Pour profiter de leurs numéros numériques, les abonnés doivent avoir un compte en ligne            

Mai 1958 - n° 158

  p. 729-742
  p. 743-753
  p. 754-770

Avec deux années au moins de décalage, les engins balistiques américains en service, en construction ou en essais suivent les engins soviétiques au même stade de développement. Lire les premières lignes

  p. 771-781
  p. 782-795
  p. 796-807

Le colonel Nasser a choisi Moscou pour sa première visite officielle en Europe. Le Président de la R.A.U. (République Arabe Unie) avait accepté une invitation du gouvernement italien et promis de se rendre à Rome au cours de l’été. Il aurait été reçu par Pie XII, car l’Égypte entretient des relations diplomatiques avec le Vatican. Toutefois, au moment des accords sur les fournitures d’armes par l’U.R.S.S., en mai 1956, il avait promis de se rendre à Moscou avant toute autre capitale et ceci explique, sans doute, cette priorité. D’ailleurs, le gouvernement italien vient de demander à Nasser, en raison des élections générales en juin, de reporter son voyage à une date ultérieure. Lire les premières lignes

  p. 808-819
  p. 820-833

Le problème de l’Algérie est un sujet d’inquiétude et de controverses : Lire les premières lignes

  p. 834-845
  p. 546-854
  p. 855-862
  p. 863-867

Chroniques

  p. 868-871
  p. 871-875
  p. 876-880
  p. 880-885
  p. 886-891

Bibliographie

Jacques Boussard : Atlas historique et culturel de la France  ; Éditions Elsevier, 1957 ; 214 pages - B.

Partant de la Préhistoire et de l’époque gauloise, l’un de nos meilleurs historiens, Jacques Boussard, a mis en lumière, dans cette remarquable encyclopédie, l’essentiel du passé culturel de la France. En dix chapitres, il retrace les apports de chacune des « civilisations » françaises. Chacune d’elles est précédée de cartes qui rappellent l’évolution géographique de la France et les différentes crises plus ou moins douloureuses que notre pays a traversées au cours des siècles. Lire la suite

  p. 892-893

Milovan Djilas : La nouvelle classe dirigeante  ; (traduction d’André Prudhommeaux) Éditions Plon, 274 pages - R. Bt.

Le livre publié aujourd’hui en français dans la collection « Tribune Libre » a valu à son auteur, le 5 octobre 1957, à Belgrade, une condamnation à sept ans de prison. L’article reproduit en appendice dans le présent volume avait déjà entraîné, onze mois plus tôt, l’arrestation et la condamnation de Djilas à trois ans de prison. Lors de son second procès, Djilas a déclaré : « Je maintiens tout ce que j’ai écrit dans ce livre, du premier mot jusqu’au dernier ». Il avait disposé que son livre devrait paraître, quelles que soient les conséquences pour lui. Lire la suite

  p. 894-895

Raymond Furon : Le Sahara : géologie, ressources minérales, mise en valeur  ; Librairie Payot, 1958 ; 300 pages - R. Bt.

En 1925-1927, l’Académie des Sciences coloniales mit au concours la question suivante : « Recherche d’une politique générale à longue portée du Sahara ». Le mémoire couronné portait ce titre : Le Sahara vaincu peut-il être dompté ? L’aménagement du Sahara. L’auteur était E.F. Gautier, professeur à la Faculté d’Alger. Et il écrivait en particulier : « La mise en valeur du Sahara est peut-être la plus importante parmi les questions du jour, si paradoxal que cela paraisse ; et cela paraît paradoxal parce que, évidemment, nous ne nous en doutons pas. Il faudrait en prendre conscience et agir. » Lire la suite

  p. 895-896

Pierre Moussa : Les chances économiques de la Communauté franco-africaine  ; Armand Colin, 1958 ; 275 pages - R. Bt.

Les problèmes d’outre-mer sont d’une actualité aiguë et pressante. Les Français ne sont pas exactement d’accord sur nos droits et nos devoirs à l’égard des territoires français, appartenant à d’autres continents. En schématisant, on peut dire que nous sommes partagés entre deux complexes. D’abord un complexe de culpabilité, résultant de la crainte que notre pays n’ait poursuivi dans ces territoires que des buts égoïstes ; la conjonction des anticolonialismes russe et américain est à l’origine de ce sentiment. Puis un complexe hollandais (ainsi nommé en raison de la constatation que la prospérité actuelle de la Hollande résulterait de la perte de ses colonies) dont l’élément essentiel est l’impression que nos sacrifices financiers sont démesurés eu égard aux résultats déjà obtenus ou à espérer dans l’avenir. Lire la suite

  p. 896-897

Jean Brunon et Georges R. Manue : Le livre d’Or de la Légion étrangère  ; Éditions militaires Charles Lavauzelle, 1958 ; 350 pages - B.

La grande aventure de la Légion étrangère a commencé un jour de mars 1881. Lire la suite

  p. 896-897

Tran Van Tung : Viet Nam  ; Éditions de la Baconnière, 1957 ; 157 pages - B.

