Pour profiter de leurs numéros numériques, les abonnés doivent avoir un compte en ligne            

Février 1963 - n° 210

  p. 189-203
  p. 204-213
  p. 214-239

Ceux qui s’intéressent aux problèmes du désarmement trouveront dans les événements de Cuba de précieux sujets de méditation. Que ce soit à l’origine de l’affaire, pour déceler les préparatifs dont l’île était le théâtre, ou, par la suite, pour interdire la poursuite de ces préparatifs, ou enfin, dans la dernière phase, pour faire respecter l’accord intervenu, les Américains, menacés dans leur sécurité, n’ont cessé d’attacher le plus grand prix aux mesures de surveillance et de vérification. Mais la vigueur et la rapidité des décisions, prises au sommet, qui ont apaisé la crise, contrastent avec les réticences et les atermoiements qui ont mis obstacle aux mesures de vérification : de sorte que ces dernières, en dépit de leur caractère apparemment mineur, ont joué un rôle de premier plan dans le déroulement de l’affaire ; et, la phase critique étant passée, c’est à leur absence qu’est imputable l’absence d’un règlement satisfaisant. Lire les premières lignes

  p. 240-247
  p. 248-265

En mai dernier, le général Beaufre écrivait dans la « Revue de Défense Nationale » : « Le raisonnement stratégique est devenu si complexe que les initiés eux-mêmes se perdent parfois dans son dédale. Que dire alors des non-initiés, troublés de découvrir les obscurités parfois volontaires et les contradictions des spécialistes ! » Ce que le général Beaufre disait du raisonnement stratégique, il semble bien que l’on puisse le dire de l’ensemble des problèmes nucléaires, dont les données majeures relèvent de ce que le général Gallois a appelé « la logique nucléaire » — formule laissant entendre que les concepts anté-nucléaires ne peuvent être adaptés à la situation présente par le seul jeu d’une extrapolation quantitative. Aussi bien n’est-il pas surprenant que les résultats de la récente conférence des Bahamas aient été mal compris, et que l’offre anglo-américaine à la France n’ait pas été placée dans ses véritables perspectives. Une mise au point paraît donc nécessaire, encore qu’elle risque d’être jugée très superficielle par les initiés, et trop « technique » par les non-initiés ! Lire les premières lignes

  p. 266-282
  p. 283-295
  p. 296-314
  p. 315-320
  p. 321-325
  p. 326-332

Chroniques

  p. 333-338
  p. 338-345
  p. 346-353
  p. 353-360
  p. 360-365

Bibliographie

Eddy Bauer : La guerre des blindés. T. I et T. II  ; Éditions Payot, 1962 ; 396 et 417 pages - Jean Némo

  p. 366-366

Jean-Claude Frœlich : Les Musulmans d’Afrique Noire  ; Éditions de l’Orante, 1962 ; 404 pages - Jean Némo

  p. 367-367

Henri Peyret : Les États-Unis  ; Puf, 1961 ; 283 pages - Jean Némo

  p. 367-368

Revue Défense Nationale - Février 1963 - n° 210

Revue Défense Nationale - Février 1963 - n° 210

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Été 2020
n° 832

Économie de défense : problématiques contemporaines

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...