Pour profiter de leurs numéros numériques, les abonnés doivent avoir un compte en ligne            

Janvier 1955 - n° 121

Le 19 octobre dernier, dans la grande salle pharaonique de ce qui fut le parlement égyptien, le « bikbachi » Abdel Nasser et M. Nutting signaient l’accord sur Suez. Il s’agit d’un véritable traité d’alliance dont les conséquences affectent directement sur tous les plans l’évolution de l’Égypte. Lire les premières lignes

  p. 3-9
  p. 10-21

Deux événements importants, qui consacrent toute une œuvre révolutionnaire, viennent de se produire les 15 et 28 septembre 1954, à Pékin, sous les toits d’or de la Cité impériale. À l’unanimité des voix, l’« Assemblée chinoise des députés du peuple » ratifie alors la nouvelle Constitution et porte Mao Tsé-Toung à la présidence de la République populaire, tandis que le général Chu Teh, commandant en chef des armées communistes chinoises depuis 1931, grand stratège de la « Longue Marche », devient Vice-Président. Lire les premières lignes

  p. 22-33
  p. 34-41

À en juger par les enseignements des plus récentes opérations militaires ou par les derniers des matériels qui entrent en service, on n’est jamais parvenu à un accord plus général sur les caractéristiques convenables aux matériels de l’aviation tactique. Lire les premières lignes

  p. 42-59

S’il est une question qui se débat fréquemment dans les milieux d’officiers de réserve français, c’est bien celle de l’organisation de la défense territoriale du pays. Les modalités de la mobilisation ont, en effet, pour conséquence de laisser des effectifs considérables d’officiers de réserve sans affectation au premier jour d’un conflit. Le décret du 28 septembre 1950, organisant la défense en surface du territoire, envisage la création d’une Garde territoriale, dans laquelle il est permis de penser que les nombreux officiers de réserve sans emploi doivent trouver tout naturellement leur place. Mais la mise sur pied de ces formations nouvelles n’a pas encore fait l’objet des textes indispensables à leur création. Lire les premières lignes

  p. 60-73
  p. 74-81
  p. 82-90
  p. 91-96
  p. 97-103

Chroniques

  p. 104-107
  p. 107-109
  p. 110-114
  p. 114-118
  p. 119-123

Bibliographie

Médecin-commandant Paul Grauwin : J’étais médecin à Dien Bien Phu  ; Éditions France-Empire, 1954 ; 382 pages - R. Bt.

Le médecin-chef de Dien Bien Phu nous fait revivre le drame du camp retranché. Sans doute met-il l’accent sur les faits de caractère médical. Mais il se trouve que ceux-ci sont si intimement liés aux péripéties du siège et de l’assaut, que le récit du médecin-commandant Grauwin est en fait l’histoire de la défense héroïque du camp retranché. Lire la suite

  p. 124-124

Revue Défense Nationale - Janvier 1955 - n° 121

Revue Défense Nationale - Janvier 1955 - n° 121

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.