Pour profiter de leurs numéros numériques, les abonnés doivent avoir un compte en ligne            

Mai 1966 - n° 246

  p. 777-792
  p. 793-811

L’auteur revient sur les motivations allemandes, plus précisément du général von Falkenhayn, pour l’offensive sur Verdun, durant la Première Guerre mondiale. Alors à la tête de l’état-major général sur le front Ouest et concepteur du plan, quel était son objectif : saigner à blanc l’armée française ou percer le front pour obtenir la décision ? Lire les premières lignes

  p. 812-815
  p. 816-825
  p. 826-835

Extrait de la conférence prononcée à l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) le 8 janvier 1966. Lire la suite

  p. 836-844
  p. 845-854
  p. 855-869

Le 4 octobre 1957, la radio de Moscou interrompait soudain ses émissions pour donner lecture d’un communiqué qui fit sensation : une fusée russe venait de projeter dans l’espace une capsule scientifique gravitant autour de la Terre. Le lancement de Spoutnik I marque le début d’une ère qui verra sans doute l’homme accomplir un rêve qui relevait jadis de l’utopie : échapper à la Terre et rendre visite à d’autres planètes. Lire les premières lignes

  p. 870-880
  p. 881-893
  p. 894-897
  p. 898-903
  p. 904-910
  p. 911-919
  p. 920-929

Chroniques

  p. 930-935
  p. 395-941
  p. 941-947
  p. 948-954
  p. 954-959

Bibliographie

Étienne Saurel : Le Cheval. Équitation et sports hippiques  ; Éditions Larousse ; 408 pages

Synthèse vivante et originale d’un enseignement dispersé dans de multiples ouvrages, Le Cheval, Équitation et Sports hippiques, publié par Étienne Saurel, vient de paraître dans la collection « Vie active », Larousse. Lire la suite

  p. 960-960

David J. Irving : La destruction des villes allemandes  ; Éditions France-Empire, 1965 ; 314 pages - Jean Némo

La guerre visant directement, volontairement, les populations civiles, afin de saper leur moral par l’étendue des pertes humaines et des destructions matérielles qu’elle cause, est puissamment illustrée par l’exemple des bombardements alliés, notamment britanniques, contre les villes allemandes, au cours du dernier conflit mondial. Ces bombardements, qui provoquèrent la mort de plus d’un demi-million de personnes, répondaient aux attaques allemandes sur les villes anglaises, à la guerre sous-marine menée sans souci humanitaire, à l’expansion du Reich sur la presque totalité de l’Europe, à un moment où l’Angleterre était seule à supporter le poids de la guerre. Plus tard, ils eurent des buts stratégiques et logistiques. Lire la suite

  p. 961-961

Pierre Moussa : Les États-Unis et les nations prolétaires  ; Éditions du Seuil, 1965 ; 93 pages - Jean Némo

Il y a longtemps que le poète a dit : « Vous m’avez fait, Seigneur, puissant et solitaire… ». C’est la même idée qu’exprime l’auteur en parlant des États-Unis, dans cet essai à peine plus long qu’un article de revue, essai brillant qui fait naître chez le lecteur des sentiments contradictoires : étonnement, intérêt, réprobation, approbation. Lire la suite

  p. 961-962

Chester Wilmot : La lutte pour l’Europe. T. III : La route de Berlin  ; Presses de la Cité 1965 ; 389 pages - Jean Némo

Après les deux premiers tomes, qui traitaient respectivement de la préparation du débarquement allié de 1944 et de la bataille de Normandie, voici le troisième et dernier volume de cette histoire de la dernière guerre en Europe et sur le front occidental, qui fait autorité et est déjà en quelque sorte un classique. Lire la suite

  p. 962-962

Jacques Guyard : Le miracle français  ; Éditions du Seuil, 1965 ; 123 pages - Jean Némo

La France a effectué un redressement économique et social remarquable depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, qui l’avait laissée exsangue. Aussi à l’étranger, parle-t-on du « miracle français ». L’auteur écrit : « Le miracle serait là : que nous soyons demeurés dans le peloton de tête, malgré nos faibles ressources en hommes ; malgré aussi, nos crises politiques ». Puis il ajoute : « Mais cette vue est trompeuse : non que les faits sur lesquels elle s’appuie soient inexacts, mais parce qu’ils faussent la perspective. L’histoire que nous avons vécue, que nous avons faite, est plus complexe, mais ne présente, en définitive, aucun mystère impénétrable ». Lire la suite

  p. 962-963

Louis Guiral : Je les grignote. Champagne 1914-1915  ; Éditions Hachette, 1965 ; 212 pages - Jean Némo

Dans ce court volume, l’auteur raconte par le détail les combats qui se sont déroulés au cours des deux premières années de la première guerre, dans la région des villages de Mesnil-les-Hurlus et de Perthes-les-Hurlus, en Champagne, à une trentaine de kilomètres au Nord de Châlons-sur-Marne. Le titre dit suffisamment l’esprit du livre. Il est devenu courant de se montrer sévère pour le Haut-commandement qui, en concevant ces attaques pour la conquête de quelques hectares, engagea des hommes dont le sacrifice ne paraît pas après coup avoir été utile. Lire la suite

  p. 963-963

Georgette Elgey : La République des illusions. 1945-1951. Ou la vie secrète de la IVRépublique  ; Éditions Fayard, 1965 ; 555 pages - Jean Némo

Le sous-titre, mieux que le titre, donne une juste idée de ce qu’est ce livre, recueil d’anecdotes sur les dix premières années de la IVe République. C’est une méthode d’écrire l’histoire qui a l’avantage d’être plaisante pour le lecteur qu’elle intéresse et amuse ; rien n’empêche, d’ailleurs que, derrière ces récits alertes, se dessine une histoire véritable, ou tout au moins une esquisse poussée, car il est encore bien tôt pour pouvoir reconstituer réellement les faits d’une période si récente et dont nombre d’acteurs sont toujours en vie. Lire la suite

  p. 963-963

Revue Défense Nationale - Mai 1966 - n° 246

Revue Défense Nationale - Mai 1966 - n° 246

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Revue Défense Nationale - Mai 1966 - n° 246

La RDN vous invite dans cet espace à contribuer au « débat stratégique », vocation de la Revue. Cette contribution doit être constructive et doit viser à enrichir le débat abordé dans le dossier. C’est l’occasion d’apporter votre vision, complémentaire ou contradictoire. Vos réponses argumentées seront publiées sous votre nom après validation par la rédaction.

Aucune contribution n'a encore été apportée.