Pour profiter de leurs numéros numériques, les abonnés doivent avoir un compte en ligne            

Avril 1959 - n° 168

Un homme, mais plus encore un moment de l’Histoire, tel est le Général de Gaulle : un monde de péripéties, l’architecture monumentale d’une doctrine, le mystère des relations humaines sous leurs aspects les plus dramatiques, autant d’évocations auxquelles se livre la pensée lorsque, mémoire, imagination, ou méditation, elle vient à s’emparer de ce nom. Lire les premières lignes

  p. 565-587
  p. 588-593

La surface est un élément particulier de la géographie de guerre dont on parle généralement peu ou pas, tant dans le domaine de l’action elle-même que dans celui des commentaires historiques ultérieurs. Ce facteur n’apparaît pas en effet ostensiblement et avec éclat dans la conduite des opérations, comme les forces, les fronts, les distances, les ravitaillements, etc. Par contre, il y intervient fréquemment de façon occulte, insidieuse, sournoise, pesante, exténuante, trompant les prévisions et entraînant des charges inattendues. Lire les premières lignes

  p. 604-615
  p. 616-633
  p. 634-643
  p. 644-654
  p. 655-674
  p. 675-684
  p. 685-692
  p. 693-702
  p. 703-712

Chroniques

  p. 713-716
  p. 716-720
  p. 721-725
  p. 725-728
  p. 711-717

Bibliographie

Claude Delmas : La Guerre révolutionnaire  ; Puf, 1959 ; 127 pages - Jean Némo

Le sujet auquel s’est consacré M. Claude Delmas est l’un de ceux qui est le plus fréquemment abordé dans les revues militaires. Il n’en était sans doute que plus difficile à traiter de façon claire et objective pour les nombreux lecteurs de la collection « Que sais-je ? ». L’auteur prévient, dans son introduction, qu’il ne cherche pas à « discuter les thèses qui s’affrontent dans les états-majors », mais qu’il veut simplement décrire cette forme de guerre. Lire la suite

  p. 738-738

Armand Pons : Le Pollen  ; Puf, 1958 ; 125 pages - R. Bt.

La palynologie (ou étude des spores et pollens) est d’origine relativement récente, puisque, malgré quelques intuitions antérieures, il faut attendre la fin du XVIIe siècle et les travaux de Camérarius (Jean-Rodolphe) pour connaître l’action du pollen, et c’est beaucoup plus près de nous (début du XIXe siècle) que s’esquissa cette science dont les développements constructifs datent de moins de vingt-cinq ans. Lire la suite

  p. 738-740

Capitaine Edward J. Ruppelt : Face aux soucoupes volantes  ; Éditions France-Empire, 1958 ; 301 pages

L’auteur a dirigé pendant deux ans le service « Projet Blue Book » organisé aux États-Unis pour enquêter sur les UFO (en français MOC : mystérieux objets célestes) signalés un peu partout dans le monde et désignés généralement pour le public sous le nom de « Soucoupes volantes ». Il est du reste assez normal que les États-Unis, en perpétuel état d’alerte contre un raid éventuel d’aviation franchissant le pôle, se soient particulièrement intéressés à cette énigme. Lire la suite

  p. 740-741

Han Suyin : Multiple splendeur  ; Éditions Stock, 1952 ; 394 pages

Élevée en Chine et formée dans une université chinoise, l’auteur voyagea en Europe avant de revenir en Chine. C’est à cette époque qu’elle traça, dans un premier livre Destination Tchounking une peinture de la Chine nouvelle, des souffrances du peuple et un tableau vivant de la vie dans les anciennes provinces de l’Ouest chinois. Multiple splendeur complète, sans être une suite, ce premier ouvrage. Il a été qualifié par les critiques de « livre exceptionnel », de « livre passionnant », de « livre admirable qui fait penser Guerre et Paix de Tolstoï ». ♦

