  p. 726-726

Général Henri Gouraud : Au Maroc (1911-1914)  ; Librairie Plon, 1949 ; 304 pages - Edmond Delage

Le livre de souvenirs que le chef d’escadron Philippe Gouraud a classés et publiés nous donne, de la période consacrée par le général au Maroc, de 1911 à 1914, une image aussi pittoresque qu’émouvante. Comme l’a très bien dit le général Juin dans sa remarquable préface, Gouraud se détache dans l’histoire de la IIIe République comme un des plus purs modèles de vertu militaire. L’essentiel du livre, rédigé au jour le jour avec infiniment de simplicité, mais un sens très vif de pittoresque et de la vie, apportera une précieuse contribution à l’histoire de la pacification du Maroc. Le nom de Gouraud restera, en effet, lié au dégagement et à la consolidation des marches du Nord, de Fès à Taza. Lire la suite

  p. 726-727

Général Joseph W. Stillwell : L’aventure chinoise  ; Éditions de la Baconnière, 1949 ; 300 pages - Edmond Delage

Nous avons ici même, dès le mois de décembre 1948 (p. 700) attiré l’attention sur l’importance capitale de notes laissées à sa famille par le général Stilwell. Elles viennent d’être publiées en une excellente traduction et mises à la portée du public français. La langue de ce grand chef américain, intrépide et réaliste, ne perd rien de sa verdeur dans sa transposition et, à le lire, s’éclairent la plupart des énigmes qui pouvaient subsister au sujet de l’effondrement du régime nationaliste chinois, à base de corruption et de sottise. Son chef est la véritable bête noire de Stilwell. Il ne ménage d’ailleurs pas plus les politiciens américains, à commencer par l’illustre président. Roosevelt. Lire la suite

  p. 727-727

Charles-André Julien : Les voyages de découverte et les premiers établissements (XVe-XVIe siècles)  ; Puf, 1948 ; 533 pages - J. D.

On parlait autrefois des colonies sans les bien connaître. Elles ne semblaient intéressantes qu’aux colons et aux brasseurs d’affaires. À peine savait-on par quels efforts, par quels exploits de hardis explorateurs les avaient acquises à la France. Maintenant que l’organisation des colonies, politiquement, socialement, économiquement, est à l’ordre du jour, on veut tout savoir des colonies ; et c’est alors que l’on s’aperçoit que l’on ne sait à peu près rien. Lire la suite

  p. 727-728

Les archives secrètes de la Wilhelmstrasse. De Neurath à Ribbentrop (septembre 1937-septembre 1938)  ; (traduit de l’allemand par Michel Tournier) ; Librairie Plon, 1950 ; 612 pages - Edmond Delage

Le livre considérable qui est publié sur les archives secrètes de la Wilhelmstrasse n’est que le premier d’une série très importante qui doit présenter un tableau complet de la politique extérieure allemande avant et pendant la seconde guerre mondiale. Lire la suite

  p. 728-728

Constantin de Grunwald : Bismarck  ; Éditions Albin Michel, 1949 ; 487 pages - Edmond Delage

Il est paru sur le Chancelier de fer une littérature si considérable que ce n’est pas sans appréhension que nous avons abordé la lecture de ce dernier livre : nous devons reconnaître qu’elle ne nous a pas déçus. Lire la suite

  p. 729-729

Eugène Revert : Terres lointaines. La France d’Amérique : Martinique, Guadeloupe, Guyane, Saint-Pierre et Miquelon  ; Éditions géographiques, maritimes et coloniales, 1949 ; 283 pages - Edmond Delage

La collection « Terres lointaines » vient de s’enrichir d’un excellent ouvrage consacré à ces colonies françaises. Il est conçu selon les mêmes principes que les tomes précédents : on trouvera dans ce récit, solidement fondé sur la documentation et sur l’observation vécue, tout ce que l’on doit savoir sur la nature, sur les hommes, les cultures, les industries, la vie administrative et sociale, et la vie, en général, de ces vieilles terres françaises. Lire la suite

  p. 729-729

René Jouan : Le pétrole, roi du monde  ; Éditions Payot, 1949 ; 194 pages - A. R.

Le livre du commandant Jouan tient plus qu’il ne promet. Sous les dehors d’un ouvrage de vulgarisation et qui ne viserait qu’à résumer tout ce qu’il importe à l’homme cultivé de connaître sur le pétrole, il est si dense dans sa brièveté, à ce point bourré de renseignements et de chiffres puisés dans les périodiques ou les traités spéciaux les plus récents, il réussit si exactement à doser la technique, l’économie et la politique comme à en mesurer l’interdépendance constante que non seulement l’historien et le géographe, mais les hommes d’action, publics ou privés, trouveront matière à méditation dans ces quelque deux cents pages. Lire la suite

  p. 729-730

Pierre Vaussais : Le combat sous les palmes  ; Éditions Ariane, 1947 ; 250 pages - B.

Sous ce titre, M. Pierre Vaussais évoque la vie errante, incertaine, combative et ardente d’un irréductible dissident marocain. Cet ouvrage témoigne d’une connaissance profonde des mœurs indigènes, de l’âme marocaine et des coutumes musulmanes ; son style clair, vivant, imagé en rend la lecture toujours facile et souvent même émouvante.

  p. 730-730

Pierre Chambelland : Les comités d’entreprise. Fonctionnement et résultats pratiques  ; Éditions Rousseau et Cie, 1949 ; 232 pages - P. C.

Il pouvait paraître présomptueux de vouloir dresser le bilan d’une institution qui compte à peine quelques années d’existence, mais l’auteur s’est tiré avec honneur de cette tâche délicate. Il déclare en introduction avoir voulu délaisser « toutes controverses doctrinales », et tout son livre montre qu’il a pleinement tenu parole. Le tableau qu’il brosse est d’une objectivité totale, scrupuleuse, à laquelle la littérature récente en matière sociale ne nous a pas accoutumés. Il faut savoir gré à l’auteur de cette qualité qui donne à son ouvrage une valeur de témoignage. Après un bref historique, M. Pierre Chambelland examine la formation du comité, son fonctionnement, ses rapports avec les membres de l’entreprise, les résultats obtenus. Lire la suite

  p. 730-731

Thomas-Robert Bugeaud : Par l’épée et par la charrue (écrits et discours)  ; (introduction, choix de textes et notes par le général Paul Azan) ; Puf, 1948 ; 350 pages - Henry Freydenberg

Les Presses universitaires continuent leurs intéressantes publications : Les classiques de la colonisation. Parmi celles-ci, les écrits et discours du général Bugeaud, sous le titre Par l’épée et par la charrue, méritent une mention particulière. Lire la suite

  p. 731-731

Janine Bouissounouse : Isabelle la catholique. Comment se fit l’Espagne  ; Librairie Hachette, 1949 ; 256 pages - Edmond Delage

La collection des Études historiques donne, sous la signature de Janine Bouissounouse, une émouvante biographie d’Isabelle la Catholique qui est, en même temps, un tableau général de l’histoire de l’Espagne à un moment décisif de son évolution. Bien des guerriers de profession pourraient prendre modèle sur cette jeune femme qui, montée sur le trône à vingt-trois ans, dut d’abord conquérir et unifier son royaume. Infatigable, elle chevauchait de ville en ville, jugeant, arbitrant, ordonnant sans faiblesse ni indulgence. Lire la suite

  p. 731-732

Revue Défense Nationale - Juin 1950 - n° 071

Revue Défense Nationale - Juin 1950 - n° 071

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.