Le Vietnam, nation de vieille tradition, naguère absente, réapparaît aujourd’hui sur la scène du monde. Mais le Vietnam qui soulève tant de discussions passionnées, c’est d’abord ses paysages, ses villes toutes parées de prestige et impatientes de leurs lendemains : Hanoï la capitale, Hué berceau des rois, Saïgon ville surpeuplée, Cholon… Lire la suite

  p. 897-897

Peter Schmid : Voyage en Chine   ; Éditions des Horizons de France, 1957 ; 159 pages - B.

La Chine demeure encore de nos jours le mystérieux Empire du Milieu. Mystérieux par les complications pour obtenir un visa chinois, mystérieux par son étendue, mystérieux par les difficultés de communications pour la visiter. L’auteur relate son voyage en Chine, par un itinéraire qui l’a conduit, par terre, par avion et par bateau, de Hong-Kong à Pékin, puis de Shanghaï à Tchoung-King [Chongqing] et à Han-Kéou [Hankou]. Impression d’un voyageur qui a su voir et comprendre, et qui conclut : « Le fameux péril jaune dénoncé en termes vagues par Guillaume II, est désormais une réalité et un danger pour la race blanche ; ce qui, en Extrême-Orient, équivaut au début d’une nouvelle ère, pourrait être, pour l’Occident, le commencement d’une tragique décadence. » ♦

  p. 897-897

Jean et Simone Lecouture : L’Égypte en mouvement  ; Éditions du Seuil, 1957 ; 480 pages - R. Bt.

Satisfaisant à un besoin intellectuel assez général les auteurs, particulièrement qualifiés, offrent une « somme » de ce que chacun souhaiterait connaître de l’Égypte moderne. Ils étudient donc l’évolution de cette Égypte actuelle et, plus particulièrement, « la République des Bikbachis ». Derrière le petit groupe des « conducteurs » militaires (dont ils dénoncent les tendances totalitaires et la démagogie panarabe) ils n’ont garde de présenter le personnage central du drame : le paysan du Nil, le fellah, un des êtres les plus misérables du monde. Lire la suite

  p. 898-898

Jules Moch : URSS les yeux ouverts  ; Éditions Robert Laffont, 1957 ; 330 pages - R. Bt.

Le titre indique les intentions et la bonne foi de l’auteur : « Je tente l’expérience, dit-il, je l’aborde, je crois, avec la sérénité que donnent les ans et près d’un tiers de siècle de luttes politiques, souvent bien vaines. Je veux, je le répète, écrire sans passion, dire ce que nous avons vu ou appris tout d’abord sans en tirer aucune conclusion. Ensuite je m’efforcerai de dégager quelques hypothèses, tant sur l’avenir du “marxisme-léninisme” que sur son éventuelle transposition en des pays ayant connu dans le passé une évolution différente de celle de l’empire des tsars. » Lire la suite

  p. 898-899

Robert Jars : Les Campagnes d’Afrique : Libye, Égypte, Tunisie (1940-1943)  ; Éditions Payot, 1957 ; 249 pages - L. R.

Il est difficile de porter un jugement d’ensemble sur les campagnes d’Afrique qui, de juin 1940 à mai 1943, permirent aux Britanniques, d’abord seuls, puis aidés de leurs alliés français, polonais, grecs et américains, d’écarter la menace pesant sur le canal de Suez, de détruire la majeure partie des unités de l’Axe engagées sur les rives sud du bassin méditerranéen, et de constituer en Afrique du Nord une base solide – un tremplin – d’où leurs armées s’élancèrent victorieusement pour libérer le continent européen. Lire la suite

  p. 899-900

Claude Gounelle : Le mirage de la Victoire (18, 19, 20 mai 1940)  ; Éditions de la pensée universitaire, 1957 ; 140 pages - Jean Némo

L’auteur de ce petit livre a entrepris un travail difficile, critiquable et inattendu : il a repris la situation militaire alliée au 18 mai 1940, et tenté de refaire l’histoire en prouvant qu’à cette époque, en manœuvrant différemment, le commandement allié et tout particulièrement français aurait pu renverser le sort des armes et arrêter l’invasion allemande. Lire la suite

  p. 900-900

The Hoover Institution : La vie de la France sous l’Occupation  ; (3 volumes) Éditions Plon, 1957 ; 1801 pages - L. R.

Un ensemble de documents sur la structure et le fonctionnement de l’État Français durant les quatre années de l’occupation allemande est mis ainsi ici à la disposition du public, des historiens et des spécialistes. Ces trois volumes réunissent en effet plus de trois cents témoignages, pour la plupart inédits, remis à la fondation Hoover, aux États-Unis, par des personnalités ayant occupé des postes officiels importants en France et dans les territoires d’outre-mer, avant, pendant et après la Seconde Guerre mondiale. Lire la suite

  p. 900-900

Revue Défense Nationale - Mai 1958 - n° 158

Revue Défense Nationale - Mai 1958 - n° 158

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.