  p. 741-741

Yourt Sourine : Mon dossier Spoutnik  ; Éditions France-Empire, 1958 ; 284 pages

L’auteur met au point les questions d’astronautique en rendant aux savants soviétiques l’hommage auquel ils ont droit, sans oublier de-ci, de-là, un léger coup de patte aux États-Unis. Les origines de l’astronautique sont dues à une pléiade de chercheurs russes : Jenkouski, Sedv et enfin Piotr Kapitza. L’étude des fusées entreprise par les généraux Zadiasko, Malkonine et Tsialkenski indique une formule approchée de la vitesse d’une fusée, puis des fusées à étages qui présagent les satellites artificiels. Allemands et Russes sont, d’après l’auteur, les pères de l’organisation des fusées à grande portée, d’abord connues comme engins de guerre, puis comme engins de recherche scientifique et militaire. Lire la suite

  p. 741-741

Maxime Mourin : Histoire des Grandes Puissances de 1918 à 1958  ; Librairie Payot, 1958 ; 654 pages - R. Bt.

Il est généralement admis, en histoire, que l’on connaît mal les périodes les plus rapprochées de nous. Les détails, en effet, se bousculent, les faits sont encore imprégnés d’atmosphère passionnelle, la ligne générale exprimant le sens de marche des événements apparaît mal. Pour tout dire, la décantation historique n’a pas encore joué. Lire la suite

  p. 741-742

Roger Massip : Voici l’Europe  ; Librairie Arthème Fayard, 1958 ; 190 pages - Jean Némo

Dans cet ouvrage court et clair, Roger Massip fait l’historique du mouvement européen, antérieurement au 9 mai 1950, jour où M. Robert Schumann, alors ministre des Affaires étrangères dans le cabinet Bidault, fit la déclaration qui allait donner naissance, dix mois plus tard, à la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA), mais en insistant beaucoup plus longuement sur l’évolution de l’idée européenne dans les toutes récentes années. Lire la suite

  p. 742-742

Le groupe des Six : Les espoirs de la Chirurgie  ; Le Centurion, 1958 ; 230 pages - L. R.

Dans la lutte contre la souffrance et la mort, le chirurgien occupe une des premières places, une des plus difficiles à honorer ; une place réservée aux élites. L’arsenal des moyens matériels et techniques mis à la disposition s’accroît sans cesse, toujours plus audacieux, toujours plus précis. Ce qui semblait hier indispensable, le réaliser aujourd’hui. Ce qui aujourd’hui est irréalisable, l’accomplir demain. Grâce à cet esprit de conquête, l’extraordinaire devient quotidien dans les salles d’opération. Dégager l’essentiel de cette prodigieuse aventure, le rendre accessible aux lecteurs et définir les espoirs : voilà ce qu’ont mené à bien les coauteurs de ce livre. ♦

  p. 743-743

Jack Schubert et Ralph E. Lapp : Le grand péril des radiations  ; Éditions Payot, 1958 ; 255 pages - R. Bt.

Les deux auteurs américains, l’un biologiste, l’autre physicien nucléaire, étaient particulièrement qualifiés pour nous exposer, en collaboration, l’ensemble des problèmes, si inquiétants et controversés, des dangers des radiations… Ils l’ont fait avec une parfaite objectivité et une connaissance approfondie des travaux effectués et des résultats obtenus jusqu’à ce jour en Amérique et en Grande-Bretagne. Lire la suite

  p. 743-743

Bernardine Melchior-Bonnet : Napoléon et le Pape  ; Le livre Contemporain, 1958 ; 365 pages

Les rapports de Napoléon et de Pie VII composent un extraordinaire roman. Tout y entre en jeu : tantôt c’est le consul qui réclame pour le Souverain Pontife « les égards que l’on devrait à un général possédant deux cent mille hommes », tantôt c’est l’irritation du maître de l’Europe qui veut tenir le Pape pour vassal et se plaint de son intransigeance due, selon lui, à la trop « grande bonté » qu’on lui a manifestée. Négociations et menaces, compliments et libellés, s’échangent des deux côtés des Alpes, ici on tonne contre le successeur de Saint Pierre « qu’il eût fallu inventer s’il n’eût pas existé », là-bas on laisse circuler des chansons et des acrostiches dans lesquels Napoléon est traité en gredin et en bandit. Lire la suite

  p. 743-744

Revue Défense Nationale - Avril 1959 - n° 168

Revue Défense Nationale - Avril 1959 - n° 168

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.