Pour profiter de leurs numéros numériques, les abonnés doivent avoir un compte en ligne            

  p. 7-10
  p. 11-24
  p. 25-36
  p. 37-45
  p. 47-58
  p. 59-70
  p. 71-77
  p. 79-90
  p. 91-104
  p. 105-122
  p. 123-133
  p. 135-144

Chroniques

  p. 145-148
  p. 149-160
  p. 161-164
  p. 165-170
  p. 171-174
  p. 175-179
  p. 180-181
  p. 182-183
  p. 184-186

Bibliographie

Michel Forget : Puissance aérienne et stratégies  ; Addim, 1996 ; 360 pages - Marcel Duval

Ayant pu apprécier, encore tout récemment, son article intitulé « La dissuasion, un concept galvaudé », et avant plusieurs autres, celui paru en 1984 qui portait le même titre que son livre d’aujourd’hui, les lecteurs de cette revue connaissent déjà bien les idées stratégiques du général Michel Forget ; ou plutôt de « ce » général Michel Forget, puisqu’ils sont deux du même nom à avoir commandé successivement notre force aérienne tactique. Aujourd’hui, il entreprend donc de nous faire part de ses réflexions sur le rôle de la puissance aérienne dans l’art de la guerre. D’entrée de jeu, il définit ce que signifie pour lui la puissance aérienne, à savoir « la capacité d’utiliser l’espace aérien pour des actions offensives et défensives, et pour le soutien opératoire et logistique des forces, tout en privant l’adversaire de cette possibilité ». Il nous prévient aussi que si, dans ce livre, il fait amplement référence à l’histoire, car elle est « la source de toute étude sérieuse », il ne prétend pas faire œuvre d’historien, mais seulement partir à la recherche d’épisodes dont les leçons lui ont paru enrichissantes pour l’avenir dans le domaine stratégique, auquel il entend donc se tenir. Lire la suite

  p. 187-189

Georges-Henri Soutou : L’Alliance incertaine  ; Fayard, 1996 ; 497 pages - Marcel Duval

Comme le précise son sous-titre, cet important ouvrage se propose de reconstituer les rapports politico-stratégiques entre la France et l’Allemagne de 1954 à nos jours. Son auteur est un professeur d’histoire contemporaine à la Sorbonne, dont les publications sur les affaires allemandes et les problèmes de sécurité ont déjà établi la réputation internationale. Il avait d’ailleurs été élevé à bonne école, puisqu’il est le fils de l’éminent diplomate qui fut, notamment, conseiller diplomatique de Pierre Mendès France, directeur d’Europe, représentant de la France auprès des Communautés européennes et secrétaire général du ministre des Affaires étrangères. Georges-Henri Soutou est, par ailleurs, un fervent admirateur de Raymond Aron, dont il a entrepris de présenter au grand public les articles de politique internationale parus dans Le Figaro de 1947 à 1977. Ajoutons qu’il est membre actif du Groupe d’études français d’histoire de l’armement nucléaire (Grefhan), armement qui, comme il le démontre dans ce livre, a joué un rôle capital, mais jusqu’à présent mal connu, dans les relations franco-allemandes pendant la période considérée. Lire la suite

  p. 190-193

Paul-Marie de La Gorce : Le dernier empire – Le XXIesiècle sera-t-il américain ?  ; Grasset, 1996 ; 244 pages - Claude Le Borgne

Ce livre est une magistrale leçon d’histoire contemporaine. C’est aussi le log-book d’un Rouletabille de la stratégie, courant sans peur et sans repos de guerre en révolution. Rouletabille, ayant beaucoup roulé, conclut : « Nous ne savons presque rien » ; l’historien prend pour fil conducteur « ce phénomène sans précédent : l’hégémonie exclusive d’une seule puissance, les États-Unis ». Comme l’hégémonie est contre nature, Paul-Marie de La Gorce, ayant mis celle-ci en lumière, suppute les chances qu’elle a de durer. D’où un plan en trois parties prudemment formulées : L’ordre établi ? L’ordre menacé ? L’ordre renversé ? Lire la suite

  p. 193-194

Alain Denizot : Verdun  ; Nouvelles édition latines, 1996 ; 375 pages - Pierre Morisot

Encore un livre sur Verdun ? S’il n’est pas le seul, il est le bienvenu en ce 80e anniversaire, car Verdun, c’est le sacrifice d’une génération et, comme le rappelle le doyen Pedroncini, si le glas sonnait une minute pour chaque Français broyé à Verdun, il retentirait pendant quatre mois. Nous n’avons pas le droit d’oublier. Lire la suite

  p. 195-196

Jean Cot (dir.) : Dernière guerre balkanique – Ex-Yougoslavie : témoignages, analyses, perspectives  ; (préface de Éric de La Maisonneuve) ; Fondation pour les études de défense, L’Harmattan, 1996 ; 253 pages - Michel Klen

Après quatre années de guerre en ex-Yougoslavie qui ont laissé des cicatrices profondes, les accords de Dayton ont enclenché un processus de paix. La Fondation pour les études de défense nous propose une étude détaillée de ce grave conflit qui a embrasé une partie des Balkans. Les auteurs, très divers par leur formation et leur engagement dans ce tragique épisode de l’Europe, y livrent des réflexions intéressantes qui sont souvent empreintes d’une grande émotion. Lire la suite

  p. 196-198

Revue Défense Nationale - Janvier 1997 - n° 583

Revue Défense Nationale - Janvier 1997 - n° 583

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.